UA-70978167-1

06/11/2012

Livre papier et Livre numérique, quel bilan carbone pour chacun ?

 

Simple constat, la lecture numérique est encore loin d'être vraiment verte.

Travailler dans l'édition implique photocopier en grand nombre un manuscrit ce qui entraîne une grande consommation de papier.

Les livres numériques non recyclables peuvent remplacer les livres papier qui eux sont recyclés, avec effet direct sur l'environnement.

Lire au moins 150 livres par an sur son lecteur compenserait la perte en termes de gaspillage de papier néfaste pour notre environnement.

Ill'Mama

18:55 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

@lll'Mama il est intéressant d'écouter tous les points de vue,surtout de la part des non scientistes ou autres fabulateurs qui dénoncent le CO2 en trop grande quantité alors qu'il est prouvé que plus il y en a plus les cultures progressent.Depuis le temps qu'il existe ce CO2 aussi vieux que la création du monde si vraiment il était aussi négatif que certain l'ayant d'ailleurs pris comme challenge électoral le dise ,y'a longtemps qu'on serait tous morts de faim
Pour preuve,plus un certain volcan dans les iles du Pacific explose, plus les populations veulent retourner au pied de ce dieu cracheur de CO2 qui leur octroie des légumes et fruits d'excellentes qualités et en abondance
Alors avant de tout passer au numérique il est aussi temps maintenant de comparer ce qui peut l'être avant de créer de nouveaux chomeurs.Surtout que depuis qu'on en parle on a jamais eut autant de paperasses administratives et autres à jeter,je dirais même plus qu'avant ou des humains réfléchissaient par eux-mêmes en premier avant de régler un machine à date précise pour expédier n'importe quoi et à tout le monde en même temps,même à des gens décédés.Faut vraiment être en 2012 pour juger des dégats psychiques causés sur les humains par l'ordinateur

Écrit par : lovsmeralda | 07/11/2012

Les commentaires sont fermés.