UA-70978167-1

31/10/2014

Pipeline Tchad-Cameroun: Health and Environment Program a pris une part active au projet

Pour le respect de l’environnement et la reconnaissance des droits des populations affectées par l’exploitation du pétrole, La Health and Environment Program a apporté une pierre à l’édifice.  Le projet visait la construction d'un pipeline de 1050 km partant du sud du Tchad et traversant tout le Cameroun (5 provinces, 12 départements, 238 villages directement et 794 à moins de 2km) pour atteindre le point final, la ville de Kribi située sur la côte Atlantique.

J'ai contribué à l’élaboration des études d’impact sur la santé des populations et des études d’impacts environnementaux. J'ai mené, avec d'autres ONG camerounaises réunies sous la forme de groupe de concertation et d'action sur le pipeline (GCA), une étude corrigée de celle qui nous avait été soumise par COTCO (Cameroon Oil And Transportation Company) et le consortium des compagnies pétrolières Exxon, Shell et Elf. Nous organisions à cet effet notre étude révisée et la présentions par l'organisation d'un séminaire où j'avais été désignée par les ONG soeurs comme responsable de l'accueil et du recrutement des hôtesses. Nous avions eu la chance d'être entendus par toutes les parties prenantes du projet. Ce fut un succès.

La Health and Environment Program continuera à travailler sur le terrain, afin de voir de près les populations concernées par le passage du pipeline et pour récolter leur avis. C'est comme cela que j'ai découvert particulièrement les pygmées en me rendant chez eux dans la forêt primaire, avec les acteurs du projet. Par ailleurs, j’ai traversé des villages de riverains pour recueillir leurs doléances. C’était émouvant. Des villageois qui avaient constitué et présenté leurs dossiers, afin de recevoir un paiement de la part des acteurs concernés ont été dédommagés.

Une meilleure préservation de l'environnement est un pas en avant vers le développement. 

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

 

16:41 Publié dans Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pipeline tchad cameroun, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |

28/10/2014

Usurpation et actes frauduleux vis-à-vis des organisations non gouvernementales (ONG)

Une organisation non gouvernementale doit se faire enregistrer auprès des autorités concernées avec un dossier complet entre autres noms des membres et statuts de l'organisation, ce qui se fait au Cameroun par exemple. Quid de la Suisse où tout le monde peut créer une association sans se faire enregistrer auprès d'une autorité compétente? Ainsi, il y a de nombreuses personnes qui, même sans avoir un récepissé de déclaration de leur association délivré par une autorité compétente de leur pays et fonctionnant juste avec un téléphone mobile, ne disposant ni de bureau, ni de membres, passent leur temps dans les organisations internationales. Il faut réfléchir à l'accréditation donnée à ces ONG et à leur travail, car leur accréditation se fait grâce au simple remplissage d'un formulaire.

Par ailleurs, il y a des personnes qui utilisent les noms des ONG pour se rendre à des conférences sans l'accord des ONG concernées. Il s'agit d'une usurpation de nom et d'une fraude à l'encontre de l'ONG abusée.

Voici un appel lancé par une ONG, dont je vous fait part par cette capture d'écran:

 ong

 

J’ai par ailleurs moi-même subi des fraudes d'une personne qui détenait une boîte postale et un fax pour recevoir mes courriers. Il a ouvert mes courriers à mon insu  et a fait voyager deux membres de sa famille en Suisse en 2001. Je m'en suis seulement rendu compte 11 ans plus tard grâce à une recherche sur Internet ayant comme objet "Health and Environment Program". J'ai ainsi trouvé que l'ONG que j'ai fondée et dont je suis toujours la présidente a participé au Comité intergouvernemental de l'OMPI. Or, je ne connaissais pas les personnes inscrites pour mon organisation. En appelant ma personne de confiance en possession de la clé de la boîte aux lettres et en lui donnant les 2 noms trouvés sur Internet, il m'a fait savoir que c'était son frère décédé et sa soeur qui se trouve, selon lui et de manière surprenante, en Suisse depuis 2001.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

22/10/2014

Johann Niklaus Schneider-Ammann, Ministre de l’économie en Suisse, et la protection de l’environnement !

L’Institut de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) de Birmensdorf va désormais abriter d’autres espèces en son sein. Il n’existe encore pour l’heure qu’une petite poignée de centres de ce type en Europe. C’est pour apporter une pierre à l’édifice que le Conseiller fédéral, Monsieur Johann Schneider–Ammann a inauguré ce lundi au centre sur les pathogènes des végétaux, le nouveau laboratoire phytosanitaire de Birmensdorf dans le canton de Zurich en Suisse. Il s’agit d’un centre hautement sécurisé pour la protection des plantes.

Aucun des organismes qui y seront étudiés n’est dangereux pour l’homme, a déclaré Daniel Rigling, chef du groupe de phytopathologie. Ce sont les organismes nuisibles pour les arbres tels que vers et champignons, ou des insectes à l’instar du capricorne asiatique qui y seront étudiés. Ces parasites peuvent causer des dégâts économiques importants pour les forêts et l’agriculture, a déclaré le ministre de l’économie, Johann Schneider-Ammann. Le but principal du centre est donc de trouver des parades aux invasions d’insectes, vers et parasites exogènes. Par son inauguration, Johann Schneider-Ammann fait un pas de plus dans la protection de notre environnement.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

21:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : johann schneider-ammann, environnement |  Facebook | | | Pin it! | |

09/10/2014

Environnement: Que de défis à relever! L'ONU sur la biodiversité avec la COP 12

Au total 194 pays participent depuis lundi 6 octobre à la conférence des Nations unies sur la biodiversité à Pyeongchang en Corée du Sud et ce jusqu’au 17 octobre. Il s'agit de la 12è Conférence des Parties (COP 12) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) et d'un appel certain à la prise de conscience de tous dans un contexte de réchauffement  climatique croissant. Créée il y a 20 ans à Rio de Janeiro au Brésil, cette conférence avait fixé des principes qu'il y a lieu d’analyser encore aujourd'hui pour mieux protéger notre biodiversité. Cela demande de la volonté à mobiliser des ressources nécessaires, construire des partenariats durables.

·      La CBD vise trois objectifs, à savoir : 

  • La conservation de la biodiversité dans toutes ses composantes
  • L’utilisation durable de ses éléments 
  • Le partage juste et équitable des avantages issus de l’utilisation des ressources génétiques, notamment grâce à un accès satisfaisant aux ressources génétiques et à un transfert approprié des techniques pertinentes, compte tenu de tous les droits sur ces ressources et technologies.

Cette convention est entrée en vigueur le 11 septembre 2003. En dépit de la poursuite de ces objectifs, le défi  relève de la volonté de tous les acteurs concernés: ONG, secteur privé, secteur public, académiciens, paysans etc... En limitant l’exploitation de nos ressources naturelles, nous pouvons éviter une déforestation alarmante. En préservant les animaux sauvages, terrestres ou marins, nous pouvons éviter d’avoir deux fois moins d’animaux que d'antan.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

08:51 Publié dans Air du temps, Environnement, Health and Environment Program | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cop 12, environnement, écologie |  Facebook | | | Pin it! | |