UA-70978167-1

23/01/2013

Le WEF et Joseph Aloïs Schumpeter

Le terme anglo-saxon World Economic Forum (WEF) au lieu de Forum économique mondial en français paraît plus indiqué à l’événement majeur qui commence ce matin à Davos, en Suisse. Pendant trois jours, les organisations non gouvernementales, élites politiques et économiques internationales vont discuter sur le dynamisme résilient.

Dans un monde caractérisé par le capitalisme, l’internationalisation croissante des échanges de marchandises et de capitaux rend les différents Etats de plus en plus vulnérables les uns les autres. Rappelons-nous de ce célèbre économiste autrichien, Joseph Schumpeter (1883-1950), qui, parlant du capitalisme, le définissait comme « un système essentiellement dynamique dans lequel les entrepreneurs, perpétuellement menacés de disparition par la concurrence et donc à la recherche de nouvelles occasions de profits, introduisent des ‘déséquilibres créateurs’ par leurs innovations : nouveaux produits ou nouveaux procédés de fabrication, nouvelles méthodes de gestion des entreprises, nouveaux marchés. »

L’analyse de Schumpeter élaborée en 1912 repose sur la théorie de l’évolution économique et s’applique du moins dans le contexte actuel. L’innovation et la compétitivité sont les facteurs essentiels pour chaque individu ou Etat aspirant à la croissance. Le thème du WEF 2013 « le dynamisme résilient » ne serait-il pas une illustration de la pensée de Schumpeter ?

Faisons preuve de noblesse en nous inspirant de cet économiste dont l’analyse a été couplée plus tard avec la théorie des cycles (Business Cycles) en 1939. Ce ne serait que notre façon de lui rendre hommage. En tous cas les théories se suivent et se complètent.

Le Forum économique mondial, une solution de plus pour les Etats !

Ill’Mama

 

www.health-environment-program.org

Les commentaires sont fermés.