UA-70978167-1

30/01/2017

Quid d’une nouvelle réglementation suisse sur la consommation des insectes?

L’on a pas attendu dans certains coins du monde pour commencer à en manger. En Afrique par exemple, les insectes font partie des recettes du quotidien. L’ONU a même recommandé leur consommation en vantant leurs bienfaits sur la santé et leur capacité à répondre aux besoins de l’insécurité alimentaire. Au Cameroun, la communauté scientifique plaide pour une industrialisation de leur production étant donné leur grande consommation.

 

En médecine, la pratique alimentaire consistant pour l'être humain à consommer des insectes s’appelle l’entomophagie. Ce mode de consommation existe depuis toujours dans de nombreux pays et ethnies, et il tend aujourd'hui à conquérir les sociétés occidentales. Plus de 1400 espèces comestibles sont répertoriées dans les pratiques entomophages, parmi lesquelles on trouve le plus souvent des vers, chenilles, termites, sauterelles ou coléoptères. Les insectes sont généralement appréciés, outre pour leur goût, pour leur grande richesse nutritive. Ils sont riches en protéines et font désormais recette dans les grandes villes du Cameroun.

 

La recommandation de l’ONU comme un instrument contre l’insécurité alimentaire est d’une grande portée. Pour l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) , les insectes sont une source de protéines. Elle souligne les avantages écologiques qu’ils procurent.

 

Peut-on déjà manger les insectes en Suisse? À partir du 1er mai 2017, trois espèces d’insectes seront autorisées à la consommation en Suisse. Ces espèces ont été autorisées suite à la révision de l’ordonnance du Département fédéral de l’intérieur (DFI) sur les nouvelles sortes de denrées alimentaires.

 

Le droit suisse sur les denrées alimentaires ne définit pas les insectes comme des aliments. Il préconise une meilleure protection de la santé et contre la tromperie voudrait moins de barrières au commerce. Pour ce faire, l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) ordonne que quiconque souhaite commercialiser des insectes comme denrées alimentaires devrait préalablement lui demander une autorisation. Cette exigence minimale à remplir déterminera ainsi notre consommation de ces savoureuses bestioles.

 

http://blog.pierrescherb.ch/2017/01/quid-dune-nouvelle-re...

08:35 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

29/01/2017

CAN 2017: le Cameroun élimine le Sénégal

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui est organisée au Gabon cette année a déjà vu plusieurs nations éliminées et déjà de retour dans leurs pays respectifs. Hier samedi, c’était les quarts de finale entre les Lions Indomptables du Cameroun et les Lions de la Téranga du Sénégal. A l’issue de quatre-vingt-dix minutes de jeu sans buts (0-0) et la prolongation de jeu jusqu'à la séance de tirs au but, les Lions Indomptables du Cameroun remportent le match contre les lions de la Téranga par 5 tirs contre 4.

Le Cameroun se qualifie donc pour la prochaine étape, à savoir la demi-finale qui se jouera jeudi, 2 février, face à la RDC ou au Ghana, à Franceville. La Confédération Africaine de Football (CAF) a décerné le prix de «l’homme du match» au gardien Camerounais Fabrice Ondoa, qui aura brillé par sa performance.

Allez les Lions Indomptables!

 

19:53 Publié dans Air du temps, Humeur, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cameroun, can, can 2017 |  Facebook | | | Pin it! | |

26/11/2016

Le Camerounais Manu Dibango ce samedi 26.11.2016 à 20h à l'Ahambra à Genève

Le Grand Manu, le roi du saxophone chez nous ce soir à Genève, directement venu de Douala.

manu dibango

IMG_6267.JPG

30/09/2016

Jean Ziegler est élu au Conseil des droits de l'l'homme

Quelle n'est pas ma joie ce vendredi 30 septembre 2016 pendant que je me trouve dans la salle XX du Conseil des droits de l'homme à l'ONU, d'entendre prononcer le nom de Jean Ziegler, candidat au Comité consultatif du Conseil des droits de l'homme présenté par la Suisse, élu sans aucune objection comme membre du Comité consultatif des droits de l'homme!

Vive la Suisse et vive Jean Ziegler!

image.jpeg

17:39 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

14/08/2016

N’y a-t-il pas d’artificier suisse pour les fêtes de Genève (Geneva Lake Festival)? (vidéos)

C’est la question que je me pose après avoir suivi avec attention le déroulement des feux depuis quelques années déjà. A savoir que l’année passée, le Comité d’organisation avait choisi un artificier italien. Comme à l’accoutumée, j’avais vécu des moments intenses, forts, ultimes, je m’en suis même très bien régalée et beaucoup d’autres d’ailleurs aussi, si je m’en tiens aux sentiments exprimés par des personnes que j’avais interviewées après ce grand spectacle.

Cette année, c’est un artificier français qui a été choisi par les organisateurs, Genève Tourisme, selon ma source d’information. Pour moi et pour certains autour de moi, le spectacle n’a pas été aussi émouvant comparé à l’année dernière.

Pendant les 50 minutes, sur l’eau comme dans les airs, l’on découvrait à l’instant une autre façon d’admirer l’un des plus grands feux d’artifice du monde. Restée sur ma soif, je me suis alors demandé si la Suisse n’avait pas d’artificier?


En attendant, votre serviteur vous invite à découvrir les minis vidéos et photos que j’ai faites hier samedi, 13 août 2016, à cette occasion:






feux d'artifice,genève,lac de genève

 

21:05 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux d'artifice, genève, lac de genève |  Facebook | | | Pin it! | |

24/06/2016

Le Brexit : Exit du Royaume-Uni de l'Union Européenne

Surprise, surprise, surprise, je n'y croyais pas jusqu'à la dernière minute. Quelques minutes après m'être réveillée, c'est mon mari qui m'informe de cette nouvelle, j'ai d'abord cru à une blague! Eh non, il me confirme que c'est la réalité.  Voilà que les derniers sondages n'ont pas eu gain de cause. Faut-il toujours se fier aux sondages? Je dirais oui et non.

Oui lorsqu'ils sont faits avec une marge d'erreur inférieure à 0.1%. Par ailleurs, les sondages avec une marge d'erreur importante traduisent un choix aléatoire des sondés. Dans le cas précis du Brexit, on ne pourrait dire  que l'échantillon choisi pour le sondage ait été représentatif de la population car les sondages ont prévu le résultat contraire de celui que nous avons aujourd'hui: celui de 52% de OUI pour le maintien du Royaume-Uni à l'Union Européenne (UE) contre 48% de NON à l'Union Européenne.

L'nstitut Ipsos Mori pour le journal The Evening Standard hier à la mi-journée parlait de 52% de OUI à l'UE pendant que Populus avançait le taux de 55% pour le OUI. D'autres instituts de sondage britanniques plus crédibles comme Opinium, TNS, ComRes, YouGov ont vu juste et donnaient en moyenne 48% d'opinions favorables au maintien à l'UE du Royaume-Uni.

L'on assiste plutôt à un résultat de 51.8% de NON, l'inverse de ce qui a été prévu. Quelle erreur de sondage! C'est sans dire qu'au lieu de faire du marketing politique, il vaut mieux consulter les économètres doués en la matière. La préférence de l'électeur au moment où il est interrogé peut être différente le jour de l'élection.

Il est important de recourir essentiellement à des experts en la matière à savoir les économètres. Etant moi-même économètre, c'est sans doute que mon intervalle de confiance adoptée dans la méthodologie d'échantillonnage fera l'objet d'une étude plus approfondie.

Bravo pour le courage de la démocratie gagnante!

brexit,union européenne

 

20:01 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : brexit, union européenne |  Facebook | | | Pin it! | |

04/06/2016

Le "caucus autochtone" à l'OMPI, une mascarade?

Un caucus autochtone de l'OMPI sans les africains, une mascarade?

Je viens d'assister durant cinq jours au Comité interngouvernemental de l'OMPI sur la propriété intellectuelle, les ressources génétiques, les savoirs traditionnels et le folklore. Quel n'est pas mon étonnement de voir que quelques individus se sont arrogés le droit de parler au nom des peuples autochtones et des communautés locales excluant les Africains. Cette façon d'agir par la force, je ne peux pas l'admettre. Selon eux, les Africains ne sont pas des autochtones. Quand bien même j'assiste à ce comité très régulièrement et que je participe en plénière pour donner de la voix des Africains, force est de constater que ce "caucus autochone" constitué de quelques individus n'arrête pas de nous mettre à l'écart. Ils ont désigné l'un des leurs pour parler en plénière pour tous ceux qui assistent à cette séance. Ce que nous ne cautionnons pas.

Notre ONG "Health and Environment Program" a été accréditée au sein de l'OMPI et devrait s'exprimer librement sans aucune contrainte. C'est pour cela que nous nous désolidarisons de tous les propos tenus par le caucus autochtone lors de ce comité intergouvernemental tenu du 30 mai au 3 juin 2016. Nous ne pouvons accepter être "pris en otage."

OMPI: Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelleimage.jpeg

image.jpeg

12/05/2016

Madeleine Scherb, oratrice de haut niveau au SMSI 2016 interviewée par Claire Doole (vidéo)

En vidéo:

 

15:34 Publié dans Air du temps, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : smsi, wsis |  Facebook | | | Pin it! | |

26/04/2016

Les Conseillers municipaux de la Ville de Genève vainqueurs de la course de Bernex

Les Conseillers municipaux de la ville de Genève ont été classés 1er de la course des conseillers (ères) "A travers le Coteau" à Bernex devant toutes les autres communes (Vernier, Grand-Saconnex, etc.), grâce à la prestation de l'ensemble de l'équipe. Le temps n'était pas idéal ce samedi 23 avril 2016, ce qui n'a pas découragé les conseillers et conseillères de se donner à cœur joie dans cette course. Une coupe en étain leur a été remise par les organisateurs de la course.

L'histoire retiendra que le vainqueur de la 39ème édition de cette course a été la Ville de Genève.

Félicitations! 

En photo, voici les héros, les champions:

image.jpeg

25/04/2016

Conférence de l’OMPI sur le marché mondial des contenus numériques

Du 20 au 22 avril 2016 s'est tenue à Genève au siège de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), la conférence sur le marché mondial des contenus numériques. Près de 228 participants parmi lesquels créateurs et experts du monde entier ont étayé les débats lors des tables rondes modérées par deux journalistes de télévision de grande renommée. Il s'agit de Mishal Husain et de Shali Hopra. L'économie des contenus créatifs connait une évolution radicale des modèles d'accès et d'affaires depuis plus d'une décennie. Par ailleurs, l’application du droit de la propriété intellectuelle au sein des Etats membres n'est pas toujours effective selon certains auteurs de contenus. Voici les thèmes discutés durant ces trois jours:

  • Industrie musicale : du vinyle à la diffusion en flux continu
  • Industrie cinématographique: soutenir l’industrie cinématographique dans l’environnement numérique
  • Industrie de la radiodiffusion: de nouveaux modèles pour être en contact avec le public
  • Industrie de l’édition: le codex à l'ère du numérique
  • Architecture numérique: l’infrastructure immatérielle du marché
  • Possibilités et enjeux: marchés, politique et diplomatie

En résumé les sujets ont porté sur:

  • le droit d’auteur à l’ère du numérique;
  • l’incidence de l’environnement numérique sur les créateurs;
  • le rôle des éditeurs, des producteurs et des plates-formes de diffusion; et
  • les marchés numériques, l’accès et la participation.

Des sessions sur l’industrie musicale, l’industrie cinématographique, l’industrie de la radiodiffusion et l’industrie de l’édition, ainsi que la gestion collective et les modèles et marchés émergents ont donné lieu à un dialogue interactif avec le public dans la série des questions-réponses.

L'américain Jaron Lanier, père de la réalité virtuelle, compositeur de musique classique, écrivain (voir son livre You are not a gadget) et futuriste a conquis l'auditoire par sa critique du Web en citant Facebook et Uber, comme grandes entreprises de la Silicon Valley qui gèrent notre comportement par des algorithmes. Il prône pour l'élargissement de la propriété intellectuelle en vue de sauver la classe moyenne.

La nigériane Oreka Godis, actrice de film et de télévision s'est appuyée sur les déclarations des autres panélistes  la Chine, de l'Inde et l'Espagne et leur a invité à aider les marchés émergents à l'instar de son pays le Nigeria sur la production et la distribution des films.

La danoise Naja Nielson croit que la consommation médiatique numérique moderne exige que les médias et le journalisme soient réinventés pour être pertinents et importants pour les gens.

L'indienne Shaili Chopra, présentatrice de télévision est créatrice de deux plateformes de contenus numériques en Inde. Elle a été modératrice dans les trois quarts des sessions et panéliste sur d'autres. Elle n'a pas manqué d'émerveiller l'auditoire par sa maîtrise des thèmes abordés.

L'anglaise Mishal Husain, journaliste de radio et télévision présente BBC Radio 4´s Today a modéré les autres sessions lorsqu'elle n'était pas panéliste elle-même. Pour les amoureux du "genre", l'on a eu droit à deux femmes, deux excellentes journalistes connues. Et même un panel composée que de femmes...

De toute évidence, les créateurs de contenus numériques s'accordent sur la prudence des réseaux sociaux et invitent les gens à créer de nouveaux outils au lieu de reproduire les modèles anciens. Sachant que le téléphone portable reste aujourd’hui plus que jamais un support de média de diffusion et que Facebook diffuse en live, l'on est en droit de se demander si le journalisme à l’ancienne disparaîtra au fil du temps? En effet, les réseaux sociaux sont en plein essor. Les radios diffuseurs traditionnels sont remplacées progressivement par de nouvelles plates-formes.

L'économie numérique sous-tend l’économie de partage à l'instar de Facebook  et pourrait être un atout pour une couverture équilibrée où consommateurs et auteurs de contenus tireraient un bénéfice relativement équitable. Je suis ouverte et disposée à y mener une étude.

 

En photo avec Oreka Godis, actrice.

ompi,droit de la propriété intellectuelle,facebook

21/04/2016

Pleins feux sur l'innovation

image.jpegAvez-vous visité comme moi le 44ème salon international des inventions de Genève? Il ne m'a réservé que de surprises. Une promenade à travers les stands samedi et dimanche après-midi m'a fait découvrir les nouveaux produits dans les domaines de la mécanique, de l'horlogerie, de l'agriculture etc.

Chaque décor, chaque drapeau était attraction. Voyant celui du Cameroun flotter, je me suis rendue sur le stand, découvrant quatre médailles d'or exposés sur le stand. Je n'ai pas pu les photographier, car la représentante au stand m'a dit que ce n'était pas permis, tant que le ministre ne les avait pas encore vu.

 

 

14/04/2016

La géopolitique mondiale et son impact sur Genève

Un vernissage de l’exposition de photos organisée par l’Association Appartenances-Genève, ce vendredi 8 avril, a attiré le monde de la migration en grande partie. J'ai découvert un centre particulier, le Centre de la Roseraie, ouvert il y a déjà quatre ans et qui héberge ladite association laquelle s'occupe essentiellement des migrants. De magnifiques photos de différentes parties du monde longeant l’allée du centre et faites par des femmes migrantes sont exposées et révèlent l'inspiration et l'ouverture de ces femmes dans le domaine culturel.

Madame Esther Alder, maire de la Ville de Genève, présente à l'événement, a prononcé son allocution en ces termes: “Les pouvoirs publics ont le devoir d’agir... Genève est la capitale du droit humanitaire... ville d’immigration, avec 49% d’étrangers et 190 nationalités, véritable laboratoire de diversité.” Elle a mis l'accent sur les langues, parlant d'une documentation qu'elle a mise sur pied dans différentes langues, afin d'accéder aux documents publics.

genève

 

 

 

11:06 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève |  Facebook | | | Pin it! | |

10/04/2016

Frank Nievergelt fait un grand geste à l'Ariana

Ce jeudi 7 avril 2016, Frank Nievergelt a fait un grand geste en donnant une partie de sa collection de céramique au Musée Ariana. Le Suisse au grand cœur est un homme humble, un historien de l'art, qui a mis 45 ans à collectionner près de 900 œuvres d'une centaine de céramistes à travers le monde.

La qualité de sa collection n'est plus à démontrer, il suffit de se rendre au Musée Ariana à partir d'aujourd'hui et ce jusqu'au 25 septembre de cette année, pour contempler ces belles céramiques.

Voici en partie son discours pendant le vernissage de ce jeudi :

21:44 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

08/04/2016

Connaître l'EPU, structure en charge de la préparation des évaluations périodiques universelles

EPU, l'examen périodique universel (Universal Periodic Review, UPR en anglais) est un mécanisme unique du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies dont le but est d'améliorer la situation des droits de l'homme dans chacun des 193 États membres de l'ONU. Il s'agit donc d'un organe de l'ONU et ses travaux sont essentiellement interétatiques (voici par exemple comment préparer et soumettre un rapport national). Les ONG ont pourtant aussi leur rôle à jouer.


Au sein de ce mécanisme, les ONG ont diverses possibilités de participer et d'influencer le processus.


1) Avant l'examen, les ONG peuvent:

- Rencontrer les autorités pour faire part de leurs critiques concernant la situation des droits de l'homme dans le pays, ceci dans le cadre des consultations nationales organisées par l'Etat examiné, afin de rédiger son rapport.

- Soumettre leur propre rapport au Haut Commissariat aux Droits de l'Homme (HCDH) sur la situation dans le pays examiné.

Les contributions doivent être limitées à 2'815 mots pour les organisations individuelles et 5'630 mots pour les coalitions et doivent porter sur la situation des droits de l'homme depuis l'examen précédant. Ces informations seront inclues dans le résumé du HCDH produit par le Haut Commissariat qui fait partie des 3 rapports utilisés pour l'examen. Toutes les ONG peuvent participer avec ou sans statut ECOSOC, tels que défenseurs de droits l'homme, syndicats, groupes de femmes, etc.

Puisque les ONG n'ont pas le droit de prendre la parole pendant l'examen, elles peuvent faire du lobbying ou plaidoyer auprès des États à Genève, dans l'État examiné, ou auprès des ambassades, afin d'attirer l' attention de l'État concerné sur des thèmes spécifiques et obtenir que ces thèmes soient abordés lors du dialogue interactif sous forme de questions et recommandations. Les ONG peuvent chacune proposer 4 ou 5 questions et recommandations par thème. Les ONG doivent contacter les États susceptibles de s'intéresser à ces thèmes.

2) Pendant l'examen,

les ONG ne prennent pas la parole mais peuvent être présentes dans la salle.


3) Pendant l'adoption en session plénière,

le rapport du groupe de travail est adopté par le Conseil des droits de l'homme en session plénière quelques mois après l'examen. Durant cette adoption d'une heure, 20 minutes sont allouées aux ONG à raison de 2 minutes chacune.

4) Après l'examen, le suivi:

les ONG peuvent diffuser largement les recommandations , surveiller la mise en oeuvre de celles-ci, initier un dialogue avec l'État examiné et informer le Conseil des droits de l'homme sur les progrès accomplis sur cette mise en oeuvre. A l'examen suivant, l'État sera évalué sur la mise en oeuvre des recommandations et sur la situation des.droits de l'homme dans le pays depuis l'examen précédant.

En résumé,

la participation des ONG peut prendre 5 formes différentes:

1) Participer aux consultations nationales tenues par l'État examiné;

2) Soumettre au HCDH un rapport sur la situation des droits de l'homme dans le pays;

3) Faire du lobbying auprès des autres États;

4) Prendre la parole durant l'adoption en session plénière du Conseil des droits de l'homme;

5) Veiller et contribuer à la mise en oeuvre par l'État examiné des recommandations de l'EPU.
 

ONU.jpeg

19:03 Publié dans Genève, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

31/03/2016

Attraction à Plainpalais: la luna park débarque

Un concept, une particularité! Pour se divertir les choix sont multiples à Genève. Venus très nombreux sur la plaine de Plainpalais, les forains ont apporté de nombreux manèges: grand huit, river splash, autos tamponneuses.., de quoi s'amuser jusqu'au dimanche 17 avril 2016.

S'ajoute à cela le cirque Starlight qui présente son nouveau spectacle "la rencontre" dès 20 heures et depuis vendredi dernier.  Dimanche 10 avril 2016 (fin du cirque).   

Vous êtes intéressé (e)? Allez-y...

 

image.jpeg

22:06 Publié dans Air du temps, Genève, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : luna park, starlight |  Facebook | | | Pin it! | |