UA-70978167-1

06/09/2015

Madeleine Scherb fait une excursion le long des rives du Rhône (3)

3ème série devidéos:


 


 


 

 

15:10 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, rhône, rives du rhône, excursion, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |

03/09/2015

Banque centrale et monnaie africaine dans une Afrique avec les frontières

A quand la Banque centrale et la monnaie unique africaine lorsqu'on sait que les frontières sont encore fermées entre les pays africains? Nous sommes en train de travailler. On peut fixer un horizon. Peut-être 2030. Nous avons préféré adopter une approche graduelle. Constituer d'abord des sous-régions. Il y en a six. Pour rester conforme à la théorie économique, notamment celles des zones monétaires optimales où il faut d'abord un minimum de convergence macroéconomique au niveau de l'économie réelle avant de passer au monétaire. C'est pour cela que nous avons préféré constituer ces groupements sous-régionaux, a déclaré le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), monsieur Lucas Abaga Nchama lors d’une interview avec le journal Diapason.

Le gouverneur de la BEAC vient d'être élu président de l'Association des banques centrales africaines.

Félicitations!

18:43 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beac, lucas abaga nchama |  Facebook | | | Pin it! | |

La FINMA et la BNS dans le financement de l’économie suisse

Notre activité commerciale sur le long terme repose sur le triangle constitué par une clientèle satisfaite, un personnel motivé et un environnement intact. Nous voulons avoir du succès sur le plan économique, afin d'atteindre au mieux ces objectifs. En ayant un comportement équitable à l'égard de notre personnel et en respectant la nature, nous créons une valeur ajoutée sociale et écologique et nous assumons ainsi nos responsabilités en notre qualité de grand établissement financier suisse, s’était exprimé Hansruedi Köng, président du comité directeur PostFinance SA.

De nouvelles banques font leur apparition. C'est le cas de PostFinance. Le 29 juin dernier, la BNS en consultation avec la FINMA ont déclaré PostFinance comme étant une banque d'importance systémique, c'est-à-dire trop grande pour faire faillite. Ce mardi, le communiqué a été fait par la BNS. L'importance des actifs de sa clientèle élevés à 113 milliards à fin juin, contre seulement 60 milliards en 2008, en est la preuve. 

La FINMA, à travers ses enquêtes sur le fonctionnement des banques suisses. a pour mission d'assurer le bon fonctionnement des marchés financiers, la protection des créanciers, des investisseurs et des assurés. Les méthodes d’évaluation des banques d’importance systémiques mondiales se fondent sur des critères définis par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) et le Conseil de stabilité financière (CSF). En rejoignant UBS, Credit Suisse, Raiffeisen et la Banque cantonale de Zurich (BCZ), PostFinance devient une banque d'importance systémique. "Il dépasse les 14% de fonds propres requis actuellement", a déclaré Hansruedi Köng.

Chaque établissement bancaire est donc soumis à des obligations redditionnelles. Une obligation redditionnelle est l’obligation imposée à un gestionnaire de démontrer qu’il a géré ou contrôlé, en conformité avec certaines conditions explicites ou implicites, les ressources qui lui ont été confiées. Les données des banques doivent être divulguées une fois par an. Selon la BNS, la Poste est désormais trop grande pour faire faillite, “too big to fail”.

12:51 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : banque, finma, bns, postfinance |  Facebook | | | Pin it! | |

31/08/2015

Madeleine Scherb fait une excursion le long des rives du Rhône (2)

2ème série de vidéos:

 


 


 


 


 

 

13:47 Publié dans Environnement, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rhône, rives du rhône, excursion, genève |  Facebook | | | Pin it! | |

Madeleine Scherb fait une excursion le long des rives du Rhône

En vidéos:

 


 


 


 

 

11:43 Publié dans Air du temps, Environnement, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rhône, genève, excursion, rives du rhône |  Facebook | | | Pin it! | |

25/08/2015

PostFinance face à l’innovation et le frein à l’utilisation de la carte bancaire: quelle sécurité pour le consommateur?

Le monde change et ses habitudes aussi. A l'heure du numérique, c’est la course contre la montre. Les paiements se font de plus en plus par téléphone (mobile digital services). Dans ce milieu devenu très concurrentiel, les banques se sentent lésées. Les techniques se développent, les gens sont de plus en plus pressés, fini les files d’attente dans les banques.

Pas de temps à perdre, tout va vite ainsi va le monde. A cette vitesse, les banques doivent s’adapter à la concurrence et aux besoins accrues des consommateurs. Le smartphone ou l’iPhone deviennent des porte-monnaies que l’on sort afin de payer un achat. Ce nouveau mode de paiement assure le consommateur contre la perte de son porte-monnaie.

Comment la carte bancaire survivra-t-elle face à la révolution numérique? La technologie mobile vient bouleverser les habitudes de consommation et crée la compétitivité entre entreprises: Les smartphones, iPhones et autres tablettes sont devenus des plateformes de services financiers équipées d’applications de paiement mobile que l’on peut aisément installer.

En Suisse, PostFinance vient ainsi de lancer son application qui permet de relier gratuitement son portable à n’importe quel compte bancaire ou postal. Beaucoup de magasins la testent d’abord à Lausanne, puis à Genève.

14:02 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

23/08/2015

Un accroissement des taux d’intérêt négatifs est-il nécessaire à la Banque nationale suisse?

L’appréciation excessive du franc et de certaines autres monnaies amènent de nombreux économistes à préconiser l’interdiction totale de l’usage de l’argent liquide. Les statistiques en termes de quantités détenues en cash physiques ne cessent de s’accroître dans nos banques. Selon une étude récente, la Banque nationale suisse détenait plus de 40 milliards de francs en billets de mille francs à la fin de l’année dernière. Par ailleurs, la Banque des règlements internationaux évoque une hausse de 21% en dollars, de 30% en euros et de 23% en francs sur cinq ans d’argent liquide.

De ce constat, certains économistes prônent une interdiction pure et simple de l’argent liquide. Leur idéologie repose sur les crises financières qui pour eux, ne sont que des conséquences d’une répression fiscale et financière des gouvernements. S’y ajoute également, pensent-ils, la politique ultra-expansive des banques centrales cherchant à hausser encore plus les taux d’intérêt négatifs. C’est le point de vue des économistes Kenneth Rogoff ou Larry Summers.

La politique monétaire de la Banque nationale suisse est d’appliquer des taux négatifs aux avoirs qui excèdent 20 fois les réserves minimales. Toutes les banques n’adoptent pas cette politique en Suisse à en croire Yves Mirabaud : “La logique voudrait que toutes les banques soient obligées de taxer leurs clients non domiciliés en Suisse. Que ceux-ci paient une prime s’ils entendent toujours pouvoir bénéficier du franc comme valeur refuge”.

L'interdiction de l'argent liquide comme solution donnerait la possibilité d'intérêts négatifs beaucoup plus élevés. Ce qui par ailleurs engendrerait des incitations autrement plus puissantes à se replier sur l'argent liquide.

 

 

05:40 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

17/08/2015

Remo Gysin aux commandes de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE)

Je m’intéresse à cette organisation d’autant plus que je suis mariée à un Suisse. C’est en compagnie de mon mari que je découvrais vendredi dernier l’OSE. Le Centre international de conférences a abrité le 93eme Congrès de l’OSE qui a duré trois jours dans la Genève internationale. A cette occasion, Remo Gysin, ancien conseiller national et conseiller d’Etat a été élu nouveau président de cette organisation en remplacement de Jacques-Simon Eggly. La prochaine édition aura lieu l’année prochaine à Berne.

19:09 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

14/08/2015

Feux d'artifice du samedi 9 août 2015: série de vidéos prises par Madeleine Scherb depuis le lac de Genève






06:31 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux d'artifice, genève, lac de genève |  Facebook | | | Pin it! | |

10/08/2015

Fêtes de Genève 2015: feux d'artifice, vidéo prise par Madeleine Scherb sur le Lac Léman


09:03 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux d'artifice, genève. lac de genève |  Facebook | | | Pin it! | |

03/08/2015

Le Stand N° 456 du Quai Wilson, The place to be, at Fêtes de Genève

Le temps est splendide le soleil au rendez-vous lorsque je me rends aux Fêtes de Genève. Je découvre avec joie un stand où je peux me restaurer et danser. Voilà je m’y arrête et, tout de suite, je suis invitée à danser. La chorégraphe est très douée en salsa. Elle apprend à danser à ceux ou celles qui le désirent sur la piste. A côté, un salon où on peut aisément s’asseoir et observer les autres danser. Je rencontre le maître des lieux qui est fier de parler avec “La Voix de l’Afrique”. Après un bref échange de présentation de nos activités respectives, je décide volontairement de lui consacrer un article sur mon blog. Voici le programme des soirées organisées sur ce stand:

image.jpg

14:27 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

31/07/2015

Innovation: Une impression de photos toute particulière, KnockOut, Photo Studio, excitement that lasts forever aux Fêtes de Genève

image.jpg

 

image.jpg

 

Derrière l'horloge fleurie, parallèlement à la Grande Roue, au bord du lac Léman, j'ai eu l'immense plaisir de découvrir une autre façon de faire et d'imprimer les photos. Chacun peut être pris en photo auprès d'un innovateur qui a mis sur pied une méthode d'impression hors du commun. Le photographe vous demande le fond que vous désirez pour votre portrait, et il vous prend en photo, et tout de suite après votre photo vous est remise moyennant une modique somme. Cette photo épaisse peut être immergée dans l'eau sans s'abîmer. Elle est de format 10 x 15 cm.

  

Faites une visite au stand KnockOut Photo Studio n° 371, et vous serez émerveillés.

 

PS: A little about KnockOut Photo Studio

Knockout Photo Studio is based on the concept of a high fashion photo using a green-screen.

We carefully select an appropriate, unique image to match your taste and replace the green background with that image.

The final image is printed on high quality photo paper, then attached to a magnet,

 

Our booth number is 371, at the festival. Prints of 10x15 cm costs 5-10 CHF

 

 

20:01 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

27/07/2015

Helmut Schmidt dans son livre : Was Ich noch sagen wollte, et plus sur l’euro et la Grèce

Helmut Schmidt, né le 23 décembre 1918 (96 ans) à Hambourg, est l’ancien chancelier allemand (du 16 mai 1974 au 1er octobre 1982). Il a publié son nouveau livre en mars 2015, Was Ich noch sagen wollte, traduit de l'allemand au français: ce que je voulais dire encore. Il a beaucoup publié depuis qu’il n’est plus chancelier et ses livres se vendent comme de petits pains. Son intervention sur la Grèce ne laisse personne indifférent et s'accorde aux réflexions de plusieurs économistes. Dans une interview du 15 juillet dernier sur l’euro et la Grèce, il a fait les déclarations suivantes:

"Le PIB représente environ 2,5% du PIB de l’Union européenne.

Si cet état devenait temporairement insolvable, ce serait un grand malheur pour les Grecs et les Européens, mais pas un malheur présentant un péril existentiel. Cela vaut autant pour les conséquences économiques que politiques d’une telle banqueroute. Les conséquences politiques pourraient même être plus importantes, car cela pourrait donner l’impression que la solidarité européenne est bien plus mal en point qu’on ne l’imaginait ces dernières années. La confiance en la communauté des 27 continuerait à s’amenuiser. Ce coût politique serait trop élevé. C’est pourquoi les états de l’Union européenne doivent aider la Grèce.

Les Grecs sont la plus vieille nation civilisée d’Europe. Aujourd’hui ils ont besoin d’un plan d’assainissement total qui ne se réduise pas aux seules aides financières. Ce plan n’existe pas encore, il doit encore être élaboré. Par ailleurs, ce serait une erreur grossière que mettre les intérêts nationaux sur un plateau de la balance et ceux de l’Union sur l’autre car les intérêts de l’Union sont en même temps les intérêts nationaux des Allemands, comme certainement ceux des Français, des Néerlandais, des Polonais et de beaucoup d’autres nations européennes.

Les admonestations, les leçons et les conseils condescendants donnés par d’autres membres de l’Union européenne ont causé une dépression économique en Grèce. C’est pourquoi j’hésite à reprocher aux Grecs le peu d’économies auxquelles ils ont procédé, reproche que d’autres n’hésitent pas à leur faire. Car toute cette épargne forcenée est une des causes de la dépression. Il est en tout cas certain, quelle que soit la façon dont les choses évoluent, que les Grecs vont au devant d’années difficiles.

Voyez-vous, j’aimerais comparer cela avec la situation de l’Allemagne après la seconde guerre mondiale. Naturellement, les Américains ou les Français auraient pu dire alors : les Allemands sont seuls responsables, laissons-les donc pourrir dans leur situation misérable ! Ils ne l’ont pourtant pas fait. Au lieu de cela, les Américains ont lancé le plan Marshall et les Français nous ont tendu la main en 1950 avec le plan Schuman. Comparé à la situation de l’Allemagne à l’époque et de l’aide qu’étaient prêts à lui fournir d’autres pays qui quelques années auparavant étaient encore en guerre contre elle, le problème grec est une broutille. Que le diable emporte les chefs des gouvernements européens s’ils n’arrivent pas à sauver la Grèce !

L’endettement de l’état est un problème parmi d’autres. Mais la liberté d’action sans frein sur les marchés financiers planétaires en est un bien plus vaste."

19:32 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grèce, dette, endettement |  Facebook | | | Pin it! | |

26/07/2015

Ambiance musicale ce soir aux Préfêtes de Genève 2015

Je viens de mettre une vidéo sur mon blog que j'ai publiée sur l'ambiance musicale qui règne ici.

12:20 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

24/07/2015

Quel statut pour la dette grecque ?

Le monde entier a les yeux rivés sur la Grèce. Un pays de l'Union européenne qui croule sur le fardeau de la dette. Toutefois, on ne saurait parler au sein de l'UE de pays sous-développés ou en développement. Mais pourrait-il avoir une classification de pays au sein de cette union? Il me semble utile d'en élaborer au moins une pour un modèle spécifique de pays développé.

J'apporte ma modeste analyse économique de la question que je me pose de savoir si la dette grecque reste soutenable à moyen ou long terme?

Helmut Schmidt, l'ancien chancelier allemand (1974-1982), vient de faire son analyse de la situation. Je constate que nous sommes sur la même longueur d'ondes. Pour lui, il faut annuler la dette et faire une sorte de Plan Marshall pour la Grèce. Il prône en plus un programme d'investissements à hauteur de 2 chiffres de milliards d'euros. 

 

16:22 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : euro, dette grecque, la dette |  Facebook | | | Pin it! | |