UA-70978167-1

04/06/2013

Coopération nippono-africaine : TICAD V, YOKOHAMA

La 5ème conférence de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD V en anglais) qui a débuté samedi 1er juin, a pris fin hier à Yokohama, 2ème ville du Japon après Tokyo. De cette rencontre entre 40 chefs d’Etat et de gouvernements africains et le gouvernement japonais, une déclaration finale a été adoptée. Elle porte le nom de « Déclaration de Yokohama » avec le slogan « main dans la main avec une Afrique plus dynamique ». Elle stipule entre autres : « Nous sommes déterminés à travailler ensemble pour accélérer la croissance, le développement durable et la réduction de la pauvreté ».

Lancée par le Japon en 1993, la TICAD se tient tous les cinq ans. Un plan d’action 2013-2017 s’adjoint à cette déclaration. Par ailleurs, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a indiqué que « la croissance se trouve en Afrique. C’est le moment d’y investir. (…) Au 21ème siècle, l’Afrique sera au cœur du développement. (…) C’est une relation gagnant-gagnant et sur le long terme que nous allons établir. »

La déclaration propose d’améliorer « le climat pour les investisseurs, notamment le cadre légal ». Le gouvernement japonais s’est engagé à octroyer à l’Afrique une aide publique pour le développement (APD) de 10,6 milliards d’euros sur cinq ans. Il a aussi annoncé octroyer une aide spécifique de 750 millions d’euros sur cinq ans pour aider à stabiliser la région du Sahel.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

17:56 Publié dans Air du temps, Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : afrique |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

Grand merci pour cette info très importante et pourtant peu répandue.
Je me demande quels sont les intérêts plus précis des Japonais en Afrique - et surtout quels pays d'Afrique - pour avoir la dynamique d'investir de pareils fonds.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 04/06/2013

Les commentaires sont fermés.