UA-70978167-1

25/05/2013

Google fait un pas de plus en Afrique

Le nombre de connectés en 2013 à internet est de 2,7 milliards ce qui correspond à 39% de la population mondiale. Dans les pays en développement, 31% de la population est en ligne comparée à 77% dans les pays développés. L’Europe est la région qui a le taux de pénétration à internet le plus élevé dans le monde (75%), suivi par les Amériques (61%). L’Afrique a, parmi tous les continents, la plus faible pénétration internet (18%), seulement la moitié du taux de pénétration de l’Asie et du Pacifique (Source des statistiques : UIT); fort constat d’une fracture numérique.

Pour réduire la fracture numérique entre pays développés et pays en développement, des initiatives se créent, à l’exemple de Google. Selon le Wall Street Journal paru ce vendredi 24 mai, le géant américain Google mène des projets en Afrique parmi lesquels l’installation du wi-fi dans les zones reculées. L’Afrique du Sud et le Kenya seraient déjà en pourparlers avec la société californienne. Elle aurait même commencé à discuter d’un changement de réglementation en vue d’utiliser des bandes de fréquences jusque-là réservées à la télévision. Grâce aux nouveaux microprocesseurs et celui de smartphones à bas prix fonctionnant avec son système d'exploitation Android, Google mise sur le partenariat avec les entreprises locales.

Par cette action innovante, Google va connecter un milliard de personnes supplémentaires, voire plus, à internet, en Afrique et en Asie, conclut le journal.

Ill'Mama

www.health-environment-program.org

10:18 Publié dans Air du temps, Droit de la propriété intellectuelle, Economie/Commerce, Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : google |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

Et voilà le grand maquereau universel à quelques sardines en plus pour nourrir sa soif de domination virtuelle.On ne peut que tarir d'éloges face à ces thonniers de l'espace qui causent sans doute plus de dégats psychologiques que les grands thonniers maritimes sillonnant les océans.
Que les Africains soient reliés au monde entier n'est en rien un mal bien au contraire mais la petite racaille même en Suisse sera la première pour les inciter à se révolter ,voilà le résultat auquel on peut s'attendre.Sans Internet et ces réseaux dits sociaux mais à buts d'incitations à tout sauf au raisonnement,certains conflits seraient en voie d'extinction.
Malheureusement des pervers européens et suisses ont compris qu'au travers d'incitation à la haine ils allaient pouvoir assouvir la leur
Sans omettre que ces réseaux sont des pièges à sectes avec des profs ,instits Scientologues qui eux ont comme mission, de séparer les enfants des parents surtout de la mère tenue responsable de tous les maux et surtout de balayer tout ce qui est en rapport avec les us et coutumes de leur pays .Pour eux,le passé ne doit plus exister,pauvre enfants et pauvres Africains .On comprend l'air désolé de parents d'autres pays dont les jeunes ne veulent plus rien savoir,les sectes ont réussi là ou tout le monde croyait au mot social

Écrit par : lovsmeralda | 25/05/2013

Les commentaires sont fermés.