UA-70978167-1

25/05/2017

La violence institutionnelle du jacobinisme: approche de la théorie du gouvernement révolutionnaire et de l’homme nouveau entre deux dates décembre 1793 et juillet 1794 en France

La théorie du gouvernement révolutionnaire est à la base de deux courants d’idées à savoir le libéralisme et le jacobinisme. L'historien des idées politiques, Le professeur Michel Ganzin au cours d’une conférence donnée la semaine dernière à l’Université de Genève a attiré mon attention sur cette notion qu’est le jacobinisme. Un concept dont découle la conception de l’homme nouveau sous le gouvernement révolutionnaire de Robespierre.

Comment est né le jacobinisme et quel est son impact sur notre époque?

Historiquement, les députés états généraux français se sont réunis au printemps 1789. Le 17 juin 1789, ces députés deviennent l'assemblée nationale constituante. Ils travailleront pendant deux ans afin d’élaborer la première constitution écrite française à savoir la constitution de 1791. Après cela, intervient une seconde assemblée révolutionnaire: l’assemblée  législative qui inaugure une période de monarchie constitutionnelle mais qui n’a aucune influence parce qu’il ya eu un décret qui interdisait aux anciens députés de se représenter. L’assemblée législative va se terminer le 20 septembre 1792.

Il y aura une nouvelle assemblée, cette fois  inspirée par les américains appelée la Convention: Elle se réunira et sera proclamée le 21 septembre 1792, la République. Elle restera dans sa forme primitive jusqu’à la chute de Robespierre le 26 août 1794 et perdurera ensuite un certain temps sous la forme d’une convention thermidorienne. Par conséquent, la question de l’unité ou de la dualité de la révolution française fera débat entre libéraux et jacobins. La révolution d'inspiration libérale sera remplacée à partir de 1792 par une révolution anti-libérale, une sorte de loi de radicalisation qui affecta toutes les grandes révolutions.  La première révolution d’Angleterre de 1642 et la révolution russe de mars 1917 constituant les deux grandes révolutions de l’époque.

Les conceptions libérale et jacobine vont se combattre jusqu’au moment où le jacobinisme va s’imposer pendant la révolution. Avec la proclamation de la République le 21 septembre 1792, s’engagera une phase révolutionnaire que rien ne laissait présager. Le jacobinisme restera l’aile marchand de la révolution et se transformera en 1792 en interprétation de la révolution.  Elle sera consécutive à la scission entre les girondins, partisans de la décentralisation,  et les jacobins ou montagnards, partisans d’un gouvernement centralisé.

Le jacobinisme a été tout à la fois un mouvement de défense républicaine dans la mesure  où il se lie à l’idée républicaine. Il sera également une idéologie démocratique, populaire, égalitaire mais dictatorial et centralisatrice. Cette idéologie va donner lieu à un concept qui se reposera sur un système d’une part et sur une théorie du gouvernement révolutionnaire d’autre part.  Ainsi Robespierre exposera-t-il un système rationnel fondé sur un discours de l’égalité basé sur une alliance populaire, ce qui aboutira à la radicalisation de la révolution et à l’épuration de tous les opposants. Le second fondement de la théorie du gouvernement révolutionnaire se caractérisera par une ambition démesurée, celle de créer une nouvelle race d’hommes. Le système jacobin ou la défense de l’état révolutionnaire.

Karl Marx doit beaucoup à la révolution française. Il s’en inspire et forge par là-même  la théorie de la dictature du prolétariat. Le jacobin est l’ancêtre du communiste. Désormais la révolution est liée à l’idée de république. La république est une doctrine historique incarnée dans la révolution.

En définitive le héros révolutionnaire est promu à un bel avenir dans la modernité par le déchaînement des passions nationales.  Par contre l’ambition jacobine de révolutionner l’homme en le rendant digne de la république révèle la vanité d’une entreprise qui a fait de ce pouvoir le premier gouvernement d’ordre moral mais un ordre moral non pas de droite mais de gauche.

A l’aune de la mémoire nationale, ce moment exceptionnel de l’histoire française a donné lieu à des grilles différentes de lecture en passant de la théorie à la pratique. Il a été victime d’une légende noire en dépit de l’admiration qu’il a suscité chez nombre de républicains, chez nombre d’historiens d’obédience néo jacobine, et même chez des adversaires.

Le jacobinisme suscita au XIXè siècle une réprobation quasi générale dans les mémoires traditionalistes, libérales et dans la mémoire républicaine notamment. Un républicain français se désolidarisera majoritairement et définitivement de cette violence institutionnelle du jacobinisme en se réfugiant à Genève.

11:46 Publié dans Droit public, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jacobinisme |  Facebook | | | Pin it! | |

03/03/2017

Tous les beaux discours sur la colonisation? (vidéo)

Comprendre les discours sur la colonisation, morceau choisi en vidéo:


Le coup de gueule de Passi sur la colonisation... par salutlesterriens

22:23 Publié dans Air du temps, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | Pin it! | |

24/06/2016

Le Brexit : Exit du Royaume-Uni de l'Union Européenne

Surprise, surprise, surprise, je n'y croyais pas jusqu'à la dernière minute. Quelques minutes après m'être réveillée, c'est mon mari qui m'informe de cette nouvelle, j'ai d'abord cru à une blague! Eh non, il me confirme que c'est la réalité.  Voilà que les derniers sondages n'ont pas eu gain de cause. Faut-il toujours se fier aux sondages? Je dirais oui et non.

Oui lorsqu'ils sont faits avec une marge d'erreur inférieure à 0.1%. Par ailleurs, les sondages avec une marge d'erreur importante traduisent un choix aléatoire des sondés. Dans le cas précis du Brexit, on ne pourrait dire  que l'échantillon choisi pour le sondage ait été représentatif de la population car les sondages ont prévu le résultat contraire de celui que nous avons aujourd'hui: celui de 52% de OUI pour le maintien du Royaume-Uni à l'Union Européenne (UE) contre 48% de NON à l'Union Européenne.

L'nstitut Ipsos Mori pour le journal The Evening Standard hier à la mi-journée parlait de 52% de OUI à l'UE pendant que Populus avançait le taux de 55% pour le OUI. D'autres instituts de sondage britanniques plus crédibles comme Opinium, TNS, ComRes, YouGov ont vu juste et donnaient en moyenne 48% d'opinions favorables au maintien à l'UE du Royaume-Uni.

L'on assiste plutôt à un résultat de 51.8% de NON, l'inverse de ce qui a été prévu. Quelle erreur de sondage! C'est sans dire qu'au lieu de faire du marketing politique, il vaut mieux consulter les économètres doués en la matière. La préférence de l'électeur au moment où il est interrogé peut être différente le jour de l'élection.

Il est important de recourir essentiellement à des experts en la matière à savoir les économètres. Etant moi-même économètre, c'est sans doute que mon intervalle de confiance adoptée dans la méthodologie d'échantillonnage fera l'objet d'une étude plus approfondie.

Bravo pour le courage de la démocratie gagnante!

brexit,union européenne

 

20:01 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : brexit, union européenne |  Facebook | | | Pin it! | |

26/04/2016

Les Conseillers municipaux de la Ville de Genève vainqueurs de la course de Bernex

Les Conseillers municipaux de la ville de Genève ont été classés 1er de la course des conseillers (ères) "A travers le Coteau" à Bernex devant toutes les autres communes (Vernier, Grand-Saconnex, etc.), grâce à la prestation de l'ensemble de l'équipe. Le temps n'était pas idéal ce samedi 23 avril 2016, ce qui n'a pas découragé les conseillers et conseillères de se donner à cœur joie dans cette course. Une coupe en étain leur a été remise par les organisateurs de la course.

L'histoire retiendra que le vainqueur de la 39ème édition de cette course a été la Ville de Genève.

Félicitations! 

En photo, voici les héros, les champions:

image.jpeg

22/03/2016

Session de Dialogue Interactif sur le Burundi: le CIRID au Conseil des droits de l'homme à l'ONU

Le CIRID (Centre indépendant de recherche et d’initiatives pour le dialogue) est une organisation non gouvernementale ayant le statut consultatif avec les Nations Unies depuis 2008. Voici la déclaration faite par cette ONG ce 22 mars 2016 à la 31ème Session du Conseil des droits de l'homme sur le Session de Dialogue Interactif sur le Burundi:

Monsieur le Vice-Président,

CIRID encourage la tenue d’un dialogue inclusif entre toutes les parties burundaises, résidantes de la diaspora ou au Burundi. En effet, aujourd’hui, tous les signes sont favorables à la relance de ce dialogue politique, notamment grâce à la gouvernance habile des Nations Unies et de son Secrétaire Général Ban-Ki Moon à qui nous rendons hommage.

Suite aux blocages de fin 2015, les décisions prises par les Chefs d’États Africains et le Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis début 2016 ont pu re-dynamiser les relations pour un partenariat international constructif dans le cadre de la Configuration pour la Paix au Burundi. Ainsi, le 18 mars dernier, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Burundi, a annoncé à New York lors de la 7652e Session du Conseil de Sécurité que son pays offre sa pleine coopération.

Ici même à Genève, des membres de la Société civile burundaise établis ou réfugiés en Europe ont eu l’opportunité d’échanger avec des hauts responsables du Gouvernement du Burundi sur la question des Droits de l’Homme.

Ainsi, CIRID appelle ce Conseil et ses partenaires à tout mettre en œuvre pour maintenir ce momentum. Nous encourageons que de telles sessions interactives puissent être précédées d’événements parallèles mettant ensemble Gouvernement-Diasporas, Sociétés civile, indépendants et jeunes dans des Panels permettant un Dialogue inclusif et de qualité. Nous appelons la Commission Nationale de Dialogue Inter-Burundais à participer activement à ce processus.

Enfin, CIRID tiens à formuler ses vœux que ces sessions interactives de dialogue sur le Burundi puissent aboutir, une fois que les exigences en Droits humains sont requises, à un forum international pour un dialogue inclusif entre tous les concernés et au Burundi.

Je vous remercie Monsieur le Vice-Président

Adrien OLESKIEWICZ / Nadia Nibaruta Représentants aux Nations Unies à Genève

22:55 Publié dans Air du temps, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burundi, conseil des droits de l'homme |  Facebook | | | Pin it! | |

19/12/2015

Vingt ans d’activités au service de la cité

« Nous ne défendons pas seulement les anciens, mais souhaitons faire profiter de notre expérience en permettant à des personnes qui ont eu des responsabilités dans leur vie professionnelle de continuer à être utiles à la société », déclare le président du Conseil des anciens (CdA) de Genève dans l’article de Bertrand Durovray que le GHI de ce mercredi 16 décembre a consacré à cette association.

 

Lire la suite

18:05 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

28/10/2015

Choc des contraires ou compromis

La presse et les réseaux sociaux de ces derniers jours n’ont cessé de revenir sur les élections fédérales. Voici quelques morceaux choisis dans les journaux, à vous d’en juger:

Le président du PS, Christian Levrat, met en garde la droite vainqueur des élections fédérales de ne pas mener une politique sans compromis au Conseil national. Afin de corriger les effets de la droitisation, selon lui, la gauche s'appuiera sur le Conseil des Etats et usera des référendums.

“Si la droite devient trop arrogante, nous allons vivre une législature comme entre 2003 et 2007, lorsque nous avions mené le combat victorieusement par référendum contre la réforme de l'AVS et le paquet fiscal», déclare Christian Levrat dans un entretien diffusé vendredi par les journaux alémaniques Der Bund et Tages-Anzeiger. Comme la campagne électorale n'est pas terminée en raison des seconds tours pour le Conseil des Etats, ce n'est pas encore clair «dans quelle direction souffle le vent», poursuit-il. «La situation sera plus claire après les seconds tours.»

12:23 Publié dans Air du temps, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections fédérales |  Facebook | | | Pin it! | |

06/10/2015

la Voix de l'Afrique de retour de Paris

image.jpg

Je lance un appel solidaire à toutes les femmes, c'est une question de survie de la planète. 

...parce que les femmes des pays qui contribuent le plus au dérèglement climatique doivent être solidaires de celles qui vivent dans les pays qui en subissent le plus les conséquences! (et y contribuent)

Ne laissons pas notre magnifique planète sans réduire les impacts négatifs des gaz à effet de serre. Un avenir pour toutes les espèces est possible. 

 

 

 

23:02 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | Pin it! | |

27/07/2015

Helmut Schmidt dans son livre : Was Ich noch sagen wollte, et plus sur l’euro et la Grèce

Helmut Schmidt, né le 23 décembre 1918 (96 ans) à Hambourg, est l’ancien chancelier allemand (du 16 mai 1974 au 1er octobre 1982). Il a publié son nouveau livre en mars 2015, Was Ich noch sagen wollte, traduit de l'allemand au français: ce que je voulais dire encore. Il a beaucoup publié depuis qu’il n’est plus chancelier et ses livres se vendent comme de petits pains. Son intervention sur la Grèce ne laisse personne indifférent et s'accorde aux réflexions de plusieurs économistes. Dans une interview du 15 juillet dernier sur l’euro et la Grèce, il a fait les déclarations suivantes:

"Le PIB représente environ 2,5% du PIB de l’Union européenne.

Si cet état devenait temporairement insolvable, ce serait un grand malheur pour les Grecs et les Européens, mais pas un malheur présentant un péril existentiel. Cela vaut autant pour les conséquences économiques que politiques d’une telle banqueroute. Les conséquences politiques pourraient même être plus importantes, car cela pourrait donner l’impression que la solidarité européenne est bien plus mal en point qu’on ne l’imaginait ces dernières années. La confiance en la communauté des 27 continuerait à s’amenuiser. Ce coût politique serait trop élevé. C’est pourquoi les états de l’Union européenne doivent aider la Grèce.

Les Grecs sont la plus vieille nation civilisée d’Europe. Aujourd’hui ils ont besoin d’un plan d’assainissement total qui ne se réduise pas aux seules aides financières. Ce plan n’existe pas encore, il doit encore être élaboré. Par ailleurs, ce serait une erreur grossière que mettre les intérêts nationaux sur un plateau de la balance et ceux de l’Union sur l’autre car les intérêts de l’Union sont en même temps les intérêts nationaux des Allemands, comme certainement ceux des Français, des Néerlandais, des Polonais et de beaucoup d’autres nations européennes.

Les admonestations, les leçons et les conseils condescendants donnés par d’autres membres de l’Union européenne ont causé une dépression économique en Grèce. C’est pourquoi j’hésite à reprocher aux Grecs le peu d’économies auxquelles ils ont procédé, reproche que d’autres n’hésitent pas à leur faire. Car toute cette épargne forcenée est une des causes de la dépression. Il est en tout cas certain, quelle que soit la façon dont les choses évoluent, que les Grecs vont au devant d’années difficiles.

Voyez-vous, j’aimerais comparer cela avec la situation de l’Allemagne après la seconde guerre mondiale. Naturellement, les Américains ou les Français auraient pu dire alors : les Allemands sont seuls responsables, laissons-les donc pourrir dans leur situation misérable ! Ils ne l’ont pourtant pas fait. Au lieu de cela, les Américains ont lancé le plan Marshall et les Français nous ont tendu la main en 1950 avec le plan Schuman. Comparé à la situation de l’Allemagne à l’époque et de l’aide qu’étaient prêts à lui fournir d’autres pays qui quelques années auparavant étaient encore en guerre contre elle, le problème grec est une broutille. Que le diable emporte les chefs des gouvernements européens s’ils n’arrivent pas à sauver la Grèce !

L’endettement de l’état est un problème parmi d’autres. Mais la liberté d’action sans frein sur les marchés financiers planétaires en est un bien plus vaste."

19:32 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grèce, dette, endettement |  Facebook | | | Pin it! | |

24/07/2015

Quel statut pour la dette grecque ?

Le monde entier a les yeux rivés sur la Grèce. Un pays de l'Union européenne qui croule sur le fardeau de la dette. Toutefois, on ne saurait parler au sein de l'UE de pays sous-développés ou en développement. Mais pourrait-il avoir une classification de pays au sein de cette union? Il me semble utile d'en élaborer au moins une pour un modèle spécifique de pays développé.

J'apporte ma modeste analyse économique de la question que je me pose de savoir si la dette grecque reste soutenable à moyen ou long terme?

Helmut Schmidt, l'ancien chancelier allemand (1974-1982), vient de faire son analyse de la situation. Je constate que nous sommes sur la même longueur d'ondes. Pour lui, il faut annuler la dette et faire une sorte de Plan Marshall pour la Grèce. Il prône en plus un programme d'investissements à hauteur de 2 chiffres de milliards d'euros. 

 

16:22 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : euro, dette grecque, la dette |  Facebook | | | Pin it! | |

14/07/2015

La dette et le Grexin: faut-il annuler purement et simplement la dette grecque?

Le verdict est tombé hier: la Grèce reste dans l'euro. Voilà qui interroge tout économiste qui a suivi ces derniers jours le boom des négociations intra européen. Pour ma part, je ne peux rester indifférente devant ce feuilleton qui a enfin abouti à un consensus, mon sujet de maîtrise ayant porté sur l'endettement extérieur. Mon diplôme doctoral traite de l'analyse des politiques du développement et de l'économie du développement.

La Grèce a conclu un accord avec ses créanciers moyennant, cela va sans dire, des ajustements à faire. Supporter un endettement si important signifie être capable de rembourser ses créanciers, mais à quel prix? Évaluer certains indicateurs macro-économiques s'avère nécessaire, selon le FMI:

Exportations de biens et services non facteurs

Importations de biens et services non facteurs

Solde du compte courant (dons officiels, déficit)

Encours de la dette extérieure/PIB

Ratio du service de la dette publique/Recettes budgétaires

PIB par tête d'habitant

Finances publiques

Comptes nationaux

Investissements/épargne intérieure

Monnaie et crédit: avoirs extérieurs

 

 

10:19 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : euro, dette grecque, la dette |  Facebook | | | Pin it! | |

10/05/2015

Bienvenu Laurent Jimaja, 1er suisse d'origine africaine à être élu au Conseil administratif en Suisse

Ce dimanche 10 mai 2015 est une date qui va marquer l'histoire suisse. C'est une première, les résultats sont tombés cet après-midi: un intellectuel suisse d'origine africaine va siéger au Conseil administratif dans la commune du Grand-Saconnex à Genève.

Félicitations Bienvenu!

Jimaja.jpg

20:23 Publié dans Air du temps, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, suisse |  Facebook | | | Pin it! | |

24/04/2015

Ma 1ère interview par Pascal Décaillet

En attendant les résultats de l'élection des conseillers municipaux ville de Genève, voici que je suis sollicitée par Pascal Décaillet pour une interview.
 
Je vous en livre le contenu en images dans cette vidéo que vous aurez l'occasion de découvrir:
 

20:06 Publié dans Air du temps, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

23/04/2015

Un intellectuel suisse d'origine africaine en course au Conseil administratif dans la commune du Grand-Saconnex à Genève: Bienvenu Laurent Jimaja

Bienvenu Laurent Jimaja détient plusieurs diplômes universitaires en économie et en sciences de l'environnement. Il se consacre à la formation et à l'éducation des adultes. Papa de deux enfants de 23 et 25 ans, il s'occupe aussi bien de l'éducation de ces derniers que de l'écologie. La nature et le cadre de vie ont un rôle important dans sa vie de tous les jours. 
 
Pour Bienvenu Jimaja, la citoyenneté se vit au quotidien, elle ne se reporte pas. Tout en espérant qu'il pourrait devenir le premier Africain conseiller administratif en Suisse, le 10 mai prochain, attendons d'écrire une nouvelle page de l'histoire politique suisse.
 
Félicitations Bienvenu!
 

IMG_8320.JPG

08:43 Publié dans Air du temps, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

16/12/2014

Dominique LOUIS, Héraut de l’Escalade (1990-2014)

L’émotion était à son comble ce dimanche 14 décembre 2014 en observant le cortège défiler sur la montée de la rue de Coutance menant place de la Proclamation. Monsieur Dominique Louis, vêtu d’un boubou style “africain” aux couleurs de Genève, sur son cheval, au milieu de cette foule tenant des lampes, habillée en tenue traditionnelle de l’époque du 17ème siècle, avançait grandement. Accueilli par des applaudissements, Dominique nous tendit la main, grande était ma joie et celle de mon mari de le féliciter et de le saluer chaleureusement. Dominique Louis lisait hier la Proclamation pour la 25ème fois et pour la dernière fois a-t-il dit. Il a déjà un successeur Me Yves de Coulons qu’il connaît.

escalade,dominique louis

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

09:45 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escalade, dominique louis |  Facebook | | | Pin it! | |