UA-70978167-1

09/11/2010

Friedrich Hayek, prix Nobel : Quelle inspiration pour l'économie moderne?

 

Friedrich Hayek, né Friedrich August von Hayek (8 mai 1899, Vienne - 23 mars 1992, Fribourg), grand théoricien du néo-libéralisme élabora la théorie des fluctuations économiques et la théorie monétaire. Il inclura des phénomènes considérés comme exogènes par la suite. Le prix Nobel a été décerné en grande partie pour ses analyses pénétrantes de l'interdépendance des phénomènes économique, social et institutionnel.

 

Ce britannique publie en 1944, la Route de la Servitude. Viendront ensuite d'autres ouvrages dont  la Constitution de la liberté en 1960, et Droit, législation et liberté (1973-1979), tous fondateurs du libéralisme contemporain. Ce philosophe et économiste de l'École autrichienne, promoteur du libéralisme, opposé au socialisme et à l'étatisme a été l'un des économistes et des philosophes les plus importants du XXe siècle.

 

Selon Hayek, la supériorité historique et scientifique du libéralisme c'est la supériorité de l'ordre spontané sur l'ordre décrété. La famille ou l'économie de marché sont des produits de l'ordre spontané.

 

Toutefois, Hayek reste le maître à penser de tous les libéraux modernes.

 

Ill'Mama

 

 

09:43 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nobel, hayek, libéralisme |  Facebook | | | Pin it! | |

12/10/2010

Allocations chômages « Nobelisées » ? Prix Nobel d'Economie 2010!

Enfin ! On pensait à un nom, surprise trois noms ! Sans s'accorder avec les différentes acceptions sur le marché du travail en rapport aux théorie classique, néo-classique, keynésienne ou néo keynésienne, Peter A. Diamond, Dale T. Mortensoen et Christopher A. Pissarides apportent une analyse des marchés où l'offre et la demande peinent à se rencontrer.

Ces trois économistes dont 2 septuagénaires et 1 sexagénaire ont remporté hier le Prix Nobel d'économie 2010. En d'autres termes, ils se partagent le Prix Nobel d'économie 2010, belle récompense pour leurs recherches débutées dans les années 70 et 80.

Ils introduisent leur propre notion pour améliorer la thèse classique par leur propre théorie dénommée : DMP (pour Diamond, Mortensen, Pissarides), qui souffrait jusque là d'imperfections.

Ils relèvent notamment que la rencontre entre l'offre et la demande est parfois longue et coûteuse, qu'un niveau élevé d'allocations peut accroître le chômage, qu'un employeur, malgré des besoins, renâcle à embaucher parce qu'il craint des coûts imprévus, explique le comité.

Selon le même comité, leurs travaux  permettent de comprendre «pourquoi le nombre de logements en vente, la durée nécessaire à trouver un acheteur et le temps pour que les parties se mettent d'accord sur le prix varient selon les périodes».

L'expérience sur l'immobilier est adéquat ainsi que les autres secteurs de l'économie.

"Pourquoi y a-t-il autant de gens sans travail alors qu'au même moment il y a de nombreuses offres d'emplois? Comment la politique économique influence-t-elle le chômage?", s'est interrogé le comité du Nobel, et de continuer, "les lauréats de cette année ont developpé une théorie qui peut être utilisée pour répondre à ces questions".

 

Ill'Mama

 

10:52 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nobel, prix nobel d'économie, a. diamond, t. mortesoen, christopher a. |  Facebook | | | Pin it! | |

11/10/2010

Suspense! Qui sera le prix Nobel d'économie 2010?

A l'heure où je publie cette note, il est 9h 53 mn GMT + 1 heure, le suspense reste entier!

Plusieurs nominés, un seul titre! Il apparaît certain qu'avec le décernement des prix Nobel ces derniers jours, le prix Nobel en course vienne marquer la fin de cette saison des Nobel 2010. Nombreux sont ceux qui en rêvent, il faut bien le mériter, encore appelé « prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel», le Nobel d'économie, le seul non prévu dans le testament du philanthrope suédois de 1896 et créé en 1968 verra son premier prix en 1969. Ce prix sera ce jour attribué à 12h GMT, mais à qui ?

Et si des chercheurs, scientifiques, et toutes autres disciplines voient leur travail couronné d'un tel succès, il faut aussi s'interroger du contexte, et des moyens qui en découlent. Sans pour autant abonder dans le sens que des moyens sont parfois négligés ou inexistants pour bon nombre, le mieux serait de garder patience et avoir cet objectif à atteindre. Ce qui est sûr, la récompense se mérite et il ne faut que des efforts et encore des efforts à accomplir.

En tout cas, la compétition semble être serrée, vu le nombre de nominés pour un lauréat.

Attendons voir, Suspense!

 

Ill'Mama

 

 

09:53 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : nobel, économie, commerce |  Facebook | | | Pin it! | |