UA-70978167-1

10/05/2015

Bienvenu Laurent Jimaja, 1er suisse d'origine africaine à être élu au Conseil administratif en Suisse

Ce dimanche 10 mai 2015 est une date qui va marquer l'histoire suisse. C'est une première, les résultats sont tombés cet après-midi: un intellectuel suisse d'origine africaine va siéger au Conseil administratif dans la commune du Grand-Saconnex à Genève.

Félicitations Bienvenu!

Jimaja.jpg

20:23 Publié dans Air du temps, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, suisse |  Facebook | | | Pin it! | |

20/11/2013

Est-ce les africains qui jouent pour l’équipe de France ?

Après la Suisse, le Cameroun, c’est au tour de la France de se qualifier pour le Mondial 2014 au Brésil. Le suspense était hier à son comble, la France devait avoir trois buts d’avance face à l’Ukraine, ce qui a été fait. Bravo la France !

Voir évoluer des français d’origine africaine émerveille les africains qui se sentent comme concernés par la qualification de la France. L’Afrique francophone était hier de tout cœur avec la France. La joie était manifeste. Déjà qu’une coupe du monde sans la France n’est pas imaginable dans la tête des africains. Un clin d’œil à Sakho, l’homme du match, à Benzema et à Pogba, africains d’origine et possédant la nationalité française.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

11:20 Publié dans Air du temps, Environnement, Humeur, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondial 2014, france, cameroun, suisse |  Facebook | | | Pin it! | |

28/06/2013

C'est "l'Oscar" des vins suisses

On comprend bien pourquoi Sierre est considéré comme la capitale Suisse du vin. Du 24 au 29 juin, les vignerons y soumettent leurs vins au concours. Ce sont des dégustateurs expérimentés venant de tous les cantons qui attribuent l’oscar du meilleur vin à son producteur. La ville s’est pour l'occasion métamorphosée en une véritable oenothèque (magasin spécialisé dans la vente de vins; cave à vins).

Cette compétition dénommée Grand Prix du Vin Suisse (GPVS), a été créé il y a 19 ans par François Murisier, président de l’association Vinea, qui l’organise en partenariat avec la revue Vinum. Selon lui, ce prix est l’Oscar des vins suisses. La qualité du vin suisse est excellente en comparaison internationale. Mais son prix reste beaucoup trop bas. L'apothéose est prévue pour le 29 octobre, date à laquelle les nominés viendront s'affronter pour les médailles devant le Conseil fédéral à Berne, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Pour le surplus, Elisabeth Pasquier, présidente du GPVS, remarque fièrement que « depuis 7 ans, le nombre des concurrents a doublé : 3100 concurrents sont à Sierre, cette année, représentant 598 producteurs. En moyenne, 5 échantillons par cave. »

Il est important de relever que des encaveurs de toute la Suisse présentent leurs vins tous les premiers week-end de septembre. Voici les propositions de vitrines de promotion élaborées par les organisateurs VINEA et VINUM :

Le Concours :

• 30% de vins médaillés selon normes de l’USOE ;

• palmarès relayé par voie de presse et sur nos sites dès mi-août 2013 ;

• vente de macarons adhésifs pour les médailles or et argent dès mi-août 2013. Soirée de remise des prix mardi le 29 octobre 2013 à Berne ;

• 72 vins nominés, soit 6 par catégorie ;

• 36 vins primés recevront un trophée, soit 3 par catégorie ;

• 4 prix spéciaux : prix Bio, prix Vinissimo blanc, prix Vinissimo rouge, et meilleur vigneron de l’année.

Tous les vins dévoilés ce soir-là, devant un parterre d’invités et la presse, feront l’objet d’un reportage dans la revue VINUM de novembre.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

21:12 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse |  Facebook | | | Pin it! | |

20/06/2013

Vers la faillite des banques Suisses ?

Jusqu’où vont aller les sanctions envers les banques ? Ce mercredi 19 juin le Conseil National helvétique a refusé pour la deuxième fois l’arrangement que les gouvernements suisse et américain avaient passé pour mettre un terme hors des tribunaux à leur litige fiscal. Les banques restent pour l'instant livrées à elles-mêmes. Face à cette situation, la question qui se pose est de savoir comment ces banques vont-elles survivre, et à combien va s’élever le montant du préjudice ? L’on entend parler des listes des fraudeurs et du personnel bancaire transmises aux Etats-Unis, d’amendes chiffrées en milliards de dollars, de retrait possible de licence.

Par 123 voix contre 63 et 4 abstentions, les députés ont refusé d'entrer en matière sur cet arrangement. Le sort des banques suisses n'est pas encore connu, il reste encore un espoir. Ce sera donc au Conseil fédéral Suisse de statuer en dernier ressort.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

10:25 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : banque, suisse |  Facebook | | | Pin it! | |