UA-70978167-1

20/01/2016

Forum de Davos: le bal des économistes?

Le jour J est arrivé, jour tant attendu pour de nombreux économistes. L'étant par ailleurs, je me dois d'apporter quelques éléments d'analyse dans ce monde globalisé et plein de déséquilibres économiques. Je crois comprendre que les sujets discutés seront le chômage et la question des migrants, quid du reste?

Sans entrer dans la polémique, force est de constater que la fluctuation des monnaies, l'endettement extérieur, la détérioration des termes de l'échange n'ont jamais atteint un seuil aussi alarmant qu'aujourd'hui (voir mon article sur les pronostics économiques de l'année 2016). La répartition géostratégique, à savoir pays riches, pays émergents, groupe des 77 et la Chine, etc., est la démonstration même de la différenciation des rapports de force entre pays.

De manière succincte, je m’arrêterai ici pour l'instant en vous invitant à laisser votre commentaire sur cette note et/ou de me contacter pour de plus amples explications. En attendant l'ouverture du forum économique ce soir à Davos, je vous invite pour vous inspirer à lire mes notes précédentes sur ce sujet en cliquant ici: 

http://innovationcreationcommerce.blog.tdg.ch/archive/2013/01/25/davos-wef-2013-de-joseph-alois-schumpeter-a-milton-friedman.html

http://innovationcreationcommerce.blog.tdg.ch/archive/2013/01/24/davos-wef-2013-l-augmentation-de-la-production-pour-quels-co.html

http://innovationcreationcommerce.blog.tdg.ch/archive/2013/01/23/davos-le-wef-et-si-joseph-alois-schumpeter-etait-encore-la.html

http://innovationcreationcommerce.blog.tdg.ch/archive/2013/01/21/davos-forum-economique-mondial-le-dynamisme-resilient.html

10:36 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce, Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : davos, fem, wef |  Facebook | | | Pin it! | |

11/01/2016

FIFA: Ballon d’or 2015 Lionel Messi

Le verdict vient de tomber (19h51, heure suisse) sur les trois nominés qu'étaient Meynar, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, place à un seul gagnant. C'est finalement Lionel Messi qui a reçu des mains de Kaka le trophée du Gala FIFA Ballon d'Or devenant ainsi le Ballon d'or 2015. C'est le cinquième Ballon d'Or pour l'Argentin. Un record.

Lionel Messi succède donc à Cristiano Ronaldo, trois fois gagnant de ce trophée. Ce soir l'émotion était à son comble devant les écrans de télévisions consacrés à la cérémonie de remise des prix organisée par la FIFA à son siège à Zurich, cérémonie qui a débuté à 18h30. Des moments intenses.

Lionel Messi a été sacré avec 41,33 % des votes ! Cristiano Ronaldo est arrivé deuxième avec 27,76 %. Neymar est monté sur la troisième marche avec 7,86 %.

Autres vainqueurs:

Entraîneur de l'Année FIFA pour le Football masculin : Luis Enrique
Entraîneur de l'Année FIFA pour le Football féminin : Jill Ellis
FIFA FIFPro World XI: Neuer; Thiago Silva, Marcelo, Sergio Ramos, Dani Alves; Iniesta, Modric, Pogba; Messi, Neymar, Cristiano
Prix du Fair Play de la FIFA : Organisations de football soutenant les réfugiés
Prix Puskas de la FIFA : Wendell Lira
Joueuse de l'Année FIFA : Carli Lloyd

Félicitations à Lionel Messi, meilleur joueur du monde et à tous les autres vainqueurs des différents prix !!!

Vive le football, Vive le président de la FIFA Issa Hayatou!

fifa,issa hayatou

 

20:03 Publié dans Air du temps, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifa, issa hayatou |  Facebook | | | Pin it! | |

08/01/2016

FIFA: Michel Platini hors-jeu

Connaissait-il le verdict avant l’heure ? Pourquoi s’être retiré  maintenant? N’as-t-il pas voulu réaliser son rêve? As-t-il jugé avant d’être jugé? Michel Platini est un ancien candidat à la présidence de la FIFA¹. Etant donné le délai imminent de validation de la candidature compromise de Platini et le recours à la décision de sa suspension par le comité d’éthique de l’instance, il n’aura pas fallu plus de temps pour siffler le hors-jeu.

L’apparition publique du président de l’UEFA² à la cérémonie des Globe Soccer Awards, une cérémonie de remise de prix organisée le 27 décembre dernier aurait-elle été un pas de trop franchi alors qu’il venait d’être suspendu dans un verdict rendu le lundi 21 décembre 2015 par la justice interne de la FIFA de toute activité liée au football?

L’ex-capitaine des Bleus  a  décidé de lui-même de retirer sa candidature à la présidence de la FIFA prévue le 26 février. La validation des candidatures est fixée au 26 janvier prochain.

“ Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n’ai plus le temps ni les moyens d’aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres.”, (...) “ça ne se présente pas très bien. Je me suis battu comme je l’ai toujours fait dans ma vie, mais on ne m’a pas donné la possibilité de concourir ce coup-ci”, a-t-il indiqué dans un entretien accordé au journal L’Equipe ce jeudi 7 janvier 2016. Sa candidature devient donc caduque laissant la chance aux autres candidats.

La justice interne de la FIFA a jugé Michel Platini et Sepp Blatter. Les deux hommes ont été suspendus pour huit ans de toute activité liée au football. Ils ont également été condamnés à verser chacun une amende, de 80 000 francs suisses (74 000 euros) pour Platini et de 50 000 francs suisses (46 295 euros) pour Blatter,

¹Fédération internationale de football association

²Union européenne des associations de football

13:46 Publié dans Air du temps, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel platini, fifa |  Facebook | | | Pin it! | |

07/01/2016

Pronostics économiques de l’année 2016

Un groupe célèbre d’économistes sous le nom de Club de Rome disait qu’il fallait stopper la croissance, car, à ce rythme-là, les ressources naturelles essentielles de notre planète (comme le pétrole) seraient épuisées avant 2050. Quarante ans plus tard, on se rend compte qu’il existe encore un problème plus grave : l’utilisation de ces ressources surchargent l’environnement, ce qui provoque une augmentation dangereuse de la température de notre planète.

La rationalité est une utilisation optimale des ressources à disposition. C’est la réalisation d’un objectif avec le minimum possible de moyens. Elle est aussi nécessaire à notre survie, les ressources de notre planète comme toutes les ressources étant limitées. Il faut donc s’en servir avec rationalité.

L’actualité de 2016 reposera sur trois grands thèmes économiques: le retour de la croissance, les politiques monétaires divergentes et les risques géopolitiques. La question clé est le chômage.

La banque centrale européenne (BCE) dispose d'un outil conventionnel : le taux directeur pour augmenter la masse monétaire en circulation. En période de crise, la BCE baisse son taux directeur, ce qui fait baisser les taux sur le marché interbancaire et fait donc ensuite diminuer le taux auquel les entreprises peuvent emprunter. Lorsque le taux baisse, les entreprises investissent davantage, ce qui permet de relancer la croissance. Cependant avec la crise financière, un outil dont on entendait peu parler auparavant, une technique non conventionnelle est réapparu : le "quantitative easing" (QE). Il constitue aussi un facteur supplémentaire au crédit puisque les fonds contenus dans les coffre-forts ont augmenté de 20 à 175 milliards au cours des douze derniers mois. A la mi-décembre, le QE a été élargi de 6 mois supplémentaires,

Le taux directeur de la Réserve fédérale américaine est depuis le 16 décembre 2008 à son niveau le plus bas : 0-0,25%. Une fois que ce taux est à 0% ou très proche, il est impossible de le baisser davantage, aussi la banque a-t-elle entamé la hausse de ce taux à la mi-décembre.

Cette divergence des politiques monétaires fait partie du jeu normal de la redistribution de la croissance. La Chine, pays émergent, jouerait un rôle accru dans la croissance mondiale. La Chine a laissé sa monnaie se déprécier de manière significative entraînant par la même occasion une fluctuation des taux de change des monnaies.

La croissance américaine pourrait se situer entre 2,5% et 3% cette année, comme avant la crise. Selon le bureau du budget du Congrès américain (CBO), la croissance potentielle serait de 1,7%. Les stocks sont importants, le consommateur est présent, l’économie interne va bien. En réalité la croissance américaine s’accélère et est bien supérieure à la croissance potentielle. Contrairement au dollar fort et aux investissements qui souffrent du prix bas du pétrole, l’économie d’exportation se porte mal. Cette situation est une impasse dans le long terme. Tout dépend de la manière dont on anticipe les taux. L’inflation est un facteur non négligeable et mérite d’être pris en compte dans les prévisions tout comme la hausse des taux. Avec les prix du pétrole, l’année 2016 pourrait connaître une légère inflation.

En Europe la croissance potentielle se situerait aux alentours de 1% contrairement à 1,5% avant la crise et les marchés n’anticipent pas de hausse avant 2020. Cet écart prévisionnel ne pourra que rendre le marché obligataire plus difficile.

Rectifier ces écarts, c’est aussi résoudre le problème du chômage, relever les taux de croissance potentiellement très bas et apporter des réformes structurelles. Il est aussi important de se concentrer sur les services qui représentent 80% des économies des pays développés contre seulement 20% de l’industrie et du secteur primaire. Dans le monde ce taux est de 70%. Si on libéralise les services, on pourrait avoir un effet de palier important. L’énorme fardeau de la dette, une croissance mondiale au taux de 1% conduit à restructurer toute l’économie.

Les risques géopolitiques ne garantissent pas la croissance, l’économie se développe à partir d’un cadre de sécurité bien établi. La politique monétaire pratiquée par la Banque centrale doit éviter des pressions inflationnistes  et contribuer à la hausse  de l’investissement et de la consommation.

08:06 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croissance, politique monétaire, chômage |  Facebook | | | Pin it! | |

05/01/2016

FIFA: une nouvelle sanction plane-t-elle à l'horizon pour Michel Platini?

Alors qu’il est suspendu durant huit ans de toute activité liée au football, Michel Platini pourrait une nouvelle fois voir son cas examiné par la commission d’éthique de la FIFA. Il aurait été aperçu, dimanche 27 décembre 2015, à une cérémonie de remise de prix organisée à Dubaï, la cérémonie des Globe Soccer Awards. Le Français y a été photographié et apparaissait détendu devant les journalistes et photographes présents. Il ne s'est pas caché, a rapporté le journal l'Equipe.

Le conseil des sports de Dubaï a notamment récompensé Lionel Messi comme meilleur joueur du monde de l'année 2015 et Andrea Pirlo, meilleur carrière de footballeur. 

Suspendu de toute fonction liée au football, l’ancien joueur de Saint-Etienne et président de l’UEFA, risquerait une nouvelle sanction pour avoir participé à ladite cérémonie. Toutefois cette sortie ne serait pas du goût du comité d'éthique de la Fifa qui devrait ouvrir une enquête approfondie sur l’ancien n° 10 des Bleus. Il apparaît par ailleurs q'un porte-parole du comité d'éthique de la FIFA, contacté par le Daily Mail avait dit qu': "en terme général, le comité d'éthique de la FIFA examine toute violation présumée du code d'éthique de l'instance", ce qui en dit long, pourrait-on s'imaginer.

Michel Platini tout comme Sepp Blatter ont été suspendus récemment pour huit ans de toute activité liée au football. Ils ont été sanctionnés dans l'affaire du paiement de 1,8 million d'euros que la Fifa avait versé à Platini en 2011.

Affaire à suivre...

05:29 Publié dans Air du temps, Sports et divertissement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifa, michel platini, sepp blatter, football |  Facebook | | | Pin it! | |

01/01/2016

Depuis le lac Léman, Bonne année 2016!

En vidéos:



01:42 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonne année, bonne année 2016 |  Facebook | | | Pin it! | |