UA-70978167-1

suisse

  • L’AELE, un marché libre ?

    Imprimer

    Les pays membres de l’AELE (Association européenne de libre-échange): la Suisse, le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège ont avec l’Union européenne  et des pays tiers négociés déjà plusieurs accords. Le Suisse Henri Gétaz est depuis 2018 Secrétaire Général de cette organisation.

    Des accords peuvent être négociés par l'AELE ou de manière unilatérale par un pays membre avec un pays tiers. Il ne s’agit pas de trouver simplement des accords pour échanger librement les produits d’un pays contre ceux d’un autre, mais de trouver des pays qui respectent les critères contraignants de durabilité parmi lesquels la mise en œuvre de l'accord de Paris sur le climat et des objectifs de développement durable de l'ONU. 

    Pour cette association,  il s’agit  tout d’abord de  libéraliser le commerce des produits originaires des États membres, et en tant qu’ organisation de coopération, les États membres conservent leur souveraineté sans aucun transfert de compétences. C’est une zone de libre échange (ZLE) pour les produits industriels fondée sur le modèle du libéralisme politique et économique et caractérisée par l'abolition des droits de douane entre les États membres. Par contre, les droits de douane appliqués par les membres de l'AELE aux pays tiers peuvent être différents d'un État membre à l'autre. Trois des 4 pays membres de l’AELE  bénéficient des quatre libertés de l’espace économique européen. En revanche, la Suisse a signé de nouveaux accords bilatéraux avec l'UE, mais en dehors du champ de l'EEE (Espace économique européen).

    Nous nous intéressons à un accord soumis au vote populaire Suisse du 7 mars 2021. La question qui nous est posée et à laquelle nous sommes amenés à nous prononcer est la suivante: acceptez-vous l’arrêté fédéral du 20 décembre 2019 portant approbation de l’Accord de partenariat économique de large portée entre les Etats de l’AELE et l’Indonésie?

    En décembre 2018, la Suisse a signé – avec les autres membres de l’AELE – un accord de partenariat économique de large portée avec l’Indonésie. A cet effet, les concessions douanières ont été fixées de façon à permettre aux principales branches exportatrices suisses de bénéficier de l’accord. Inversement, la Suisse accordera à l’Indonésie la franchise douanière sur les produits industriels. Dans le domaine agricole, les concessions douanières consenties sont globalement comparables à celles d’autres accords de libre-échange de même type et ne menacent pas l’agriculture suisse. Par ailleurs, la production et l’exportation de l’huile de palme indonésienne ne sont pas couvertes par ledit accord, sauf pour un quota limité si l’huile de palme a été produite dans le strict respect des exigences environnementales et sociales de l’AELE.

    En conclusion, l’accord proposé semble correspondre aux intérêts économiques, écologiques et sociaux suisses et apporter des avantages aussi bien à l’Indonésie qu’à la Suisse. 

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Economie/Commerce, Politique 0 commentaire
  • Bienvenu Laurent Jimaja, 1er suisse d'origine africaine à être élu au Conseil administratif en Suisse

    Imprimer

    Ce dimanche 10 mai 2015 est une date qui va marquer l'histoire suisse. C'est une première, les résultats sont tombés cet après-midi: un intellectuel suisse d'origine africaine va siéger au Conseil administratif dans la commune du Grand-Saconnex à Genève.

    Félicitations Bienvenu!

    Jimaja.jpg

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève, Politique 4 commentaires
  • Est-ce les africains qui jouent pour l’équipe de France ?

    Imprimer

    Après la Suisse, le Cameroun, c’est au tour de la France de se qualifier pour le Mondial 2014 au Brésil. Le suspense était hier à son comble, la France devait avoir trois buts d’avance face à l’Ukraine, ce qui a été fait. Bravo la France !

    Voir évoluer des français d’origine africaine émerveille les africains qui se sentent comme concernés par la qualification de la France. L’Afrique francophone était hier de tout cœur avec la France. La joie était manifeste. Déjà qu’une coupe du monde sans la France n’est pas imaginable dans la tête des africains. Un clin d’œil à Sakho, l’homme du match, à Benzema et à Pogba, africains d’origine et possédant la nationalité française.

    Ill'Mama

    www.health-environment-program.org

  • C'est "l'Oscar" des vins suisses

    Imprimer

    On comprend bien pourquoi Sierre est considéré comme la capitale Suisse du vin. Du 24 au 29 juin, les vignerons y soumettent leurs vins au concours. Ce sont des dégustateurs expérimentés venant de tous les cantons qui attribuent l’oscar du meilleur vin à son producteur. La ville s’est pour l'occasion métamorphosée en une véritable oenothèque (magasin spécialisé dans la vente de vins; cave à vins).

    Cette compétition dénommée Grand Prix du Vin Suisse (GPVS), a été créé il y a 19 ans par François Murisier, président de l’association Vinea, qui l’organise en partenariat avec la revue Vinum. Selon lui, ce prix est l’Oscar des vins suisses. La qualité du vin suisse est excellente en comparaison internationale. Mais son prix reste beaucoup trop bas. L'apothéose est prévue pour le 29 octobre, date à laquelle les nominés viendront s'affronter pour les médailles devant le Conseil fédéral à Berne, a-t-il ajouté dans un communiqué.

    Pour le surplus, Elisabeth Pasquier, présidente du GPVS, remarque fièrement que « depuis 7 ans, le nombre des concurrents a doublé : 3100 concurrents sont à Sierre, cette année, représentant 598 producteurs. En moyenne, 5 échantillons par cave. »

    Il est important de relever que des encaveurs de toute la Suisse présentent leurs vins tous les premiers week-end de septembre. Voici les propositions de vitrines de promotion élaborées par les organisateurs VINEA et VINUM :

    Le Concours :

    • 30% de vins médaillés selon normes de l’USOE ;

    • palmarès relayé par voie de presse et sur nos sites dès mi-août 2013 ;

    • vente de macarons adhésifs pour les médailles or et argent dès mi-août 2013. Soirée de remise des prix mardi le 29 octobre 2013 à Berne ;

    • 72 vins nominés, soit 6 par catégorie ;

    • 36 vins primés recevront un trophée, soit 3 par catégorie ;

    • 4 prix spéciaux : prix Bio, prix Vinissimo blanc, prix Vinissimo rouge, et meilleur vigneron de l’année.

    Tous les vins dévoilés ce soir-là, devant un parterre d’invités et la presse, feront l’objet d’un reportage dans la revue VINUM de novembre.

    Ill'Mama

    www.health-environment-program.org

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Economie/Commerce 0 commentaire
  • Vers la faillite des banques Suisses ?

    Imprimer

    Jusqu’où vont aller les sanctions envers les banques ? Ce mercredi 19 juin le Conseil National helvétique a refusé pour la deuxième fois l’arrangement que les gouvernements suisse et américain avaient passé pour mettre un terme hors des tribunaux à leur litige fiscal. Les banques restent pour l'instant livrées à elles-mêmes. Face à cette situation, la question qui se pose est de savoir comment ces banques vont-elles survivre, et à combien va s’élever le montant du préjudice ? L’on entend parler des listes des fraudeurs et du personnel bancaire transmises aux Etats-Unis, d’amendes chiffrées en milliards de dollars, de retrait possible de licence.

    Par 123 voix contre 63 et 4 abstentions, les députés ont refusé d'entrer en matière sur cet arrangement. Le sort des banques suisses n'est pas encore connu, il reste encore un espoir. Ce sera donc au Conseil fédéral Suisse de statuer en dernier ressort.

    Ill'Mama

    www.health-environment-program.org

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Economie/Commerce 0 commentaire