UA-70978167-1

20/10/2015

Les Verts, espèce menacée en voie de disparition

J’écris cette note partant d’un constat d'échec des Verts lors des élections fédérales. C’est tout de même inquiétant, voire incompréhensible d’idéologiser l’écologie. L’écologie ne doit pas être un dogme, elle est l’affaire de tous et nul ne peut la monopoliser. Nous dépassons déjà les 7,35 milliards d’individus sur cette planète Terre et sommes donc tous concernés par la protection de l’environnement. Toutes les espèces vivantes ont le droit de vivre dans un environnement sain. 

Commentaires

Pour moi l'exemple le plus pathétique c'est le refus de la traversée de la Rade. Cet ouvrage permettait la réalisation des rêves les plus fous des Verts à Genève. Supprimer le trafic parasitaire dans l'hypercentre et le dédier à la mobilité douce.
Je ne me réjouis pas de voir les contorsions de la gauche lorsque viendra le moment de ratifier les accords transatlantiques entre les USA et l'UE. En se plaçant comme le grand défenseur des accords bilatéraux elle aura bien de la peine à freiner la voracité des grands groupes transnationaux et deviendra l'allié le plus fidèle de l'impérialisme américain.

Écrit par : Pierre Jenni | 20/10/2015

Les commentaires sont fermés.