UA-70978167-1

élections

  • Combattons l'autre pandémie qu'est l'abstention et votons tous par correspondance jusqu'au 2 avril 2020!

    Imprimer

    Un mois de mars bouleversé, une vie quotidienne inhabituelle, une société au repli, un vote par correspondance uniquement pour les élections du 5 avril 2020, les genevois doivent se mobiliser pour combattre l'autre pandémie qu'est l'abstention. Ayons le courage de nos opinions et prenons des mesures barrières à ce fléau, il y va de la responsabilité individuelle et même collective dans le sens où l'intérêt général doit primer sur le particulier. Il est sûr, comme je l'ai mentionné dans ma précédente note, qu'il faut exercer son devoir citoyen pour amener le changement.

    Simon Brandt, notre candidat PLR et homme engagé, est ouvert à toutes celles et tous ceux qui ne se reconnaissent pas de la gauche afin d'atteindre un équilibre minimal au Conseil administratif de la Ville de Genève. L'heure n'est plus aux tergiversations, il est temps de rompre la pandémie abstentionniste et d'exprimer sa voix pour une Genève plus représentative de la diversité d'opinion.

    Bonne santé à toutes et tous!

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève 2 commentaires
  • Une grande coalition de droite est une anticipation rationnelle

    Imprimer

    Les élections du 5 avril ne sont plus loin, il devient impératif de s'organiser et ceci maintenant, ce qu'a fait mon parti le PLR et continue de faire. Réflexion menée, je tiens à les applaudir et m'allie comme tous mes autres camarades du moins je l'espère à la décision de notre candidat au Conseil administratif Simon Brandt appelant à un grand rassemblement de la droite pour gagner les élections au Conseil administratif tout au moins en obtenant 2 sièges. 

    En effet toutes les opinions de la société genevoise doivent être exprimées par des leaders prêts à faire appliquer leurs voeux. Il ne peut avoir de véritable démocratie que si les grands partis sont représentés au sein de l'exécutif à Genève. Voulons-nous le changement ou pas? Force est de constater que depuis plusieurs législatures, des partis de droite pour certains d'entre eux n'ont jamais eu un siège à l'exécutif de Genève et d'autres très rarement.

    Le voeu de Simon Brandt est un vibrant appel qui doit interpeller tous les partis qui ne se sentent pas de gauche d'apporter leur soutien au peuple genevois auquel j'appartiens pour qu'ensemble un changement soit possible. Les besoins et attentes de la population sont énormes. Par ailleurs le taux d'abstention devrait baisser, il faudra toutes et tous voter du moins cette fois-ci, l'heure est grave. La méthode d'anticipations rationnelles promue par l'économiste Robert Lucas est un outil de gagne pour atteindre un équilibre minimal au sein du Conseil administratif étant donné que sur 5 candidats, il y aura 2 de droite.

    Levons-nous femmes et hommes! Toute la droite réunie pour une victoire historique le 5 avril 2020!

     

  • A quoi servent les isoloirs dans les bureaux de vote si l'on doit déjà dire pour qui on vote?

    Imprimer

    Dire pour qui l'on va voter ne porte-t-il pas atteinte aux droits fondamentaux, en l'occurrence à la liberté personnelle d'autrui? Si l'isoloir a été mis en place dans les bureaux de vote, n'est-ce pas pour que l'électeur ou l'électrice se retrouve seul(e) face à la décision à prendre avant de glisser son bulletin dans l'urne? Son choix est l'émanation même de sa conscience et volonté portant sur le choix qu'il doit effectuer à l'instant, au moment d'inscrire un nom ou pas sur son bulletin de vote. Tout laisse entendre que celui qui entre dans l'isoloir, par définition, doit effectuer un vote secret, c'est-à-dire un vote confidentiel. Dire déjà avant pour qui il vote est-il juridiquement contestable?

     

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Droit public, Humeur 0 commentaire