UA-70978167-1

11/06/2015

Sylvain Thévoz: socialiste et poète - Découvrez l'auteur de Poèmes pour quand j'aurai 18 ans

image.jpg

Peut-on être socialiste et poète? Sylvain Thévoz, ce Suisse né à Montréal au Canada n'est pas seulement un politicien du parti socialiste, mais aussi un poète. Il a partagé son texte ce mercredi 10 juin 2015 à 19 heures à la librairie le Parnasse avec une trentaine de personnes venues l'écouter dans une ambiance conviviale. Après avoir dédicacé ce petit livre de poche, couleur rouge, il a invité ses convives à monter écouter la lecture qu'il avait préparée. Sa poésie vient de l'intérieur, a-t-il dit. Il se décrit comme cartonné, solide. Il parle d'une préadolescence des photos et explique que les graphistes ont choisi au hasard des images et racontent plus qu'on devait y mettre. Pour lui, sa maison d'édition Samizdat fait un travail de sacerdoce, de monacal et ceci pour l'amour des livres, pour l'amour des mots. Il a déjà été lu dans la galerie. Dans une voix suave et douce à la fois, Sylvain Thévoz a fait montre d'un poète bien aguerri. Il a su captiver son auditoire par quelques extraits de son dernier recueil que j'aimerais vous faire partager:
 
Nuit
abeilles
rien de tendre
l'artère qui bat
menthe dans les bronches
sac rempli de colza
champs kérosène
mon regard suit la foudre
ton permis de conduire tu iras seulement dans les bois par la suite
tout est pris dans le ventre
j'ai faim, canette de bière, la base
l'arôme de tes bises
les poireaux du jardin arraché...
c'est Mouti qui l'a faite dans la cave
mes amours dans les.
mother....
paille, pomme, foin
je me frotte l'os en toute chose
bonnie tyler
c'est l'enfance qui crie
grappiller les griottes
c'est la peine d'abord, le pain viendra ensuite
ta famille n'est pas un torchon sale
Je ne sais rien du silence de ma mère
Je ne sais rien des secrets de mon père
j'ai pour souvenir une promesse faite au chien
je serpente en sautant
trace de charbon sur les bois
fuck de police à la bombe
une enfance comme une autre
Applaudissements
yeux humides d'émotion, une poésie très construite, elle coule. Il a eu beaucoup de travail, il a beaucoup maigri.
Fin 
 
Il a su mélanger souvenirs et projections, le passage à l'âge adulte, la poursuite de l'adolescence en racontant l'indicible et le pulsionnel par l'écrit de poèmes courts et denses.

16:00 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.