UA-70978167-1

22/03/2016

Session de Dialogue Interactif sur le Burundi: le CIRID au Conseil des droits de l'homme à l'ONU

Le CIRID (Centre indépendant de recherche et d’initiatives pour le dialogue) est une organisation non gouvernementale ayant le statut consultatif avec les Nations Unies depuis 2008. Voici la déclaration faite par cette ONG ce 22 mars 2016 à la 31ème Session du Conseil des droits de l'homme sur le Session de Dialogue Interactif sur le Burundi:

Monsieur le Vice-Président,

CIRID encourage la tenue d’un dialogue inclusif entre toutes les parties burundaises, résidantes de la diaspora ou au Burundi. En effet, aujourd’hui, tous les signes sont favorables à la relance de ce dialogue politique, notamment grâce à la gouvernance habile des Nations Unies et de son Secrétaire Général Ban-Ki Moon à qui nous rendons hommage.

Suite aux blocages de fin 2015, les décisions prises par les Chefs d’États Africains et le Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis début 2016 ont pu re-dynamiser les relations pour un partenariat international constructif dans le cadre de la Configuration pour la Paix au Burundi. Ainsi, le 18 mars dernier, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Burundi, a annoncé à New York lors de la 7652e Session du Conseil de Sécurité que son pays offre sa pleine coopération.

Ici même à Genève, des membres de la Société civile burundaise établis ou réfugiés en Europe ont eu l’opportunité d’échanger avec des hauts responsables du Gouvernement du Burundi sur la question des Droits de l’Homme.

Ainsi, CIRID appelle ce Conseil et ses partenaires à tout mettre en œuvre pour maintenir ce momentum. Nous encourageons que de telles sessions interactives puissent être précédées d’événements parallèles mettant ensemble Gouvernement-Diasporas, Sociétés civile, indépendants et jeunes dans des Panels permettant un Dialogue inclusif et de qualité. Nous appelons la Commission Nationale de Dialogue Inter-Burundais à participer activement à ce processus.

Enfin, CIRID tiens à formuler ses vœux que ces sessions interactives de dialogue sur le Burundi puissent aboutir, une fois que les exigences en Droits humains sont requises, à un forum international pour un dialogue inclusif entre tous les concernés et au Burundi.

Je vous remercie Monsieur le Vice-Président

Adrien OLESKIEWICZ / Nadia Nibaruta Représentants aux Nations Unies à Genève

22:55 Publié dans Air du temps, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burundi, conseil des droits de l'homme |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.