UA-70978167-1

20/03/2013

Journée mondiale de la Francophonie ce mercredi 20 mars : « n’assassinons pas Vaugelas »

Je la fête, cette journée internationale de la francophonie. Pour tous les francophones, la langue de Voltaire, de Molière et du grammairien Vaugelas parlée par 200 millions de personnes à travers le monde et notamment en Afrique, mérite d’être promue dans l’espace des discussions de tous bords.

Au niveau des organisations internationales, les efforts des francophones à promouvoir le français par leurs interventions orales et écrites se doivent d’être encouragés. Dans ces cercles, la plupart du temps, on a droit aux traductions depuis la langue de Shakespeare. En revanche, le nombre de participants portant des casques pour suivre la traduction simultanée de la langue française vers d’autres langues est très élevé. Lorsque les débats se déroulent uniquement en anglais (le plus souvent privilégié par rapport au français), les francophones se trouvent lésés. Ils sont en minorité. Aussi restent-ils passifs.

Du reste, l’interprétation fournie peut être de mauvaise qualité ou fournir des contresens. Dans ce cas, le francophone qui intervient parfois ne se rend pas compte ou alors tardivement qu’il a été mal compris et ne saurait y remédier.

Parler français a du mérite. C’est bien de parler français. Faire un effort pour s’exprimer d’une manière compréhensible est encore mieux.

Claude Favre de Vaugelas (1585-1650) écrivait : « L’arrangement des mots est un des plus grands secrets du style. »

En tous cas, rassemblons-nous en cette journée internationale de la francophonie et FÊTONS-LA !

Ill'Mama

 

www.health-environment-program.org

Les commentaires sont fermés.