UA-70978167-1

08/05/2015

Vitafoods Europe Conference

C'est dans un bus bondé de monde cette semaine que je rencontre plein de gens arborant un badge Vitafoods en direction de Palexpo. J'ai encore eu la chance d'y entrer sans avoir de place, au prochain arrêt le bus s'est arrêté, les portes se sont ouvertes mais tous ceux qui attendaient le bus n'ont pas pu monter si bien qu'il y en a qui ont hurlé demandant d'autres bus. Ce qui a plus attiré mon attention c'était le thème de la conférence: Vitafoods. Je me renseignai donc à la personne qui était juste en face de moi qui me fit comprendre qu'il s'agissait d'un salon européen où on pouvait montrer les vertus des plantes, etc...

Je lui expliquai mon intérêt de participer à un tel salon car il était de l'intérêt de l'ONG «Health and Environment Program» que je préside et qui est accréditée auprès de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) de s'y rendre. C'est une question importante qui est traitée, il s'agit là de la propriété intellectuelle en lien avec les ressources génétiques. Ce domaine soulève plusieurs problématiques à l'instar du partage juste et équitable des avantages pouvant y en découler.

Après ce bref échange de quelques minutes, je descendis à l'arrêt suivant pour vaquer à d'autres occupations en attendant l'invitation à la prochaine conférence de Vtafoods Europe de l'année prochaine.

 

11/11/2014

La CEEAC sur le chemin de la croissance

Le Salon international de l’entreprise, de la PME et du Partenariat de Yaoundé, PROMOTE 2014 tiendra sa 5è édition, comme pour les précédentes en Afrique centrale au Cameroun. Les dix pays de l’Afrique Centrale regroupés au sein de la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale), suivent le chemin de la croissance pour un développement durable.

Présentation du Cameroun:

« •Stabilité politique

• Abondance ressources naturelles (pétrole, bois, café, coton, cacao, caoutchouc et aluminium, immense potentiel en gaz naturel, fer, bauxite et cobalt, encore inexploité)

• Démarrage de grands projets d’infrastructure:

   - Hausse de la demande intérieure

   - Fourniture de biens et de services pour les différents projets

• Secteurs importants :

  - Bâtiments et travaux publics

  - Télécommunications

  - Projets d’infrastructures

  - Exploitation des ressources naturelles

•Climat d’affaires :

- Port important ; guichet unique a besoin de jusqu’à huit semaines pour traiter les dossiers

•Rapport « Doing business » de la Banque mondiale : 168e rang sur 189 économies - mise en place de nombreuses mesures pour faciliter la création d’entreprises et les investissements, mais grosses insuffisances en matière de gouvernance », source:Swisscham-Africa.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

31/10/2014

Pipeline Tchad-Cameroun: Health and Environment Program a pris une part active au projet

Pour le respect de l’environnement et la reconnaissance des droits des populations affectées par l’exploitation du pétrole, La Health and Environment Program a apporté une pierre à l’édifice.  Le projet visait la construction d'un pipeline de 1050 km partant du sud du Tchad et traversant tout le Cameroun (5 provinces, 12 départements, 238 villages directement et 794 à moins de 2km) pour atteindre le point final, la ville de Kribi située sur la côte Atlantique.

J'ai contribué à l’élaboration des études d’impact sur la santé des populations et des études d’impacts environnementaux. J'ai mené, avec d'autres ONG camerounaises réunies sous la forme de groupe de concertation et d'action sur le pipeline (GCA), une étude corrigée de celle qui nous avait été soumise par COTCO (Cameroon Oil And Transportation Company) et le consortium des compagnies pétrolières Exxon, Shell et Elf. Nous organisions à cet effet notre étude révisée et la présentions par l'organisation d'un séminaire où j'avais été désignée par les ONG soeurs comme responsable de l'accueil et du recrutement des hôtesses. Nous avions eu la chance d'être entendus par toutes les parties prenantes du projet. Ce fut un succès.

La Health and Environment Program continuera à travailler sur le terrain, afin de voir de près les populations concernées par le passage du pipeline et pour récolter leur avis. C'est comme cela que j'ai découvert particulièrement les pygmées en me rendant chez eux dans la forêt primaire, avec les acteurs du projet. Par ailleurs, j’ai traversé des villages de riverains pour recueillir leurs doléances. C’était émouvant. Des villageois qui avaient constitué et présenté leurs dossiers, afin de recevoir un paiement de la part des acteurs concernés ont été dédommagés.

Une meilleure préservation de l'environnement est un pas en avant vers le développement. 

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

 

16:41 Publié dans Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pipeline tchad cameroun, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |

09/10/2014

Environnement: Que de défis à relever! L'ONU sur la biodiversité avec la COP 12

Au total 194 pays participent depuis lundi 6 octobre à la conférence des Nations unies sur la biodiversité à Pyeongchang en Corée du Sud et ce jusqu’au 17 octobre. Il s'agit de la 12è Conférence des Parties (COP 12) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) et d'un appel certain à la prise de conscience de tous dans un contexte de réchauffement  climatique croissant. Créée il y a 20 ans à Rio de Janeiro au Brésil, cette conférence avait fixé des principes qu'il y a lieu d’analyser encore aujourd'hui pour mieux protéger notre biodiversité. Cela demande de la volonté à mobiliser des ressources nécessaires, construire des partenariats durables.

·      La CBD vise trois objectifs, à savoir : 

  • La conservation de la biodiversité dans toutes ses composantes
  • L’utilisation durable de ses éléments 
  • Le partage juste et équitable des avantages issus de l’utilisation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et à un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et technologies.

Cette convention est entrée en vigueur le 11 septembre 2003. En dépit de la poursuite de ces objectifs, le défi  relève de la volonté de tous les acteurs concernés: ONG, secteur privé, secteur public, académiciens, paysans etc... En limitant l’exploitation de nos ressources naturelles, nous pouvons éviter une déforestation alarmante. En préservant les animaux sauvages, terrestres ou marins, nous pouvons éviter d’avoir deux fois moins d’animaux que d'antan.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

08:51 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cop 12, environnement, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |

24/09/2014

Déclaration de Madeleine Scherb à la 54ème série de réunions des Assemblées des États membres de l'OMPI, Genève, 23 septembre 2014

Madame la Présidente, je vous remercie de l'honneur qui m'est donnée de faire cette intervention au nom de Health and Environment Program. C’est un grand plaisir de la faire dans cette magnifique salle que nous avons découvert hier avec vous pour la première fois. Nous vous souhaitons plein succès dans la direction des travaux de cette assemblée.

Nous félicitons le Directeur général, Monsieur Francis Gurry, pour sa réélection et le remercions, ainsi que son bureau, pour le travail accompli durant cette année. Nous sommes particulièrement sensibles aux progrès obtenus au sein du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore. Pour nous, il est primordial de les protéger, afin de sauvegarder les intérêts de nos membres et de chaque Camerounais et d’empêcher toute appropriation illégitime ou piratage. 

Le représentant kenyan pour le groupe africain a déjà mis en avant les progrès qui ont été faits au sein du Comité intergouvernemal. Nous attendons donc avec impatience la convocation d'une conférence diplomatique en 2015.

En réitérant mes bons vœux quant au succès de cette assemblée, je vous remercie de votre attention.

 

17/09/2014

Les gaz à effet de serre dans la société de consommation d’aujourd’hui

Les gaz à effet de serre rejetés dans la nature proviennent, entre autres, de la volonté à produire des biens de consommation. Ils ont atteint un niveau record en 2013 depuis 1984, année des premières mesures fiables selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Cela pourrait être lié à la réduction des quantités de C02 absorbées par la biosphère terrestre alors que les émissions de ce gaz continuent de croître. L’état de la qualité de l’air pourrait continuellement se dégrader, toutefois des solutions existent. Il convient pour chaque pays de mesurer annuellement selon ses moyens des indicateurs en termes de quantités émises en référence à leur valeur limite : le dioxyde d’azote (N02), l’ozone (03) et les particules fines (PM10). Avec ces chiffres, prendre les bonnes décisions pour améliorer, stabiliser ou réduire la concentration du C02 dans l’atmosphère est nécessaire.

Entre autres, la déforestation mondiale cause 17% des émissions globales de C02, l’abattage illégal des arbres représente 30% du marché mondial. Une garantie écologique est à promouvoir. Pour ne citer que cet exemple, voir combien la production peut influer sur la pollution: une voiture a besoin d’énergie pour sa fabrication; il y a donc rejet de gaz carbonique. Ces gaz assemblés doivent forcément être rejetés dans la nature. Il est logique d’en prendre conscience et de trouver des solutions. A cet effet, l'industrie a encore besoin d'innovation.

Enfin, selon le site Internet Live Stats, Internet est en constante croissance. Le revers de la médaille est que l'électricité consommée pour faire fonctionner le réseau a généré au moins 2,17 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) rejeté dans l'atmosphère rien que pour la journée de mardi en Suisse. Ce chiffre correspond aux émissions totales de gaz a effet de serre (en équivalent carbone) de la Suisse pendant 15 jours.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

06/09/2014

Réunion des ONG à l’ONU

Les ONG se sont retrouvées pendant deux jours cette semaine au Palais des Nations à Genève pour une concertation en vue d’élaborer des recommandations sur des questions économiques à l’attention de l’ONU. En proposant une recommandation qui a été adoptée et inscrite dans le rapport de synthèse, à savoir : « Protéger la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et aux expressions culturelles traditionnelles », j’ai pris une part active à cette rencontre qui était plus ou moins féminine. Ainsi, j’ai partagé mon expérience avec les autres et fixé un plan d’action à l’issue d’une déclaration commune de principes.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

05/09/2014

Fukushima : des espèces en voie de disparition à cause de la radioactivité

Le Comité scientifique de l’ONU sur les conséquences des émissions radioactives révèle que les niveaux de radioactivité à Fukushima sont trop faibles pour provoquer des effets aigus sur l’ensemble des organismes vivants.

Timothy Mousseau n'est pas de cet avis. Ce professeur américain vient de présenter les résultats de ses recherches menées de 2011 à 2014. Il constate que la population de quatorze espèces d'oiseaux a diminué et la biodiversité réduite*.

« Nous devrions recevoir davantage de fonds afin de poursuivre nos études. Les coûts de décontamination et les compensations liées à la catastrophe sont estimés à plus de 80 milliards de dollars. Si 0,1% de la somme totale était consacré à la recherche scientifique pour comprendre les effets de la catastrophe nucléaire sur les animaux, nous disposerions de plus de 80 millions de dollars », fait remarquer le professeur de sciences biologiques à l’Université de Caroline du Sud, Timothy Mousseau.

Ill'Mama

 

* selon le quotidien Le Temps de ce jour

www.health-environment-program.org

05:15 Publié dans Air du temps, Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fukushima, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |

19/08/2014

Pourquoi le commerce est-il important pour chacun de nous ?

Cette question récurrente dans les débats mérite une réponse. C’est donc pourquoi je me suis permise ce matin de m’y attarder. Vous comprendrez pourquoi non sans attirer votre attention sur les opportunités d’investissement, j’aimerais susciter un déclic en chacun de nous. La totalité des richesses sont produites pour être échangées. Les produits naturels ou fabriqués sont mis à la disposition de ceux qui en ont besoin. A partir de ce constat, nous povons affirmer que le rôle du commerce est devenu un enjeu majeur dans un monde marqué par la compétitivité. Je me réserve d'entrer dans une analyse économique approfondie ici.

Selon J. Percerou, retenons que le commerce « se propose de faire arriver un produit, étape par étape, aux endroits où il sera recherché : pour sa mise en œuvre, pour sa mise en marché ou pour sa consommation ». Ce qui dénote la question des débouchés pour les produits qui doivent être écoulés. Sans oublier que l'innovation marquée par la fabrication de nouveaux produits sur le marché entraînant corrélativement l’apparition de nouveaux besoins, requiert l'effort de tous.

Reste à retenir que le commerce nous permet de satisfaire nos besoins...

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

05/08/2014

Un drone au-dessus du parc de la perle du lac (avec vidéo)

Un instant de cette après-midi - Je suis ravie de voir des parcs aussi bien entretenus que je ne puis me garder d'exprimer ma satisfaction. La promenade de cette après-midi m'a permise de comprendre qu'une escapade aérienne dévoilait un panorama exceptionnel sur le paysage à contempler. Voici pour vous la vidéo que j'ai pu faire à l'occasion, regardez:

 

 

Ill'Mama www.health-environment-program.org

09:19 Publié dans Air du temps, Environnement, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

04/07/2014

Estival, Festival Chatô bruyant 2014, Place de Châteaubriand aux Pâquis !

Depuis mardi 1er juillet, se tient à la Place de Châteaubriand aux Pâquis, le festival Chatô bruyant. L’on y vibre au son des instruments de musique, avec de la world music, du rock, du funk, de l’électronique etc., de quoi faire plaisir au public invité à y assister gratuitement jusqu’à samedi prochain 12 juillet.

Dès 18 heures tous les jours, sauf le lundi (jour de pause), on danse, on mange, on rigole, on débat… à la Place de Châteaubriand.

Voici le programme détaillé :

Vendredi 4 : Coproduction avec le collectif MARP : Metal Against Racial Prejudice, Hellsight, versus, Elferya-Metal

Samedi 5 : Vibracion-Salsa/Genève, Kif Soul-Jazz-Funk/La T’Chaux

Dimanche 6 : Film-Projection-Théâtre

Lundi 7 : Relâche (pause festival)

Mardi 8 : Bokar Ba-Chants maliens/Genève. Ido-Reggae/Genève

Mercredi 9 : Films-Projection-Théâtre

Jeudi 10 : Coproduction avec Desstres, association de promotion de la culture Hip-Hop. Drap Houss-Cabaret Fanfare/Lyon. Desstres-Hip-Hop/Genève

Vendredi 11 : City-Circus - Urban Rock Genève. The Bonnie Situation Grunge Garage-Rock/Genève & Concert surprise

Samedi 12 : Soirée de clôture avec théâtre : requiem pour un clown et Cabaret diatonique par la Compagnie du Faits divers/Annecy. Puis Dashur – Jazz Oriental/Fribourg & Concerts surprises.

P.S : Tout le long du festival (1er juillet au 12 juillet 2014), Stands culturels et associatifs ; Radio en direct : discussion publique ; Atelier artistique : DIY (Do It Yourself) ; Photomation : samedi 5 et dimanche 6 ; Cal-Ciné : Projections ; Freeshop vous accompagnent.

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

06/05/2014

L’événement à ne pas manquer !

Curieux de savoir où je veux vous amener ? Pas question de prendre mille chemins pour y arriver. Simple plutôt et captivant surtout, le monde étant devenu un village planétaire - la preuve par la technologie qui nous rapproche les uns aux autres. Quel bel avantage de ce que nous apporte le développement. Unique en son genre, le salon international Promote 2014, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est l’événement par excellence, une œuvre collective d’intérêt général pour la promotion des affaires.

Le plus grand salon en Afrique centrale aura lieu du 6 au 14 décembre 2014. Il est professionnel, international, pluridimensionnel, et comprendra de nombreux exposants qui offriront leur savoir-faire et échantillons dédiés de services et produits. Des invités de marque ainsi qu’un large programme d’animations seront proposés aux visiteurs. Le genevois Pierre Zumbach, promoteur du salon, l’organisera à Yaoundé sur un site de 9,5 hectares sécurisés dont 5,6 de surfaces d’exposition.

Une gamme d’une dizaine de salles allant de 50, 100, 200, 400 et 1500 places seront disponibles pour les échanges et débats durant le salon. Promote est par ailleurs le rendez-vous économique majeur au cœur de l’Afrique pour les entreprises des secteurs privé, public et les ministères.

Voici un survol des activités proposées :

Salon multisectoriel - Entreprises - Ministères - Institutions - Agences de Régulation - Investisseurs - Organisations Régionales et internationales - Acteurs économiques de la CEMAC et de la CEEAC - Pavillons Pays - Expositions - Explication du Savoir-faire - Visibilité - Animations - Visiteurs professionnels - Rendez-vous d'affaires - Opportunités d'affaires - Apéros thématiques - Partenariats Multiformes - Journées Nationales - Forums - Conférences et Débats - Positionnement - Missions économiques - Action Citoyenne pour la PME.

Vous voulez mieux comprendre les économies d’Afrique Centrale ? Participez-y et demandez dès à présent votre fiche de souscription disponible auprès de votre humble serviteur.

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

01/04/2014

Comment protéger les savoirs traditionnels et expressions culturelles traditionnelles ?

Pour le savoir, il suffit de se rapprocher des concernés : les peuples autochtones, les communautés locales et les gouvernements et de faire une analyse de la situation. Tout d’abord, les savoirs traditionnels sont, par définition, un ensemble vivant de connaissances qui sont élaborées, préservées et transmises de génération en génération au sein d’une communauté et qui font souvent partie intégrante  de leur identité culturelle ou spirituelle. Cependant, jusqu’à présent ces savoirs ne sont pas protégés.

Leurs détenteurs, les peuples autochtones et les communautés locales, souhaitent être protégés d’une exploitation injuste et d’une commercialisation indésirable. La mise en place des conditions cadres préserverait le respect de leur héritage culturel et religieux et ils pourraient continuer à le développer selon leur propre logique.

Puis, les expressions culturelles traditionnelles ou expressions du folklore (la musique, la danse, les dessins et modèles, les noms, les signes et symboles, les interprétations ou exécutions, les cérémonies, les ouvrages d’architecture, les produits artisanaux et les récits, ainsi que de nombreuses autres expressions artistiques ou culturelles) doivent aussi bénéficier d’une protection, afin d’éviter leur appropriation illicite.

En définitive, les partisans à la protection se donnent les moyens pour réglementer ce secteur. Vont-ils arriver à leur fin ? En tout cas, on ose l’espérer !

Il n’est pas encore trop tard.

 

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

23/03/2014

Cameroun : porte d’entrée de l’Afrique centrale

Le Salon international de l’entreprise, de la PME et du Partenariat de Yaoundé, PROMOTE 2014 tiendra sa 5e édition, comme pour les précédentes éditions en Afrique centrale au Cameroun. Les dix pays de l’Afrique Centrale regroupés au sein de la CEEAC (Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale), suivent le chemin de la croissance pour un développement durable.

Présentation du Cameroun:

« •Stabilité politique

• Abondance ressources naturelles (pétrole, bois, café, coton, cacao, caoutchouc et aluminium, immense potentiel en gaz naturel, fer, bauxite et cobalt, encore inexploité)

• Démarrage de grands projets d’infrastructure:

   - Hausse de la demande intérieure

   - Fourniture de biens et de services pour les différents projets

• Secteurs importants :

  - Bâtiments et travaux publics

  - Télécommunications

  - Projets d’infrastructures

  - Exploitation des ressources naturelles

•Climat d’affaires :

- Port important ; guichet unique a besoin de jusqu’à huit semaines pour traiter les dossiers

•Rapport « Doing business » de la Banque mondiale : 168e rang sur 189 économies - mise en place de nombreuses mesures pour faciliter la création d’entreprises et les investissements, mais grosses insuffisances en matière de gouvernance », source:Swisscham-Africa.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

20/11/2013

Est-ce les africains qui jouent pour l’équipe de France ?

Après la Suisse, le Cameroun, c’est au tour de la France de se qualifier pour le Mondial 2014 au Brésil. Le suspense était hier à son comble, la France devait avoir trois buts d’avance face à l’Ukraine, ce qui a été fait. Bravo la France !

Voir évoluer des français d’origine africaine émerveille les africains qui se sentent comme concernés par la qualification de la France. L’Afrique francophone était hier de tout cœur avec la France. La joie était manifeste. Déjà qu’une coupe du monde sans la France n’est pas imaginable dans la tête des africains. Un clin d’œil à Sakho, l’homme du match, à Benzema et à Pogba, africains d’origine et possédant la nationalité française.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

11:20 Publié dans Air du temps, Environnement, Humeur, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondial 2014, france, cameroun, suisse |  Facebook | | | Pin it! | |