UA-70978167-1

  • Clotilde THIAM par ses couleurs vives illumine ses tableaux

    J'ai eu l'honneur de rencontrer cette honorable dame qu'est Madame Clotilde Thiam. La peinture est devenue une véritable passion pour elle et elle le dit avec un sourire et une douceur de maman. D'origine de la Guyanne française, elle devient africaine par mariage et vit à Genève.

    Ce lundi 15 mai 2019, se tenait au Palais des Nations dans le cadre de la vingt- deuxième session de la Commission sur la science et la technologie pour le développement, une exposition regroupant le cercle féminin des Nations Unies.

    Ses oeuvres reflètent le soleil où s'entremêlent sentiments douceur, romantisme par les couleurs vives. A noter que Madame Clotilde Thiam obtient le 1er prix du jury à la KermesseInternationale du Château d'Ansembourgau Luxembourg avec «Jardins d'hier et de demain». L'artiste va chercher à aller plus loin en s'inscrivant en octobre 2010 à "l'Atelier de peinture Alain Arlettaz", artiste-peintre genevois. 

    Elle expose à l'OMPI du 3 au 21 février 2014 «Femmes bijou, Acrylique, 50X70»

  • Remise du prix littéraire SPG au Salon du livre de Genève

    Ce jeudi 2 mai 2019, il y a 3 lauréats et une gagnante! Le prix littéraire SPG, qui en est à sa 6ème édition, a été remis par M. Thierry Barbier-Muller. Il s'agit d'un chèque de cinq mille francs, de quoi stimuler l'écrivaine Claire May. Elle l'a reçu pour son premier roman "Oostduinkerke" aux Editions de l'Aire.

    Administrateur délégué de la SOCIÉTÉ PRIVÉE DE GÉRANCE S.A. (SPG), éditeur de la revue L’INFORMATION IMMOBILIERE et Président du Prix littéraire SPG, M. Thierry Barbier-Muller est aussi le créateur de ce prix. Ensemble avec Madame Hélène Leibkutsch, Vice-présidente de la Société de Lecture de Genève et Présidente de la Commission de lecture, il a su expliquer au public comment le jury a fait le choix de la lauréate qui se présente ainsi:

    Je me prénomme Claire May, j'ai 28 ans, je suis médecin assistante dans le Nord Vaudois et me destine à la médecine générale. Oostduinkerke est mon premier roman. Comme son nom l'indique, il prend place dans le décor de la côte belge. On y retrouve deux personnages : Emma et Charles - des héros à la Flaubert. Emma est une Belgo-Suisse en vacances qui apprend la perte de sa maison de famille, lieu qui tient le rôle de repère identitaire. Charles est un berlinois en exil, au passé secret et à l'idéalisme latent - ses aspirations politiques seront amenées à renaître au fil des pages...

    Il ne me reste donc qu'à féliciter la jeune auteure et vous souhaiter bonne lecture de son premier roman tellement prometteur.

    20190502_182828.jpg