UA-70978167-1

La Voix de l'Afrique est à Paris en vue de la préparation du sommet sur le climat (04/10/2015)

Le changement climatique est une réalité que personne n'ignore. Je suis invitée à faire partie des internationaux participant à la construction du mouvement international et à ses prises de décisions. C'est donc avec plaisir que j'ai pris mon vol hier Genève-Paris pour faire entendre la Voix de l'Afrique à l'échelle mondiale. Le symbole de la Voix de l'Afrique s'illustrant avec la carte de l'Afrique que vous pouvez admirer fort bien.

 

Des perspectives sur le changement climatique sont à élaborer. La question des peuples autochtones y est débattue. Trop souvent marginalisés, ces derniers sont considérés comme un frein au développement et au progrès. Pourtant les savoirs traditionnels connaissent un essor avec l'obtention des brevets qui souvent ne tiennent pas compte du consentement préalable en connaissance de cause des peuples autochtones concernés. Ces populations, appelées également les « peuples premiers », tribaux ou aborigènes, constituent au moins 5'000 groupes humains représentant 370 millions de personnes qui vivent dans plus de 70 pays sur cinq continents.

 

Il est urgent d'associer à la prise de décisions tous ceux qui subissent les dégâts sur la déforestation, principalement les populations autochtones et/ou collectivités locales. Pour évaluer les risques qui menacent notre environnement, mais aussi pour considérer le potentiel de certaines stratégies d'adaptation séculaires, il est temps d'agir.

 

 

13:44 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : climat |  Facebook | | | Pin it! | |