UA-70978167-1

21/04/2016

Pleins feux sur l'innovation

image.jpegAvez-vous visité comme moi le 44ème salon international des inventions de Genève? Il ne m'a réservé que de surprises. Une promenade à travers les stands samedi et dimanche après-midi m'a fait découvrir les nouveaux produits dans les domaines de la mécanique, de l'horlogerie, de l'agriculture etc.

Chaque décor, chaque drapeau était attraction. Voyant celui du Cameroun flotter, je me suis rendue sur le stand, découvrant quatre médailles d'or exposés sur le stand. Je n'ai pas pu les photographier, car la représentante au stand m'a dit que ce n'était pas permis, tant que le ministre ne les avait pas encore vu.

 

 

09/06/2013

Le mobile learning

Dans la vie quotidienne, nombreux sont ceux qui utilisent leur téléphone pour effectuer ou recevoir des informations. Il n'en reste pas moins que son utilisation peut nécessiter une formation. De nombreuses applications de smartphones ou de l'iPhone sont disponibles et la tendance du mobile learning (apprendre par le téléphone ) s'agrandit.

Enaco, école de commerce à distance en France, révèle que la sortie le 15 juin de l'application iPhone My English Pocket promet à ses utilisateurs d'atteindre ou de retrouver une pratique de l'anglais niveau bac. « Très intéressés par les innovations pédagogiques, nous sommes partis en fin d'année dernière à la rencontre d'entreprises de la Silicon Valley, raconte Hélène Lejeune, directrice de l'Enaco. C'est à la suite de ce voyage que nous avons décidé de développer une application iPhone sur la pratique de l'anglais. »

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

22:22 Publié dans Air du temps, Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : innovation |  Facebook | | | Pin it! | |

25/01/2013

WEF: De Joseph Aloïs Schumpeter à Milton Friedman, et bientôt à Pierre Maudet?

Au vu des potentiels effets macroéconomiques indésirables sur les économies des pays africains ou des pays développés, le progrès vers l'équité planétaire, à savoir la disparition des écarts entre les régions, est une problématique pour le moins non contestable. Combler le gap qui existe entre ces deux groupes de pays est une gageure. Pendant que certains semblent sombrer dans le développement du sous-développement, d’autres avancent. Je ne ferai pas mention de la thèse de rattrapage ici mais de l’esprit d’entreprenariat et surtout de l’innovation et la croissance.

Notons bien qu’il peut avoir croissance sans développement. L’analyse apportée ici fera allusion à deux économistes, une sorte d’illustration du WEF 2013.

Joseph Aloïs Schumpeter (1883-1950), fervent défenseur de Walras, commentateur de Marx et Max Weber, a consacré une partie de son œuvre, la Théorie de l’évolution économique (1911), dans l'analyse de l'évolution du capitalisme. Il insistait déjà à son époque sur le rôle crucial des innovations et la place prépondérante de l'entrepreneur, celui qui met en oeuvre les nouvelles méthodes de production et lance de nouveaux produits.

Au XXe siècle, certains pays ont adopté des approches monétaristes (la monnaie, la fiscalité, les privatisations et la déréglementation) prônées par l'économiste Milton Friedman (1912-2006). Dans son oeuvre Capitalisme et liberté (1962), il explique que seul le rôle de l'Etat reste le moyen d'atteindre la liberté politique et économique. Il s'est fait l'avocat du flottement pur des monnaies et d'une politique pure des monnaies liée au respect rigoureux d'une norme stable de croissance de la masse monétaire et ira jusqu'à proposer l'impôt négatif.

L'accroissement des inégalités, les faibles capacités d'investissement, le cercle vicieux de la pauvreté, le faible rythme d'accumulation du capital, les facteurs de production disponibles et les potentialités existantes ont un impact significatif sur la croissance et le développement économique.

Ajout de dernière minute: je viens d'apprendre la présence du Conseiller d'Etat Pierre Maudet au WEF à Davos. S'est-il mis dans les pas des illustres Schumpeter et Friedman?

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

23/01/2013

Le WEF et Joseph Aloïs Schumpeter

Le terme anglo-saxon World Economic Forum (WEF) au lieu de Forum économique mondial en français paraît plus indiqué à l’événement majeur qui commence ce matin à Davos, en Suisse. Pendant trois jours, les organisations non gouvernementales, élites politiques et économiques internationales vont discuter sur le dynamisme résilient.

Dans un monde caractérisé par le capitalisme, l’internationalisation croissante des échanges de marchandises et de capitaux rend les différents Etats de plus en plus vulnérables les uns les autres. Rappelons-nous de ce célèbre économiste autrichien, Joseph Schumpeter (1883-1950), qui, parlant du capitalisme, le définissait comme « un système essentiellement dynamique dans lequel les entrepreneurs, perpétuellement menacés de disparition par la concurrence et donc à la recherche de nouvelles occasions de profits, introduisent des ‘déséquilibres créateurs’ par leurs innovations : nouveaux produits ou nouveaux procédés de fabrication, nouvelles méthodes de gestion des entreprises, nouveaux marchés. »

L’analyse de Schumpeter élaborée en 1912 repose sur la théorie de l’évolution économique et s’applique du moins dans le contexte actuel. L’innovation et la compétitivité sont les facteurs essentiels pour chaque individu ou Etat aspirant à la croissance. Le thème du WEF 2013 « le dynamisme résilient » ne serait-il pas une illustration de la pensée de Schumpeter ?

Faisons preuve de noblesse en nous inspirant de cet économiste dont l’analyse a été couplée plus tard avec la théorie des cycles (Business Cycles) en 1939. Ce ne serait que notre façon de lui rendre hommage. En tous cas les théories se suivent et se complètent.

Le Forum économique mondial, une solution de plus pour les Etats !

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

19/10/2010

Jeunes créateurs du commerce et Grand prix

 

Premier opérateur, investisseur et développeur européen dans le secteur de l'immobilier commercial, Unibail-Rodamco offre une opportunité aux jeunes entrepreneurs pour leur projet d'entreprise.

 

Voici quelques concepts sélectionnés cette année parmi tant d'autres qui ont pu concourir à l'obtention de ce modeste prix développés par ces créateurs :

 

«Le coiffeur des actifs urbains pressés»

«Qualité et simplicité au service d'un concept ethnique unique»

« Le sandwich qui donne le sourire »

«Apporter un souffle de gaieté au cœur de la maison»

«Un vaste choix d'équipement pour toute la maison sur un thème ludique et contemporain»

«Un produit 100% personnalisé, à prix unique, avec des délais respectés».

 

L'objectif étant de valoriser l'innovation, des initiatives dans le domaine devraient êtres multiples et encouragées.

 

 

Ill'Mama

 

10:05 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : création, innovation |  Facebook | | | Pin it! | |

04/09/2010

brevet européen coincé.

 

Sept pays se sont opposés à l'instauration d'une juridiction unique. Le manque d'harmonisation des politiques juridictionnelles et l'absence d'une législation dans certains pays rend plus difficile sa mise en œuvre.

Les législations régionales établies par des organismes nationaux, régionaux  ou inter régionaux  souffrent de la mise en place d'un brevet commun. Qu'il s'agisse de l'Office européen des brevets, ou d'autres organisations et offices d'autres pays ou régions, coordonner les politiques pour parler de juridiction unique sur les brevets  est sans doute une machine en route qui n'a pas encore atteint son point final.

Une juridiction unique pour les brevets européens déposés auprès de la Cour de justice européenne (CJUE)  pourrait voir le jour, en attendant le « projet de règlement  sur le brevet communautaire » (d'après le site Euroactiv.fr).

Les marques, la protection des innovations, la contrefaçon,  la valorisation des droits de propriété intellectuelle (PI), les  licences sont également concernés. Le paiement d'une taxe de recherche, d'une taxe de dépôt et d'une taxe d'examen est exigé selon certaines modalités pour la demande de dépôt d'un brevet d'invention, et au système du premier déposant.

 

Ill Mama

09:52 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brevet, innovation |  Facebook | | | Pin it! | |

22/08/2010

Rêver d'un modèle innovant.

En visionnant la chaîne Arte cette semaine, j'ai vu comment on peut arriver à réaliser un rêve et vivre de son invention une fois que son rêve a été réalisé.

C'est en cela que je parlerai de Rudolf Diesel qui inventa le moteur à allumage spontané qui a revolutionné le monde d'aujourd'hui.

Mais avant tout il a fallu qu'il y pense, et eut l'idée d'accroître la croissance de l'Allemagne grâce à son invention. Après plusieurs années de recherches, il construisit son prototype et rechercha un financeur. Plus tard, il ddéposa une 1ère demande d'obtention d'un brevet et ne le reçut qu'à la 2è.

Il écrivit un ouvrage qui vantait les mérites de son invention, Solidarismus (Solidarisme) mais il ne savait pas que quelqu'un d'autre avait déjà écrit ce projet, il s'agissait de Koller. Koller contexta le brevet de Diesel, et s'il réussissait dans sa démarche, Diesel ne pourrait pas commercialiser son moteur. Diesel proposera donc à Koller d'accepter des royalties chaque année, ce qu'il accepta à l'immédiat.

Ainsi Diesel vendra ses licences. Imaginons une fois que Koller n'ait pas accepté sa proposition que se serait-il passé ?

 

Ill'Mama

08:51 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : innovation, diesel |  Facebook | | | Pin it! | |