UA-70978167-1

04/06/2016

Le "caucus autochtone" à l'OMPI, une mascarade?

Un caucus autochtone de l'OMPI sans les africains, une mascarade?

Je viens d'assister durant cinq jours au Comité interngouvernemental de l'OMPI sur la propriété intellectuelle, les ressources génétiques, les savoirs traditionnels et le folklore. Quel n'est pas mon étonnement de voir que quelques individus se sont arrogés le droit de parler au nom des peuples autochtones et des communautés locales excluant les Africains. Cette façon d'agir par la force, je ne peux pas l'admettre. Selon eux, les Africains ne sont pas des autochtones. Quand bien même j'assiste à ce comité très régulièrement et que je participe en plénière pour donner de la voix des Africains, force est de constater que ce "caucus autochone" constitué de quelques individus n'arrête pas de nous mettre à l'écart. Ils ont désigné l'un des leurs pour parler en plénière pour tous ceux qui assistent à cette séance. Ce que nous ne cautionnons pas.

Notre ONG "Health and Environment Program" a été accréditée au sein de l'OMPI et devrait s'exprimer librement sans aucune contrainte. C'est pour cela que nous nous désolidarisons de tous les propos tenus par le caucus autochtone lors de ce comité intergouvernemental tenu du 30 mai au 3 juin 2016. Nous ne pouvons accepter être "pris en otage."

OMPI: Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelleimage.jpeg

image.jpeg

12/05/2016

Madeleine Scherb, oratrice de haut niveau au SMSI 2016 interviewée par Claire Doole (vidéo)

En vidéo:

 

15:34 Publié dans Air du temps, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : smsi, wsis |  Facebook | | | Pin it! | |

25/04/2016

Conférence de l’OMPI sur le marché mondial des contenus numériques

Du 20 au 22 avril 2016 s'est tenue à Genève au siège de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), la conférence sur le marché mondial des contenus numériques. Près de 228 participants parmi lesquels créateurs et experts du monde entier ont étayé les débats lors des tables rondes modérées par deux journalistes de télévision de grande renommée. Il s'agit de Mishal Husain et de Shali Hopra. L'économie des contenus créatifs connait une évolution radicale des modèles d'accès et d'affaires depuis plus d'une décennie. Par ailleurs, l’application du droit de la propriété intellectuelle au sein des Etats membres n'est pas toujours effective selon certains auteurs de contenus. Voici les thèmes discutés durant ces trois jours:

  • Industrie musicale : du vinyle à la diffusion en flux continu
  • Industrie cinématographique: soutenir l’industrie cinématographique dans l’environnement numérique
  • Industrie de la radiodiffusion: de nouveaux modèles pour être en contact avec le public
  • Industrie de l’édition: le codex à l'ère du numérique
  • Architecture numérique: l’infrastructure immatérielle du marché
  • Possibilités et enjeux: marchés, politique et diplomatie

En résumé les sujets ont porté sur:

  • le droit d’auteur à l’ère du numérique;
  • l’incidence de l’environnement numérique sur les créateurs;
  • le rôle des éditeurs, des producteurs et des plates-formes de diffusion; et
  • les marchés numériques, l’accès et la participation.

Des sessions sur l’industrie musicale, l’industrie cinématographique, l’industrie de la radiodiffusion et l’industrie de l’édition, ainsi que la gestion collective et les modèles et marchés émergents ont donné lieu à un dialogue interactif avec le public dans la série des questions-réponses.

L'américain Jaron Lanier, père de la réalité virtuelle, compositeur de musique classique, écrivain (voir son livre You are not a gadget) et futuriste a conquis l'auditoire par sa critique du Web en citant Facebook et Uber, comme grandes entreprises de la Silicon Valley qui gèrent notre comportement par des algorithmes. Il prône pour l'élargissement de la propriété intellectuelle en vue de sauver la classe moyenne.

La nigériane Oreka Godis, actrice de film et de télévision s'est appuyée sur les déclarations des autres panélistes  la Chine, de l'Inde et l'Espagne et leur a invité à aider les marchés émergents à l'instar de son pays le Nigeria sur la production et la distribution des films.

La danoise Naja Nielson croit que la consommation médiatique numérique moderne exige que les médias et le journalisme soient réinventés pour être pertinents et importants pour les gens.

L'indienne Shaili Chopra, présentatrice de télévision est créatrice de deux plateformes de contenus numériques en Inde. Elle a été modératrice dans les trois quarts des sessions et panéliste sur d'autres. Elle n'a pas manqué d'émerveiller l'auditoire par sa maîtrise des thèmes abordés.

L'anglaise Mishal Husain, journaliste de radio et télévision présente BBC Radio 4´s Today a modéré les autres sessions lorsqu'elle n'était pas panéliste elle-même. Pour les amoureux du "genre", l'on a eu droit à deux femmes, deux excellentes journalistes connues. Et même un panel composée que de femmes...

De toute évidence, les créateurs de contenus numériques s'accordent sur la prudence des réseaux sociaux et invitent les gens à créer de nouveaux outils au lieu de reproduire les modèles anciens. Sachant que le téléphone portable reste aujourd’hui plus que jamais un support de média de diffusion et que Facebook diffuse en live, l'on est en droit de se demander si le journalisme à l’ancienne disparaîtra au fil du temps? En effet, les réseaux sociaux sont en plein essor. Les radios diffuseurs traditionnels sont remplacées progressivement par de nouvelles plates-formes.

L'économie numérique sous-tend l’économie de partage à l'instar de Facebook  et pourrait être un atout pour une couverture équilibrée où consommateurs et auteurs de contenus tireraient un bénéfice relativement équitable. Je suis ouverte et disposée à y mener une étude.

 

En photo avec Oreka Godis, actrice.

ompi,droit de la propriété intellectuelle,facebook

21/04/2016

Pleins feux sur l'innovation

image.jpegAvez-vous visité comme moi le 44ème salon international des inventions de Genève? Il ne m'a réservé que de surprises. Une promenade à travers les stands samedi et dimanche après-midi m'a fait découvrir les nouveaux produits dans les domaines de la mécanique, de l'horlogerie, de l'agriculture etc.

Chaque décor, chaque drapeau était attraction. Voyant celui du Cameroun flotter, je me suis rendue sur le stand, découvrant quatre médailles d'or exposés sur le stand. Je n'ai pas pu les photographier, car la représentante au stand m'a dit que ce n'était pas permis, tant que le ministre ne les avait pas encore vu.

 

 

08/04/2016

Connaître l'EPU, structure en charge de la préparation des évaluations périodiques universelles

EPU, l'examen périodique universel (Universal Periodic Review, UPR en anglais) est un mécanisme unique du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies dont le but est d'améliorer la situation des droits de l'homme dans chacun des 193 États membres de l'ONU. Il s'agit donc d'un organe de l'ONU et ses travaux sont essentiellement interétatiques (voici par exemple comment préparer et soumettre un rapport national). Les ONG ont pourtant aussi leur rôle à jouer.


Au sein de ce mécanisme, les ONG ont diverses possibilités de participer et d'influencer le processus.


1) Avant l'examen, les ONG peuvent:

- Rencontrer les autorités pour faire part de leurs critiques concernant la situation des droits de l'homme dans le pays, ceci dans le cadre des consultations nationales organisées par l'Etat examiné, afin de rédiger son rapport.

- Soumettre leur propre rapport au Haut Commissariat aux Droits de l'Homme (HCDH) sur la situation dans le pays examiné.

Les contributions doivent être limitées à 2'815 mots pour les organisations individuelles et 5'630 mots pour les coalitions et doivent porter sur la situation des droits de l'homme depuis l'examen précédant. Ces informations seront inclues dans le résumé du HCDH produit par le Haut Commissariat qui fait partie des 3 rapports utilisés pour l'examen. Toutes les ONG peuvent participer avec ou sans statut ECOSOC, tels que défenseurs de droits l'homme, syndicats, groupes de femmes, etc.

Puisque les ONG n'ont pas le droit de prendre la parole pendant l'examen, elles peuvent faire du lobbying ou plaidoyer auprès des États à Genève, dans l'État examiné, ou auprès des ambassades, afin d'attirer l' attention de l'État concerné sur des thèmes spécifiques et obtenir que ces thèmes soient abordés lors du dialogue interactif sous forme de questions et recommandations. Les ONG peuvent chacune proposer 4 ou 5 questions et recommandations par thème. Les ONG doivent contacter les États susceptibles de s'intéresser à ces thèmes.

2) Pendant l'examen,

les ONG ne prennent pas la parole mais peuvent être présentes dans la salle.


3) Pendant l'adoption en session plénière,

le rapport du groupe de travail est adopté par le Conseil des droits de l'homme en session plénière quelques mois après l'examen. Durant cette adoption d'une heure, 20 minutes sont allouées aux ONG à raison de 2 minutes chacune.

4) Après l'examen, le suivi:

les ONG peuvent diffuser largement les recommandations , surveiller la mise en oeuvre de celles-ci, initier un dialogue avec l'État examiné et informer le Conseil des droits de l'homme sur les progrès accomplis sur cette mise en oeuvre. A l'examen suivant, l'État sera évalué sur la mise en oeuvre des recommandations et sur la situation des.droits de l'homme dans le pays depuis l'examen précédant.

En résumé,

la participation des ONG peut prendre 5 formes différentes:

1) Participer aux consultations nationales tenues par l'État examiné;

2) Soumettre au HCDH un rapport sur la situation des droits de l'homme dans le pays;

3) Faire du lobbying auprès des autres États;

4) Prendre la parole durant l'adoption en session plénière du Conseil des droits de l'homme;

5) Veiller et contribuer à la mise en oeuvre par l'État examiné des recommandations de l'EPU.
 

ONU.jpeg

19:03 Publié dans Genève, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

26/02/2016

Propriété intellectuelle et ressources génétiques : Ma participation à l'OMPI

C'est un plaisir pour moi de participer depuis plusieurs années aux séances du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle (IGC en anglais Intergovernmental Committee), des ressources génétiques, des savoirs traditionnels et du folklore. L'organisation non gouvernementale "Health and Environment Program" a été la première organisation africaine à s'intéresser à cette question en 2001. Fière de ma présidence, il me plaît de solliciter des sponsors pour exécuter des projets éducatifs dans les domaines de la santé et de l'environnement au Cameroun, mon pays d'origine.

La vingt-neuvième session qui se déroule depuis le 15 février va s'achever ce vendredi 19 février. Les communautés autochtones et locales en particulier doivent pouvoir participer, exprimer leurs points de vue et faire entendre leur voix dans le cadre du processus de décision de l'IGC, conformément à la Déclaration des Nations Unies de 2007 sur les droits des peuples autochtones, car les résultats des négociations de l'IGC auront une incidence sur leurs droits. 

Rapprocher les positions des uns et des autres pour un consensus afin d'avoir un texte, un instrument juridiquement contraignant élaboré par les États membres de l'Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle (OMPI) en est le but principal. Les observateurs que sont les organisations non gouvernementales émettent leurs avis qui n'entrent dans le texte que s'ils sont appuyés par les États. La ”Health and Environment Program" que je représente y contribue intensément. 

Vous pouvez me contacter à cette adresse mail: info@health-environment-program.org

 

image.jpeg

 

 

 

07/02/2016

Un appel pour l'Afrique centrale (vidéo)

16:02 Publié dans Air du temps, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

31/12/2015

Les temps forts de l’année 2015

Un temps fort qui a marqué l’année 2015….regardez:

22:05 Publié dans Air du temps, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

17/12/2015

Le réchauffement de la terre est maîtrisé

On peut dire que mon message a été entendu ainsi que celui de plusieurs organisations non gouvernementales dont la Health and Environment Program. Quelle n’a pas été ma joie hier lorsque j’apprenais après un long suspense que les pays avaient à l’unanimité accepté l’accord de Paris.

Je tiens à féliciter le Ministre Laurent Fabius qui a fait un travail sans faille ainsi que tous les gouvernements parmi lesquels le Cameroun et la Suisse.

Un succès historique!

12:46 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : accord de paris, climat, cop21 |  Facebook | | | Pin it! | |

08/12/2015

Agir contre le dérèglement climatique, c'est garantir l'avenir de la planète terre

Monsieur le Président,

 

Je suis fière d'avoir participé à la seizième session du Comité du développement et de la propriété intellectuelle.


En lien avec le développement durable, nous devons avoir de nouvelles idées sur les objectifs de développement durable à savoir qu'aujourd'hui la fumée des usines, les gaz d'échappement des voitures. camions et avions, les pesticides, produits de lessive et autres mettent en danger l'équilibre écologique de notre planète et remettent en question la survie des êtres vivants.

 climat

Je m'exprimais ainsi le 13 novembre 2015 lors de la clôture des travaux à l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle: un prélude à la COP21!

Voir aussi: Health and Environment Program

20:49 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : climat, cop21, accord de paris |  Facebook | | | Pin it! | |

29/11/2015

COP21: Ma manifestation pour le climat

La marche mondiale pour le climat, une marche que j’ai coorganisée a eu lieu ce samedi 28 novembre 2015 à Genève, La réduction des gaz à effet de serre doit se faire au plus vite pour préserver notre environnement des effets néfastes de la déforestation. Il y va de notre santé, car protéger notre environnement, c’est assurer une santé pour tous pour un environnement viable.

Voici des photos d'illustration:

IMG_20151128_143417.jpg

Manif 28.11.2015.jpg

cop21,climat

cop21,climat

Voir aussi le site de Health and Environment Program.

17:24 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cop21, climat, accord de paris |  Facebook | | | Pin it! | |

26/11/2015

COP21: Madeleine Scherb sur ARTE Télévision

Une vidéo de 16mn13 au total et dans laquelle j'apparais à 13mn40. Je vous y invite:

 

11:42 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cop21, climat, accord de paris |  Facebook | | | Pin it! | |

24/11/2015

Suspense sur Arte ce soir dès 18h05, Regardez!

Suspense sur Arte dès 18h05 ce soir, je vous invite à regarder pendant une heure l’émission de Arte sur le climat, vous découvrirez peut-être Madeleine Scherb dans ce documentaire tant attendu. Plus de 800 vidéos ont été envoyées, seules une soixantaine de vidéos ont été sélectionnées.

Suspense ce mardi 24 novembre 2015

18:02 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, cop21, accord de paris |  Facebook | | | Pin it! | |

11/11/2015

Ma déclaration à la 16ème session du Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

La seizième session du CDIP qui a débuté ce lundi à l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle  (OMPI) s'achèvera ce vendredi 13 novembre. Voici ma déclaration:

Monsieur le président,

Je vous remercie de m'avoir donnée la parole. Notre engagement au sein du CDIP démontre l'intérêt que notre organisation, la Health and Environment Program (HEP), accorde aux questions de développement. Nous pensons que pour atteindre les objectifs de développement durable, réaliser de manière efficace le plan d'action pour le développement passe par une coopération de tous. Par ailleurs, la recherche économique sur l'innovation et la facilitation du transfert de technologies devraient être renforcés. Aussi nous appuyons-nous sur le résumé du Guide sur la gestion stratégique des réseaux d'innovation ouverte (le document CDIP/16/INF/4).

La propriété intellectuelle est essentielle pour les besoins de nos membres, et nous espérons qu'une amélioration sur la formulation des programmes post 2015 sera faite au cours de cette 16è session du CDIP.

Je vous remercie Monsieur le Président.

 

 

 

12:59 Publié dans Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

30/10/2015

Le climat à l'épreuve des concertations

La réunion de coordination climat et justice sociale à laquelle j’ai été invitée ce mardi a regroupé les partis politiques, les associations, ONGs et collectifs. Le discours tenu et la manière d’organiser la marche annoncée du 28 novembre prochain à Genève n’ont pas encore été clairement définis. Toutefois, il est à noter que la mobilisation devrait être non discriminatoire et dépolitisée, c’est du moins mon avis et celui de certains autres participants. Nos échanges ont aussi porté sur une mobilisation qui serait la plus large possible avec une série de banderoles contenant des revendications sur le désinvestissement dans les énergies fossiles, la lutte contre le réchauffement climatique, la biodiversité. En attendant, les préparatifs vont bon train.

www.health-environment-program.org

12:17 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, environnement |  Facebook | | | Pin it! | |