UA-70978167-1

09/02/2013

Le Protocole de Nagoya et la biopiraterie

Le Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage de ses avantages est un nouveau traité international adopté par la Conférence sur la diversité biologique (CDB), à Nagoya, Japon, le 29 octobre 2010. Son objectif est d'assurer le partage juste et équitable des avantages découlant de l'utilisation des ressources génétiques, contribuant ainsi à la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique et à la réalisation des trois objectifs de la convention sur la diversité biologique (CDB).

Le Protocole de Nagoya entrera en vigueur lorsque 50 pays l'auront ratifié. Par l'adoption d'un « Plan stratégique 2011-2020 de la biodiversité », les pays se préservent contre la biopiraterie (appropriation illégitime des ressources de la biodiversité et des connaissances traditionnelles autochtones qui peuvent y être associées).

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

06/02/2013

La coopération transfrontalière en matière de brevets

La quête de l’innovation a permis à de nombreux pays soucieux de mettre en place des législations nationales en matière des brevets à améliorer leur système par les PCT (Patent Cooperation treaty ou Traité de coopération en matière des brevets). Ce traité a été établi en 1970 à Washington, modifié le 28 septembre 1979, le 3 février 1984 et le 3 octobre 2001 et entré en vigueur dès le 1er avril 2002.

Tout dépôt d’une demande internationale de brevet d’invention qui contient la désignation d’un Etat membre au moins a la valeur d’un dépôt national dans chaque Etat membre.

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

 

22:01 Publié dans Air du temps, Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brevets, pct |  Facebook | | | Pin it! | |

05/02/2013

Peuples autochtones et communautés locales

Les populations autochtones représentent 370 millions de personnes et sont composées de plus de 5 000 peuples vivant dans soixante-dix pays à travers le monde. Ils représentent 5 % de la population mondiale et 15% des personnes les plus pauvres de la planète. « Quatre critères principaux définissant le principe d’autochtonie ressortent de cette définition des Nations Unies :

• La continuité historique : il doit pouvoir être établi une continuité historique entre les autochtones et les premiers habitants d’un pays ou d’une région avant sa conquête ou sa colonisation.

• La différence culturelle : les peuples autochtones ne se sentent pas appartenir à la culture de la société dominante du pays dans lequel ils habitent. Ils sont déterminés à préserver leurs caractéristiques culturelles, leurs traditions et leurs organisations sociopolitiques.

• Le principe de non-dominance : les peuples autochtones sont en marge de la société.

• L’auto-identification : Il s’agit là, d’une part, de la conscience d’un individu d’appartenir à un peuple autochtone et, d’autre part, de son acceptation en tant que membre de ce peuple par le peuple autochtone lui-même. »

En revanche la communauté locale désigne un ensemble de personnes vivant en collectivité dans une zone géographique donnée, à proximité les uns des autres (Wikipédia).

Ces deux entités contribuent de par leurs actions au sein des organisations internationales au développement du patrimoine culturel.

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

30/01/2013

Forum de haut niveau du MEDEF à Paris: la France et le Cameroun à l’honneur!

Organisé par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), ce jeudi, en présence du chef de l’Etat camerounais, Monsieur Paul Biya, ce forum propose un regard attentif sur le partenariat. Notons que le Cameroun est membre de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Ce pays est aussi connu comme l’«Afrique en miniature», expression due au géographe français Jean-Claude Bruneau qui fut émerveillé par la diversité du pays. Ses principales exportations sont le café, le cacao, le pétrole, le coton, le bois, l’aluminium, le tabac, le caoutchouc et la banane. Sa monnaie officielle est le franc CFA (Franc de la Communauté financière africaine) arrimé à l’euro à raison de 1 € = 655,957 F CFA (XAF ou XOF).

Le MEDEF, organisation patronale fondée en 1998 et représentant des dirigeants des entreprises françaises, tiendra son forum sur le thème principal: «France – Cameroun: pour un partenariat économique durable». Monsieur Paul Biya fera une intervention au Pavillon Gabriel à Paris où aura lieu le forum.

Les entreprises françaises Rougier, CFAO, Bolloré, Perenco, Total, Société générale, Sogea – Satom, Egis Bnp et peut-être d’autres encore y feront des témoignages et échangeront également avec les autorités et entreprises camerounaises sur le financement des projets structurants.

Les entrepreneurs réunis au sein du MEDEF agissent dans l’intérêt des entreprises de tous les secteurs en développant leur activité économique.

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

29/01/2013

Cameroun-France : Paul Biya et François Hollande

Après le sommet de la francophonie en octobre dernier à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC) où les deux présidents se sont entretenus, une deuxième rencontre est à l’honneur cette semaine à Paris.

Le président Paul Biya, chef de l’Etat camerounais et initiateur de Grandes Réalisations (port de Kribi, Lom Pangar, etc.), se trouve en France sur invitation de son homologue français François Hollande. Le président camerounais rencontrera aussi le MEDEF (Mouvement des Entreprises de France). Cette visite renforce les liens entre les deux pays.

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

26/01/2013

Avez-vous déjà une chaîne Youtube ? Créez vos vidéos, c’est simple et gratuit !

Vous faites des vidéos et vous aimeriez les montrer à un grand nombre de personnes, vous filmez des événements (mariage, anniversaire, interview), créez vite votre compte, c’est gratuit. Il suffit de vous inscrire. Cela ne prend pas plus que cinq minutes.

Allez sur le site www.youtube.com.

Si vous possédez déjà un compte Google et avez une adresse Gmail (exemple : expression@gmail.com), vous aurez accès directement à votre chaîne Youtube.

Après l’ouverture de votre compte, vous pourrez poster vos vidéos. Vous aurez la possibilité de commenter les vidéos mises en ligne par d’autres utilisateurs. C’est aussi un outil marketing simple et gratuit. Seuls les utilisateurs inscrits peuvent publier des vidéos de façon illimitée.

Et maintenant, il ne vous reste qu’à faire connaître votre chaîne !

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

15:26 Publié dans Air du temps, Droit de la propriété intellectuelle, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : youtube, google, gmail, video |  Facebook | | | Pin it! | |

25/01/2013

WEF: De Joseph Aloïs Schumpeter à Milton Friedman, et bientôt à Pierre Maudet?

Au vu des potentiels effets macroéconomiques indésirables sur les économies des pays africains ou des pays développés, le progrès vers l'équité planétaire, à savoir la disparition des écarts entre les régions, est une problématique pour le moins non contestable. Combler le gap qui existe entre ces deux groupes de pays est une gageure. Pendant que certains semblent sombrer dans le développement du sous-développement, d’autres avancent. Je ne ferai pas mention de la thèse de rattrapage ici mais de l’esprit d’entreprenariat et surtout de l’innovation et la croissance.

Notons bien qu’il peut avoir croissance sans développement. L’analyse apportée ici fera allusion à deux économistes, une sorte d’illustration du WEF 2013.

Joseph Aloïs Schumpeter (1883-1950), fervent défenseur de Walras, commentateur de Marx et Max Weber, a consacré une partie de son œuvre, la Théorie de l’évolution économique (1911), dans l'analyse de l'évolution du capitalisme. Il insistait déjà à son époque sur le rôle crucial des innovations et la place prépondérante de l'entrepreneur, celui qui met en oeuvre les nouvelles méthodes de production et lance de nouveaux produits.

Au XXe siècle, certains pays ont adopté des approches monétaristes (la monnaie, la fiscalité, les privatisations et la déréglementation) prônées par l'économiste Milton Friedman (1912-2006). Dans son oeuvre Capitalisme et liberté (1962), il explique que seul le rôle de l'Etat reste le moyen d'atteindre la liberté politique et économique. Il s'est fait l'avocat du flottement pur des monnaies et d'une politique pure des monnaies liée au respect rigoureux d'une norme stable de croissance de la masse monétaire et ira jusqu'à proposer l'impôt négatif.

L'accroissement des inégalités, les faibles capacités d'investissement, le cercle vicieux de la pauvreté, le faible rythme d'accumulation du capital, les facteurs de production disponibles et les potentialités existantes ont un impact significatif sur la croissance et le développement économique.

Ajout de dernière minute: je viens d'apprendre la présence du Conseiller d'Etat Pierre Maudet au WEF à Davos. S'est-il mis dans les pas des illustres Schumpeter et Friedman?

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

23/01/2013

Le WEF et Joseph Aloïs Schumpeter

Le terme anglo-saxon World Economic Forum (WEF) au lieu de Forum économique mondial en français paraît plus indiqué à l’événement majeur qui commence ce matin à Davos, en Suisse. Pendant trois jours, les organisations non gouvernementales, élites politiques et économiques internationales vont discuter sur le dynamisme résilient.

Dans un monde caractérisé par le capitalisme, l’internationalisation croissante des échanges de marchandises et de capitaux rend les différents Etats de plus en plus vulnérables les uns les autres. Rappelons-nous de ce célèbre économiste autrichien, Joseph Schumpeter (1883-1950), qui, parlant du capitalisme, le définissait comme « un système essentiellement dynamique dans lequel les entrepreneurs, perpétuellement menacés de disparition par la concurrence et donc à la recherche de nouvelles occasions de profits, introduisent des ‘déséquilibres créateurs’ par leurs innovations : nouveaux produits ou nouveaux procédés de fabrication, nouvelles méthodes de gestion des entreprises, nouveaux marchés. »

L’analyse de Schumpeter élaborée en 1912 repose sur la théorie de l’évolution économique et s’applique du moins dans le contexte actuel. L’innovation et la compétitivité sont les facteurs essentiels pour chaque individu ou Etat aspirant à la croissance. Le thème du WEF 2013 « le dynamisme résilient » ne serait-il pas une illustration de la pensée de Schumpeter ?

Faisons preuve de noblesse en nous inspirant de cet économiste dont l’analyse a été couplée plus tard avec la théorie des cycles (Business Cycles) en 1939. Ce ne serait que notre façon de lui rendre hommage. En tous cas les théories se suivent et se complètent.

Le Forum économique mondial, une solution de plus pour les Etats !

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

17/01/2013

Nouveauté à l’OMC !

Faciliter le libre échange et la négociation dans les échanges internationaux est un exercice auquel se livre l’organisation mondiale du commerce (OMC). Afin de faciliter le négoce, l’OMC a mis en place un nouveau outil l’I-TIP qui nous permet de regarder d'une manière plus juste les déséquilibres dans les échanges commerciaux mondiaux.

Le portail intégré d'information commercial dénommé I-TIP est un site public de l'OMC mis en ligne depuis hier (partie services, aviation déjà en ligne; les autres parties seront mises en ligne dans le courant de l’année entre juin et juillet). Il fournit des informations complètes sur les mesures non tarifaires (MNT) appliquées par les membres de l'OMC sur le commerce. L'information comprend les mesures notifiées et les problèmes commerciaux cités dans les réunions des comités de l'Organisation.

L'application couvre toutes les mesures antidumping et compensatoires en vigueur ou en préparation depuis l'année 2001. Par ailleurs, elle est destinée à répondre aux besoins de ceux qui recherchent des informations détaillées sur les mesures de politique commerciale, ainsi que des informations sommaires pour la recherche. Les données sont liées vers les bases de données du commerce et de tarifs de l'OMC.

L’accès aux données a été mis en lumière lors des négociations du Cycle de Doha (initié par l'OMC), en particulier dans les domaines des produits industriels et de l’agriculture.

 

Ill’Mama

www.health-environment-program.org

16:00 Publié dans Air du temps, Droit de la propriété intellectuelle, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commerce, omc |  Facebook | | | Pin it! | |

16/01/2013

Comment obtenir des données sur le commerce ?

La journée des données organisée à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) répond aux besoins des utilisateurs. Le système choisi informe sur les mesures. Il est possible de s'intéresser à un particulier dans l'exercice suivi du commerce. Les règlements des différends permettent de déposer des pièces et documents, d'avoir une facilité de recherche pour tous les litiges à l'OMC. Ainsi peut-on faire la recherche dans le cadre des juridictions : recherche par des mots clés, sur des décisions et procédures, ou savoir qui a siégé pour tel ou tel différend avec tel ou tel accord.

Les États membres doivent examiner eux-mêmes des différends, parfois les demandes sont abandonnées à différents stades de la procédure. La confidentialité y est de mise. Les rapports de certaines réunions sont également disponibles.

La base de données améliore la qualité du commerce international. Elle n'a pas de valeur juridique, il s'agit simplement d'une compilation de documents, de paragraphes classés par section, par rubrique ou par mots clés issus des réunions tout comme des rapports de groupes de travail.

Notons que la constitution de ces bases de données a commencé en 2011 et a été lancée par le Directeur général de l'OMC en mai.

Les statistiques traditionnelles ne fournissent pas de tableau clair. Promouvoir le commerce par la transparence en ayant des chiffres clairs est nécessaire.

Pour les membres directement proportionels, le système doit inclure d'autres sources de renseignements. Il incombe aux pays membres de le valoriser au fil du temps.

L'économie du commerce en profitant au secteur privé favorise les avantages à tirer du libre échange. L'accent est mis sur la transparence. L'OMC gardien du libre échange, cherche à éviter que la crise nous envoie vers le protectionnisme.

L'OMC en tant qu'institution joue son rôle clé en faveur du libre échange. Des accords commerciaux régionaux, avec le cycle de Doha, dispose d'un instrument, l'on peut voir ce qui se passe en matière d'engagement spécifique sur tel ou tel domaine, une incitation supplémentaire devant régler les differends et forcer la negociation des solutions a l'amiable. C'est le lieu d'éviter au maximum les procédures interminables avec des sanctions commerciales par exemple.

Avec cette base de données, la transparence est palpable dont absolument importante pour nos décisions d'investissement dans le monde (cas des produits agro industriels typiques de la France).

Pourquoi investir dans le pays X et pas dans le pays Y ? Si le pays X inclut une chaine de valeurs globales sur un produit plutôt que sur un autre, l'on aura tendance à investir sur la meilleure chaîne ( en matière de transport aérien par exemple).

La base de données devient donc un outil qui permet nos relations avec les gouvernements. Il est utile de comparer les pratiques commerciales nationales, voire le lien entre croissance et expansion commerciale en général. L'agriculture, les responsables de l'environnement ont eux-aussi désormais un outil qui leur permet de collaborer.

Il faut garder l'élan, cet outil doit être un instrument actualisé prenant en compte les réactions des utilisateurs disposant d'un moyen de se faire entendre par les commentaires (avis des organisations non gouvernementales).

Il faudrait un guichet unique aussi pour d'autres types de commerce. Un plan de communication disponible pour le public et les milieux d'affaires est lui aussi indispensable. Cet instrument doit montrer l'importance de ce travail fait (base de données). Il convient donc aux pays membres de l'OMC de valoriser cette base de données au fil du temps.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

16:02 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : omc |  Facebook | | | Pin it! | |

11/01/2013

Cameroun : nouvelle impulsion à la filière cacao

Trois types de fèves sont mises sur le marché au Cameroun: le cacao dit de grade I dont le prix est bonifié du fait de sa qualité supérieure, le grade II et enfin le hors standard. Les fèves du café camerounais se caractérisent par leur couleur rougeâtre (rouge brique), qui leur est propre, leur arôme et leur pureté. Ces fèves ont longtemps fait le bonheur des grands chocolatiers du monde. Le Cameroun se classe au cinquième rang mondial des exportateurs selon les déclarations du Ministère du commerce et des organisations des acteurs du secteur dans ce pays de l'Afrique centrale.

La qualité du cacao s’améliore, afin de devenir plus concurrentiel sur le marché international. La sensibilisation est faite auprès des producteurs. Omer Gatien Malédy, secrétaire exécutif du Conseil interprofessionnel du cacao et du café, fait une tournée de sensibilisation visant à montrer à la communauté internationale les bonnes pratiques dans cette filière.

Le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao, Jean-Marc Anga, a quant à lui tiré la sonnette d’alarme: aux plans mondial mais aussi national camerounais, il faut plus de fèves, des fèves de qualité, traçables, certifiées, durables économiquement et socialement, conformes aux normes de sécurité sanitaire, une production sans recours au travail des enfants. Mais, précise-t-il, pour que ceci se réalise, il faut que le planteur perçoive une partie de la prime payée par le consommateur qui achète ce cacao ou chocolat quasi irréprochable. «Il est normal de payer plus cher du cacao certifié», déclare-t-il, tout en sachant que, tôt ou tard, seul le cacao certifié sera recevable sur le marché international. Il ne sera alors, sans doute, plus question de le payer plus cher.

C’est un marché porteur pour l’économie camerounaise.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

06/11/2012

Livre papier et Livre numérique, quel bilan carbone pour chacun ?

 

Simple constat, la lecture numérique est encore loin d'être vraiment verte.

Travailler dans l'édition implique photocopier en grand nombre un manuscrit ce qui entraîne une grande consommation de papier.

Les livres numériques non recyclables peuvent remplacer les livres papier qui eux sont recyclés, avec effet direct sur l'environnement.

Lire au moins 150 livres par an sur son lecteur compenserait la perte en termes de gaspillage de papier néfaste pour notre environnement.

Ill'Mama

18:55 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

31/10/2012

L’innovation, un bien, vue comme le progrès technique ?

 

Les aspirations de notre société convergent dans l’amélioration de ce système de choses dont nous vivons le présent. Force est de constater qu’il n’est pas du goût de tout le monde de toujours accepter les choses telles qu’elles sont mais plutôt comme elles devraient l’être.

Je pense qu’il serait vraisemblable de le croire lorsqu’on sait que l’homme est à la quête permanente du bonheur d’amélioration de sa condition perpétuelle auquel il est soumis. Y a–t-il lieu de continuer cette quête ?

J’aurais tendance à dire oui, par l’innovation, l’état normal serait d’aller de l’avant, car le progrès technique apporte un plus dans notre bien-être.

 

Ill’Mama

09:47 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

25/03/2011

Le registre des essais cliniques sur les produits pharmaceutiques de l'UE est mis en ligne

 

Tous les citoyens de l'UE pourront accéder désormais à des informations relatives aux milliers d'essais cliniques autorisés réalisés sur les produits pharmaceutiques au sein de l'union européenne (UE).

Selon John Dalli, commissaire européen chargé de la santé et de la politique des consommateurs, « le registre lancé aujourd'hui est une bonne nouvelle pour les patients, car il leur permettra d'obtenir plus facilement des informations sur les essais cliniques en cours dans l'UE et leur donnera peut-être accès à de nouveaux traitements particulièrement importants. Il présente aussi un grand intérêt pour les professionnels de la santé et les prestataires de soins, la communauté de la recherche et l'industrie. »

 

Ill'Mama

 

 

13:34 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

20/02/2011

« J'ai envie de te serrer dans mes bras », un effet du HaptiHug

 

Equipé de capteurs et de points de pression, cette machine à câlins créée par le laboratoire japonais Tachi va révolutionner le courrier électronique. Les correspondants pourront chacun ressentir des sensations et se faire directement des câlins à des milliers de kilomètres l'un de l'autre.

Le HaptiHug, avec ses versions plus coquines, va rapprocher les correspondants, plus les amoureux en ligne.

 

Ill'Mama

 

10:31 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |