UA-70978167-1

04/04/2011

Île de Mayotte : qui paye la facture de la politique expansionniste de la France ?

 

C'est cette question que se pose un de mes lecteurs et qui mérite d'être connue : Sarko n'a pas le droit de faire des consultations isolées dans des confettis perdus au bout du monde (il s'agit des Comores, ndr) sans consulter la population de France. Car c'est nous qui allons payer la note pas eux. Sûrement ils vont dire "oui" ! qu'on prenne leur misère en charge.

Mais SARKO aura des comptes à rendre face à ses décisions qui n'engagent que lui et doivent être remises en cause. 

Pendant ces temps difficiles, on ne va pas augmenter des charges sachant que nous avons du mal à nous en sortir. D'autant plus que les Nations Unies condamnent la présence de la France à Mayotte depuis une vingtaine d'années. Cela décrédibilise la France en tant que puissance dans le monde et rendra sa voix de donneur de leçons bientôt inaudible ! 

Est ce que tout cela valait le coup? Nos dirigeants actuels paraissent incompétents en matière de diplomatie et gestion des affaires de l'Etat, comme ça été dit par la plupart de nos diplomates dans le quotidien "Le Monde" il y a quelques mois. 

Nos medias sont corrompus, ils n'ont jamais expliqué les enjeux de tout cela aux français. ils ont toujours roulé pour le Sarko et ils s'étonnent que tout le monde les abandonne au profit de sites internet plus crédibles. 

Sinon les premiers à faire des revendications ce sont les Corses, on a pas fait un référendum pour autant pour demander leur avis.

 

Jean Pierre LELONG

 

Ill'Mama

 

 

17:13 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ile de mayotte, france, comores |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

Pourquoi faut il que ce soit un journal suisse qui pose cette bonne question?

Écrit par : FRANCOIS JOURDIER | 04/04/2011

les jalouxxxxxx vont maigrirrr

Écrit par : jean-paul | 04/04/2011

Certains ont l'air de découvrir que Mayotte appartient à la France, c'est le cas depuis 1841... Il ne s'agit ici que d'un changement de statut qui conclue 50 ans de luttes politiques mahoraises pour la départementalisation (il n'existe pas de parti indépendantiste à Mayotte, tout juste quelques autonomistes) et les grands efforts sociaux et juridiques des Mahorais, ces dix dernières années, pour se calquer sur la législation applicable dans un DOM. Mayotte est donc un cas isolée, nullement le fruit d'une politique néocoloniale qui ferait "école" en d'autres territoires.
Évidemment, le fait que des Musulmans, Noirs qui plus est, revendiquent l'appartenance à la nation française ne peut pas plaire à la droite populiste (FN)!
Le coût de la départementalisation?, le conseil général a déjà un budget d'environ 100 millions d'euros (pour 200 000 habitants, faîtes le calcul), et la Police aux frontières dépense 50 millions par an pour les expulsions contre 3 millions pour l'aide aux Comores... Les aides sociales ne sont pour l'heure que limitées au quart de celles perçues à la métropole (un scandale pour les citoyens 1/4 de Mayotte!) et il n'y pas d'"indexation" de prévue comme dans les autres DOM.
Pas de quoi ruiner un pays de plus de 60 millions d'habitants!

Écrit par : Barakavazaha | 05/04/2011

Les commentaires sont fermés.