UA-70978167-1

27/02/2013

Cameroun : lettre de Paul Biya à Benoit XVI

« Très Saint-Père,

J’ai appris, avec surprise et une tristesse doublée de compréhension, votre décision de renoncer à la charge pétrinienne. Comme de nombreux Camerounais, je n’oublierai pas l’affection et l’estime particulières que vous nous avez témoignées en faisant du Cameroun votre premier pays d’accueil en Afrique.

Je garderai longtemps dans ma mémoire le souvenir du grand pasteur que vous êtes, le théologien éblouissant dont l’enseignement ne cessera de retentir dans les églises et dans le monde. La force de vos idées a, en effet, traversé le monde catholique et emporté l’admiration même de ceux qui ne partagent pas votre foi et vos convictions.

Je voudrais saluer, dans votre décision, le courage d’un homme de foi, d’un pasteur conscient de sa responsabilité dans une charge aussi lourde. J’y vois aussi la marque de l’autorité morale que vous continuerez d’incarner, même retiré dans la prière, comme vous l’avez déjà prévu.

Le peuple camerounais et moi-même vous assurons de notre constante affection. Nous savons pouvoir compter sur vos prières.

Veuillez agréer, Très Saint-Père, les assurances renouvelées de ma très haute considération. »

(é) Paul BIYA

Voilà la lettre reproduite tel quel que le président camerounais vient d'envoyer au pape. Elle se passe de commentaires.

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

17:27 Publié dans Air du temps, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cameroun, paul biya, benoît xvi |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.