UA-70978167-1

20/02/2013

Quel amalgame !

La confusion est le signe que nous sommes dans l’interrogation et ne prenons pas la bonne décision. Se tromper est une chose, mais être trompé en est une autre. De la viande de cheval à la place de la viande de bœuf, quel amalgame !

Le dysfonctionnement établi selon l’enquête menée en France par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) illustre l’incompréhension. Le groupe Poujol « a acquis la viande surgelée auprès d’un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s’étant fourni auprès d’un abattoir et d’un atelier de découpe situés en Roumanie » a précisé dans un communiqué le ministre délégué à la Consommation.

C’est au tour de Nestlé, N°1 mondial de l’agroalimentaire, d’annoncer hier le scandale de la viande de cheval réétiqueté « bœuf ». Elle a décidé le retrait des produits concernés de ses rayons en Espagne et en Italie. « Nos tests ont découvert des traces d’ADN de cheval dans deux produits à base de bœuf fournis par H.J. Schypke, une société allemande sous-traitante de JBS Toledo NV » a précisé Nestlé dans un communiqué.

Il est impératif d’avertir le consommateur pour qu’il puisse à nouveau faire un choix rationnel.

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

09:09 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nestlé, dgccrf, consommateur, boeuf, cheval, h.j. schypke |  Facebook | | | Pin it! | |