UA-70978167-1

24/04/2011

Quel concept pour faire exploser plus l'audimat des blogs de la Tribune de Genève ?

 

Homo sapiens, l'homme moderne sort de sa béatitude pour rester sage et raisonnable dans un univers complexe. Les communautés se créent, des espaces libres d'échanges se concrétisent. Avec l'arrivée d'Internet, l'homme trouve plus de facilité à s'insérer dans les réseaux sociaux, de dialoguer et d'échanger.

Qui n'a pas déjà eu à cliquer innocemment sur les profils de ses amis, sur des photos, mais aussi parfois sur des marques sur les réseaux sociaux ? Le blog s'inscrit dans cette logique, avec un nouveau clic chaque fois à la page du blogueur, preuve qu'une nouvelle personne aime la page, et vous vous retrouvez parmi les blogs les plus lus. En passant merci pour votre preuve d'amour pour ce blog.

Un exemple sur Slateafrique.com, qui observe que Facebook s'impose en Afrique à l'image des autres continents comme le réseau social par excellence: 21,25% des internautes africains s'y connectent, ce qui fait pas moins de 17 millions de membres sur le site créé par Mark Zuckerberg en 2004.  Ce site évalue selon le nombre de « likes » (j'aime), le fameux pouce, le classement des cinq présidents* les plus actifs sur la Toile, notamment sur Facebook et Twitter, au 29 mars 2011.

Goodluck Jonathan (Nigeria): 518.519 likes

Laurent Gbagbo (Côte d'Ivoire): 32.418 likes

Jacob Zuma (Afrique du Sud): 21.145 likes

Paul Kagamé (Rwanda): 15.591 likes

Alassane Dramane Ouattara (Côte d'Ivoire): 12.169 likes

Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

 

Ill'Mama

 

12:46 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : le blog, côte d'ivoire, homo sapiens |  Facebook | | | Pin it! | |

14/03/2011

Origine sud-africaine pour Homo sapiens - l'homme moderne vient du sud de l'Afrique

 

Une étude sur l'ADN des populations actuelles d'Afrique indiquerait, selon les chercheurs américains qui l'ont menée, une origine sud-africaine et non est-africaine comme cela est généralement admis. Publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, cette étude analyse des séquences précises d'ADN extrait d'échantillons de salive de divers peuples de chasseurs-cueilleurs africains. Il s'agit des Hadza et les Sandawe de Tanzanie ou les Bushmen d'Afrique du Sud.

Par comparaison à d'autres ethnies, comme les Massaï du Kenya et de Tanzanie ou les Yoruba d'Afrique de l'ouest, Brenna Henn et ses collègues généticiens de l'Université de Stanford (Californie), ont décelé une plus grande diversité génétique chez les peuples du sud de l'Afrique, preuve, selon eux, de leur plus grande ancienneté.

Le berceau de l'humanité serait donc là-bas, et non dans l'est de ce continent, comme le pensent pourtant une majorité de scientifiques*.
Des ethnies trop mobiles, trop brassées génétiquement pour conclure aussi vite, selon d'autres experts. "Les populations africaines ont eu des histoires démographiques complexes et il n'y a aucune raison, a priori, de croire qu'elles ont évolué in situ dans les régions où elles vivent aujourd'hui. Certaines pourraient avoir migré depuis d'autres régions", conteste Sarah Tishkoff, généticienne à l'Université de Pennsylvanie, à Philadelphie. "Je serais prudent sur la localisation des origines. Je ne pense pas qu'il y ait eu un seul 'jardin d'Eden', où tout est arrivé", renchérit Chris Stringer, anthropologue au Muséum d'histoire naturelle de Londres.

 

* Libération

 

Ill'Mama

 

08:34 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : homo sapiens |  Facebook | | | Pin it! | |

17/02/2011

Qui est le premier ancêtre de l'homme ?

 

evolsansfond.jpgLes créationnistes se demandent où se trouve le chaînon manquant entre l'homme et le singe ? Par cette raillerie, ils entendent prouver que la théorie de l'évolution n'est qu'une erreur. Les deux chercheurs Bernard Wood et Terry Harrison se dressent contre ce constat.

Ils attirent l'attention du public au fait qu'il est en réalité invraisemblable de trouver ce chaînon manquant d'un individu ayant vécu il y a 4 à 8 millions d'années. On croyait à l'époque que les restes de Ramapithèques trouvés en 1961 y correspondaient. En réalité, on avait seulement découvert la mâchoire et quelques dents ! En 1976, une autre mâchoire fut trouvée qui a permis de dire que Ramapithèque est plutôt un ancêtre d'un Orang Outan.

Peut-on donc toujours croire à Charles Darwin ? A vous de juger.

 

Ill'Mama

 

09:33 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : homo sapiens |  Facebook | | | Pin it! | |