UA-70978167-1

07/11/2015

Cité des Métiers - Palexpo Genève

image.jpeg

La plus grande exposition de Suisse sur les métiers et formations s’est ouverte ce mardi 3 novembre et fermera dimanche. Vous êtes à la recherche d’un emploi ou d’une formation, prêt à vous investir dans une profession d’avenir, plus que deux jours pour s’y rendre. Plus de 300 métiers sont présentés par des professionnels et entreprises formatrices. Plus de 200 exposants détiennent des stands interactifs. Sur certains stands des concours sont organisés. Des apprentis concourant par exemple, pour le prix du meilleur maçon ou pour le prix du meilleur cuisinier. Les prix de ces concours seront respectivement remis ce samedi et dimanche.

Les organisations internationales telle que la CNUCED occupent une place d’honneur cette année,“La Genève Internationale” est un grand stand que j’ai visité avec beaucoup d’intérêt. On y trouve le groupement des entreprises multinationales, le CAGI et le CERN. entre autres.

L’université de Genève et la Haute école de gestion présentent formation, orientation professionnelle, emplois, places d'apprentissages. Une plate-forme de conférences, shows, présentations animent le lieu. Le pavillon nature et environnement brille de sa beauté par des pépinières, fleurs et diverses plantes qui suscitent curiosité et satisfaction de nombreux visiteurs.

L’accès à l’exposition est gratuit. La moitié du budget est financée par des fonds privés, notamment alimentés par les entreprises et associations professionnelles faîtières. L’exposition qui se déroule à la halle 6 de Palexpo prend fin ce dimanche 8 novembre à 17h.

 

 

05:24 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

04/11/2015

Roberto Carvalho de Azevêdo sur les normes internationales visant à réduire les obstacles au commerce

Les membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) se sont engagés à baser leur réglementation technique sur les normes internationales pertinentes appelées accord OTC (accord sur les Obstacles Techniques au Commerce). Dans le cadre de son 20ème anniversaire, l’OMC a organisé un débat ce mercredi 4 novembre 2015, débat qui a regroupé plusieurs acteurs de multinationales, d’ONG et de gouvernements autour du thème: Réduire les désaccords commerciaux résultant des normes et des réglementations.

 

Du débat sur la rétrospective en passant par l’allocution du directeur général de l’OMC Roberto Carvalho de Azevêdo, suivi du deuxième débat sur les parties prenantes OTC, au-delà des gouvernements, le troisième débat s’est penché sur les défis à venir de cet accord.

 

Roberto Carvalho de Azevêdo a souligné que seulement cinq différends étaient enregistrés au sein du comité OTC et un différend était en cours d’être réglé. Le comité contribue à assurer les normes et la réglementation, a-t-il martelé. Il a également rappelé que l’OMC comptait 161 pays membres et que l’OTC ne faisait que grandir et l’implication du secteur privé était fort intéressant, car les normes ont un impact sur leur travail. Pour le Directeur général, l’OMC va au-delà des négociations, l’OTC est une bonne illustration de ce point. Il a annoncé que la prochaine conférence ministérielle aura lieu pour la première fois de l’existence de l’OMC en Afrique, au Kenya.

 

 

L’intervention de Nestlé en tant que partenaire du secteur privé qui agit dans l’industrie alimentaire a conquis l’auditoire. Nestlé contribue pour les normes ISO et CODEX, partage son expertise avec les gouvernements nationaux et oeuvre à la mise en oeuvre des expériences. Pour ses défis vers l’avenir, le représentant de Nestlé M. Dominique Taeymans à tenu à rappeler que Nestlé fêtera ses 150 ans l’année prochaine et continuera au delà de 150 ans encore, il l’espère en tous cas.

 

Le représentant de IKEA, Pär Stenmark s’est penché sur la qualité des produits IKEA en montrant un gadget symbole de la reconnaissance de leurs produits.

 

Xinhua Sun de la Chine a mis l’accent sur la transparence entre gouvernements et surtout envers les pays en voie de développement. Il a rappelé la principale fonction de l’OMC, celle de s’occuper des normes régissant le commerce entre les pays, et de favoriser ainsi, autant que possible, la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges.

image.jpeg

 

Ci-dessus: Photo de la Voix de l'Afrique prise ce matin avec le groupe Afrique

 

 

 

 

 

18:51 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : omc |  Facebook | | | Pin it! | |

02/11/2015

La stigmatisation: maladie difficile à soigner

Partis politiques, race, religion, la gente féminine, tous passent à la trappe de la stigmatisation. Aux grands maux les grands remèdes, je pense que le monde scientifique peut apporter une solution à ce fléau. Non, c’est une blague, seule la politesse ou le respect d’autrui sont des remèdes à cette maladie.

Une illustration de la société actuelle!

09:14 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | Pin it! | |

01/11/2015

Indice mondial de l’innovation 2015: la Suisse en tête

Il convient d’abord de restituer l’indice mondial de l’innovation dans l’ensemble des analyses sur la croissance économique. Elle est la variation positive de la production de biens et de services dans une économie sur une période donnée, généralement une période longue. Dans l’optique de l’OMPI, l’indice mondial de l'innovation passe en revue les politiques d'innovation efficaces du point de vue du développement, Il met ainsi de nouveaux moyens permettant aux décideurs des économies en développement de stimuler l’innovation et de renforcer la croissance. On ne saurait parler de croissance sans innovation.

 

M. Francis Gurry, directeur général de l’OMPI déclarait à l’occasion de la publication de cet indice que “chaque nation doit trouver la juste combinaison de politiques pour mobiliser le potentiel novateur et créateur inhérent à son économie”.

 

L’indice mondial de l’innovation passe en revue 141 économies, utilise 79 indicateurs afin d’évaluer leurs capacités d’innovation et dégage des résultats quantifiables. Il a été publié conjointement par l’Université Cornell, *l’INSEAD et l’OMPI le 17 septembre 2015.

 

Un pays qui innove est un pays qui brevete  de nouvelles solutions, qui crée et développe de nouvelles entreprises. Sur ce, la Suisse en est un exemple. Voici le classement :

 

1er Suisse

2ème Royaune-Uni

3ème Suède

4ème Pays-Bas

5ème Etats-Unis d’Amérique

etc.

 

“L’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle

*L'Institut Européen d'Administration Des affaires

22:58 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indice mondial de l'innovation |  Facebook | | | Pin it! | |

30/10/2015

Le climat à l'épreuve des concertations

La réunion de coordination climat et justice sociale à laquelle j’ai été invitée ce mardi a regroupé les partis politiques, les associations, ONGs et collectifs. Le discours tenu et la manière d’organiser la marche annoncée du 28 novembre prochain à Genève n’ont pas encore été clairement définis. Toutefois, il est à noter que la mobilisation devrait être non discriminatoire et dépolitisée, c’est du moins mon avis et celui de certains autres participants. Nos échanges ont aussi porté sur une mobilisation qui serait la plus large possible avec une série de banderoles contenant des revendications sur le désinvestissement dans les énergies fossiles, la lutte contre le réchauffement climatique, la biodiversité. En attendant, les préparatifs vont bon train.

www.health-environment-program.org

12:17 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, environnement |  Facebook | | | Pin it! | |

28/10/2015

Choc des contraires ou compromis

La presse et les réseaux sociaux de ces derniers jours n’ont cessé de revenir sur les élections fédérales. Voici quelques morceaux choisis dans les journaux, à vous d’en juger:

Le président du PS, Christian Levrat, met en garde la droite vainqueur des élections fédérales de ne pas mener une politique sans compromis au Conseil national. Afin de corriger les effets de la droitisation, selon lui, la gauche s'appuiera sur le Conseil des Etats et usera des référendums.

“Si la droite devient trop arrogante, nous allons vivre une législature comme entre 2003 et 2007, lorsque nous avions mené le combat victorieusement par référendum contre la réforme de l'AVS et le paquet fiscal», déclare Christian Levrat dans un entretien diffusé vendredi par les journaux alémaniques Der Bund et Tages-Anzeiger. Comme la campagne électorale n'est pas terminée en raison des seconds tours pour le Conseil des Etats, ce n'est pas encore clair «dans quelle direction souffle le vent», poursuit-il. «La situation sera plus claire après les seconds tours.»

12:23 Publié dans Air du temps, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections fédérales |  Facebook | | | Pin it! | |

21/10/2015

Mon engagement pour la COP21

Une illustration en une minute et dix-sept secondes, bien entendu 77 secondes de visionnage :

14:59 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

20/10/2015

Les Verts, espèce menacée en voie de disparition

J’écris cette note partant d’un constat d'échec des Verts lors des élections fédérales. C’est tout de même inquiétant, voire incompréhensible d’idéologiser l’écologie. L’écologie ne doit pas être un dogme, elle est l’affaire de tous et nul ne peut la monopoliser. Nous dépassons déjà les 7,35 milliards d’individus sur cette planète Terre et sommes donc tous concernés par la protection de l’environnement. Toutes les espèces vivantes ont le droit de vivre dans un environnement sain. 

18/10/2015

La sécurité est l’affaire de tous

image.jpg

Mon séjour à Paris a été plus qu’une aventure, car pleine d’émotions. Pour différentes raisons, l’une d’elle fut mon passage à la Gare de Châtelet - Les Halles lorsque j'entendis sur fond sonore: «La sécurité est l’affaire de tous, restons vigilants», à plusieurs reprises. Je compris très vite que je n’étais plus à Genève. De près, je vis des militaires par équipe faisant la ronde dans la gare, question d’assurer la sécurité des voyageurs.

Je quittai la plus grande gare souterraine du monde, tant en nombre de voyageurs qu'en nombre de trains, quelques minutes plus tard pour visiter d’autres endroits. C’est alors que j’eus le plaisir de contempler la Cavalerie de la Garde Républicaine qui passait sur des majestueux chevaux. Je réalisai à quel point j'avais la chance de les voir de près lors de mon court séjour, car, m’a-t-on dit, elle ne faisait pas de sorties tous les jours.

J’eus le plaisir d'assister à la réunion sur le climat pendant trois jours les 2, 3, et 4 octobre 2015 et séjourné à Paris déjà quelques jours avant et encore après la conférence. Au total, cela faisait un séjour de six jours. Je me fis faire des photos sur la Place de la République etc... et finalement c’est dans la joie que je suis revenue à Genève, fière de rejoindre mon mari et d’avoir rempli mes tâches.


image.jpg

 

Paris, une grande ville dans toute sa splendeur!

 

 

 

 

 

22:42 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | Pin it! | |

10/10/2015

Un camerounais nommé président de la Fifa

C'est une immense joie d'apprendre que mon compatriote Issa Hayatou vient d'être nommé président par intérim de la Fifa!

Après la suspension de 90 jours de l'ancien président Sepp Blatter et du candidat à sa succession Michel Platini, le camerounais, président de la Confédération africaine de football (CAF), va présider cette illustre fédération. C'est tout à l'honneur du football africain et du football en général.

10:39 Publié dans Air du temps, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook | | | Pin it! | |

06/10/2015

la Voix de l'Afrique de retour de Paris

image.jpg

Je lance un appel solidaire à toutes les femmes, c'est une question de survie de la planète. 

...parce que les femmes des pays qui contribuent le plus au dérèglement climatique doivent être solidaires de celles qui vivent dans les pays qui en subissent le plus les conséquences! (et y contribuent)

Ne laissons pas notre magnifique planète sans réduire les impacts négatifs des gaz à effet de serre. Un avenir pour toutes les espèces est possible. 

 

 

 

23:02 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | Pin it! | |

04/10/2015

La Voix de l'Afrique est à Paris en vue de la préparation du sommet sur le climat

Le changement climatique est une réalité que personne n'ignore. Je suis invitée à faire partie des internationaux participant à la construction du mouvement international et à ses prises de décisions. C'est donc avec plaisir que j'ai pris mon vol hier Genève-Paris pour faire entendre la Voix de l'Afrique à l'échelle mondiale. Le symbole de la Voix de l'Afrique s'illustrant avec la carte de l'Afrique que vous pouvez admirer fort bien.

 

Des perspectives sur le changement climatique sont à élaborer. La question des peuples autochtones y est débattue. Trop souvent marginalisés, ces derniers sont considérés comme un frein au développement et au progrès. Pourtant les savoirs traditionnels connaissent un essor avec l'obtention des brevets qui souvent ne tiennent pas compte du consentement préalable en connaissance de cause des peuples autochtones concernés. Ces populations, appelées également les « peuples premiers », tribaux ou aborigènes, constituent au moins 5'000 groupes humains représentant 370 millions de personnes qui vivent dans plus de 70 pays sur cinq continents.

 

Il est urgent d'associer à la prise de décisions tous ceux qui subissent les dégâts sur la déforestation, principalement les populations autochtones et/ou collectivités locales. Pour évaluer les risques qui menacent notre environnement, mais aussi pour considérer le potentiel de certaines stratégies d'adaptation séculaires, il est temps d'agir.

 

 

13:44 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : climat |  Facebook | | | Pin it! | |

27/09/2015

Réfugiés: La solidarité est un choix et non une obligation

Chaque individu devrait disposer du droit de quitter son pays, mais il ne peut exiger d’être accueilli par la région de son choix. La solidarité est un choix et non une obligation. Ces propos sont contenus dans le Temps du 15 septembre sur le thème : Les réfugiés risquent fort d’être un fardeau.

Pour Sarah Leah Whitson et David Milleban, les refugiés occasionneraient d’avantages de coûts économiques que de gains. Michael Clemens pense que les salariés peu qualifiés du pays hôte craignent pour leur emploi. L’impact des réfugiés dépend surtout de la manière dont ces derniers sont intégrés, dit Ana Swanson du Washington Post. Elle pense que plus le processus est long et compliqué, les restrictions nombreuses, et plus les coûts des réfugiés augmentent pour le pays d’accueil. Le défi de l’accueil rapide des réfugiés reste naturellement compliqué, ceci étant dû à des craintes d’identité.

“Plus une société est mélangée, moins elle a de références communes et plus elle a besoin de règles et de lois pour imposer les valeurs qu’elle n’a plus”, selon Suzette Sandoz, professeur honoraire à l’Université de Lausanne.

13:49 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | Pin it! | |

14/09/2015

Madeleine Scherb fait une excursion le long des rives du Rhône (4)

4ème série de vidéos:


 


 


 


20:39 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rhône, genève |  Facebook | | | Pin it! | |

12/09/2015

La politique des taux d’intérêts négatifs et son impact sur la croissance économique

Comment inciter les agents économiques à emprunter lorsque les taux d’intérêts sont négatifs? Telle est la question que se posent beaucoup d’économistes. Les autorités de régulation bancaire imposent des normes prudentielles aux banques secondaires qui ne doivent octroyer du crédit aux entreprises et ménages qu’à certaines conditions. Analysons plutôt! Lorsque la masse monétaire augmente, le taux d'intérêt diminue. Ce qui permet d'augmenter l'investissement et donc de relancer la croissance en augmentant la demande agrégée.

La demande de monnaie varie inversement au taux d’intérêt, c'est-à-dire lorsque le taux d’intérêt est bas, les individus et entreprises ne souhaitent pas placer leur argent en achetant des bons du trésor mais préfèrent plutôt garder du liquide sur eux. ils thésaurisent. Cette demande est une fonction décroissante des taux d’intérêt. En revanche, à partir d'un certain taux d'intérêt, il n'est plus possible de relancer l'investissement en augmentant la masse monétaire. Les banques prendront alors moins de risques afin d’augmenter leur ratio de couverture et freiner ainsi l’investissement et la consommation. 

Les taux d’intérêts négatifs permettent de baisser les investissements étrangers et donc l’appréciation de la monnaie nationale. Les banques centrales prêtent des capitaux à des taux négatifs aux banques pour les inciter à accorder des crédits aux entreprises.

Le Traité de l’économie pure du français Léon Walras (1834-1910) met en exergue l’interventionnisme de l’État. Son oeuvre “Théorie du crédit” dans la Revue d’économie politique (1896) mérite d’être lue. Le fondateur du paradigme du marginalisme a une pensée interventionniste, rationaliste et axiomatique qui débouche sur l’équilibre général concurrentiel en micro-économie contrairement à l’économiste anglais John Maynard Keynes (1883-1946), fondateur de la macroéconomie. Ce dernier défend l’intervention de l’État dans le cadre de l’économie capitaliste. Il a contribué essentiellement à redéfinir le rôle de la monnaie. Son oeuvre maîtresse est écrite en 1936, la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie.

George Gilder et Arthur Laffer de l’Université de Californie du Sud ont démontré que les difficultés économiques contemporaines proviennent d’une insuffisance de l’offre de facteurs de production due à l’intervention de l’État.

La théorie des déséquilibres serait-elle la mieux approprié face à l’introduction des taux d’intérêts négatifs? Le développement suivra dans les prochains articles.

22:04 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : taux d'intérêt négatifs, économie |  Facebook | | | Pin it! | |