UA-70978167-1

23/01/2011

Alassane Ouattara est-il la marionnette du milliardaire américain George Soros ?

 

Le quotidien ivoirien le Temps met en évidence d'étranges liens pour déstabiliser la Côte d'Ivoire afin d'y mettre ses pions dont Alassane Ouattara. Il ne s'agirait que d'un des pays dont il tenterait de prendre le contrôle. Lisez plutôt :

 

« Le conflit post-électoral de Côte d'Ivoire dépasse largement le microcosme politique ivoirien. On connaît les amitiés internationales d'Alassane Ouattara dont Dsk, Sarkozy et tout le gratin politique français. Il ne faudrait cependant pas oublier un nom très peu évoqué dans le dossier ivoirien : George Soros.

Selon la lettre du continent du 25 novembre 2010 relatif au financement de la campagne d'Ado : "Ado", qui se prépare à cette échéance depuis quinze ans, a pu compter sur sa fortune personnelle accumulée depuis plus de deux décennies. En outre, le milliardaire américain George Soros aurait mis à sa disposition un Grumman 4, rebaptisé "Rhdp Solutions"
Mais George Soros a donné bien plus qu'un jet privé à Ouattara. Pour savoir les objectifs de George Soros - multimilliardaire né en Hongrie en 1930, chantre de la globalisation dont la fortune est issue de manœuvres spéculatives - il faut lire cet excellent article de Léandra Bernstein «La guerre secrète du misanthrope George Soros» dont les premiers paragraphes sont édifiants: «La démocratie et la société ouverte ne peuvent être imposées que de l'extérieur, parce que le principe de souveraineté fait obstacle à l'ingérence extérieure. (...) Certes, il est difficile de s'ingérer dans les affaires intérieures de pays souverains, mais il est important de reconnaître le problème.»

- George Soros, "The Deficiencies of Global Capitalism", in On Globalization, 2002

Depuis fort longtemps, l'action et l'argent de George Soros sont devenus des instruments pour démanteler la souveraineté nationale des Etats, en remplissant les caisses d'organisations «philanthropiques» ou«droitdelhommistes». Nous examinons brièvement ici un des aspects de cette opération.

Au moment de la première enquête au pénal intentée contre lui pour manipulation des cours boursiers en 1979, George Soros lança le Open Society Fund, destiné à «ouvrir des sociétés fermées».

Aujourd'hui, il est actif dans 29 pays. Affirmant que «les Etats ont des intérêts, mais pas de principes», Soros explique qu'une société ouverte idéale supprimerait les intérêts nationaux spécifiques, tandis qu'une structure politique et financière internationale prendrait la responsabilité de la défense du bien des gens. Ceci explique son admiration sans limites pour les Nations unies (surtout le Conseil de sécurité), l'Omc et la Banque mondiale, et sa collaboration avec eux.

Dans ce but, Soros dote ses organisations philanthropiques de liquidités financières, qui «achètent» ensuite d'importants secteurs de la population, qui se déchaîne à son tour pour faire tomber tout gouvernement qui essaie de maintenir «une société fermée».

Si une nation souhaite contrôler ses propres ressources naturelles, c'est une société fermée. Si une Nation souhaite développer son économie et sa force de travail à l'aide de tarifs douaniers et de régulations, c'est une société fermée. Toute Nation qui rejette la mondialisation (c'est-à-dire l'impérialisme du libre-échange) est condamnée au même titre et fera l'objet d'attaques de la part des organisations de Soros et de son organisation secrète.

Parmi les organisations de renseignement de style britannique sous la supervision de Soros, on trouve l'Open Society Institute (Osi), Human Rights Watch, la Fondation Soros, et l'Initiative relative à la transparence des industries extractives.

En 2002, Soros reconnut avoir déboursé plus de 2,1 milliards de dollars en cinq ans dans ces entreprises philanthropiques. Il écrit à leur propos : «Elles travaillent avec le gouvernement lorsqu'elles le peuvent et indépendamment du gouvernement lorsqu'elles ne le peuvent pas ; parfois elles sont carrément dans l'opposition. Lorsque les fondations peuvent coopérer avec le gouvernement, elles peuvent être plus efficaces ; lorsqu'elles ne le peuvent pas, leur travail est d'autant plus nécessaire et apprécié, car elles offrent une source de financement alternative pour la société civile. En règle générale, pire est le gouvernement, mieux est la fondation car elle jouit de l'engagement et du soutien de la société civile.»

George Soros a versé 100 millions de dollar à Human Rights Watch depuis 10 ans pour s'attacher les services de cette Ong, dont les enquêtes sur la Côte d'Ivoire ont eu un impact médiatique crucial dans l'œuvre de diabolisation du Président Gbagbo, permettant à Ouattara de recruter «ses rebelles» grâce à la propagande des charniers de Human Rights Watch

La dernière manœuvre de George Soros est la sordide attaque contre les producteurs de cacao ivoiriens par le groupe de lobbying Avaaz, intimement lié à George Soros selon le ministre canadien John Baird. George Soros n'a pas jeté son dévolu que sur la Côte d'Ivoire, mais sur de nombreux autres pays africains qu'il déstabilise afin de les laisser aux griffes des spéculateurs anglo-saxons.

Ado n'est pas le seul homme politique redevable à George Soros, qui a aussi financé la campagne de Barack Obama ! »

Ill'Mama

 

10:07 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

La Mondialisation et le libre marché, ce n'est pas la mise à disposition des ressources de la planète pour le seul profit des anglo-saxons, tout au contraire. Cela c'était l'ancien système, d'avant la mondialisation, quand les petits pays se faisaient bouffer tous crus par les grands dans le cadre d'accords bilatéraux où les petits n'avaient aucun poids.
La mondialisation, c'est le libre commerce pour tous, par tous. Et les hommes d'affaires africains, qui commencent (enfin) à émerger sur le continent (après 5 décennies durant lesquelles les élites ne visaient que la fonction publique) pourront saisir leur chance comme l'ont fait les Chinois, les Brésiliens, les Indiens, les Russes, les Colombiens, etc...
Pour cela, il faut que les potentats dégagent, car ils sont partout une entrave au commerce. Ils prélèvent leurs dîmes et freinent les échanges qui ne les arrangent pas, que ce se soit à l'intérieur ou à l'extérieur du pays. Le schéma est partout le même et les potentats qui soutiennent aujourd'hui Gbagbo savent très bien pourquoi ils le font: C'est leur pouvoir et leur richesse qui est en jeu.
Gagbo avait tout autant que Ouatara ses amitiés internationales, simplement pas les mêmes, mais tout aussi habiles, se partageant la tâche avec son épouse: socialistes de gauche pour lui, républicains étasuniens fondamentalistes pour elle. Ce n'est pas un hasard, si Gbagbo est soutenu en Suisse par l'extrême-droite style UDC. Il surfe sur la vague nationaliste, mais,c'est un fait, e nationalisme, c'est la défense des intérêts de la Nation, contre ceux des autres nations. C'est à dire le contraire du bien commun. C'est juste un gang contre l'autre. Et dans le cas de la Côte d'Ivoire, manipulée par Gbagbo, c'est même mon clan contre les autres...

Écrit par : Philippe Souaille | 24/01/2011

Eh Philippe Souaille!
Pourquoi les internationaux s'acharnent contre la CI, pourquoi? alors que le fils d'Eyadema est au pouvoir, que celui de Bongo est au pouvoir, que presque tous les pays francophones d'Afrique noir sont sous influences néo coloniale. Qu'est-ce que fiche Bédié? soutient à Ouattara, bien contre nature, alors qu'il a inventé le concept d'Ivoirité. Les militants PDCI, RDA se mordent déjà les doigts. Au fait quand Ouattara serait au pouvoir, il va gouverner comment? Bon je peux continuer longtemps pour moi c'est clair comme l'ADS, le Ghana, la CI gagne son indépendance.
Laser

Écrit par : laser | 25/01/2011

"Pourquoi les internationaux s'acharnent contre la CI, pourquoi?"

Cocoa ? Hub portuaire ? Système bancaire phagocyté par la France ? Un peu court.

Effectivement, cette affaire n'est pas claire. Gbagbo n'est ni le meilleur, certainement pas le pire, je dirai même qu'il avait, depuis Marcoussis, ma sympathie et ce, jusqu'à ce que je découvre à ses côtés la présence de deux vieillards immondes, celle du vautour Vergès et celle du repris de justice Dumas. Ce tandem du crime et du vice me laisse à penser que leur proie est déjà faisandée.

Cela dit, je n'ai aucune estime pour l'autre canasson qui joue au démocrate côté jardin mais qui n'est qu'un terroriste côté cour. Tient ! Il me rappelle quelqu'un celui-là.

Bref, le peuple Ivoirien joue sa véritable indépendance, il lui faudra trancher.

Écrit par : Giona | 25/01/2011

Abidjan n'est pas vraiment un hub portuaire, ses eaux ne sont pas assez profondes pour cela, au contraire de Lomé.
Laser, salut Fred... Ce que tu dis est vrai, mais il se trouve que Gbagbo s'est trouvé là au mauvais moment (pour lui). C'est à dire au moment où l'Afrique commence enfin à décoller économiquement et où la communauté internationale ne souhaite pas que ce décollage soit plombé par les autocrates. Par ailleurs, en face de lui, il a une opposition structurée, que Ouattara a su fédérer, comme tu le soulignes très bien, contrairement aux opposants de Gnassingbe et Bongo.
Enfin, la Côte d'Ivoire était la perle de l'Afrique de l'Ouest et depuis que Gbagbo s'en est mêlé (avec la complicité active de HKB), elle est tombée plus bas que bas...
Les liens familiaux ou claniques sont certes importants dans cette affaire, mais il se trouve que j'ai depuis le début des amis des deux côtés, et je t'assures que cela décolle vraiment les oeillères.
Excellente année à toi.
ps: Ashakara passe sur France Ô le 14 mars ... 20 ans après.

Écrit par : Philippe Souaille | 25/01/2011

salut à tous,voici une Petite Analyse arythmetique pour vous demontrer l'ampleur de la Fraude electorale en Cote d'Ivoire. Quelles que soient les enjeux, Ce hold up electoral qui est une grosse insulte à la démocratie ne passera pas. Bonne analyse...


Ci-joint le fichier des résultats du 1er tour de l'élection présidentielle. Voici le récapitulatif:
_ Inscrits: 5 712 348
_ Votants: 4 804 164
_ Taux de participation: 84,1%
_ Bulletins nuls: 225 521
_ suffrage exprimé: 4 569 258
_ GBAGBO: 1 738 889 soit 38,06%
_ ADO: 1 473 970 soit 32,26%
_ BEDIE: 1 142 814 soit 25,01%

Pour le 2nd Tour, la CEI a annoncé un taux de participation de 70%, ce qui signifie que le nombre de votants devrait être de:
_ Nombre de votant = (5 712 348 * 70) / 100
= 3 998 643

La CEI sur FRANCE24 a donné les résultats suivants:
_ GBAGBO: 2 107 055 soit 45,9%
_ ADO: 2 483 164 soit 54,1%
Soit un suffrage exprimé de 2 107 055 + 2 483 164 = 4 590 219
Le suffrage exprimé 4 590 219 qui est normalement inférieur au nombre de votants (à cause des bulletins nuls) représente:
= (Suffrage exprimé * 100) / Nbre d'inscrits
= (4590 219 * 100) / 5 712 348
= 80,35%.

Remarques
_ Le pourcentage des suffrages exprimés (80,35%) est supérieur au taux de participation général annoncé (70%). Si l'on devait comptabiliser les bulletin nuls, on aurait un pourcentage plus élevé et supérieur à celui du 1er tour. FRAUDE

_ Sur la base du suffrage exprimé, nous avons un surplus de voix de l'ordre de:
= Suffrage exprimé - (Nbre d'inscrits * Taux de participation)
= 4 590 219 - (5 712 348 * 70%)
= 4 590 219 - 3 998 643
= 591 576 voix supplémentaires. D'où viennent- elles? FRAUDE

_ Toujours en se basant sur le suffrage exprimé: 4 590 219
1er Tour GBAGBO: 1 738 889
1er Tour ADO: 1 473 970
En se basant sur le fait que tous les militants de GBAGBO et ADO qui ont voté au 1er tour, en ont fait de même au 2ieme, il devrait rester comme voix à se disputer:
Suffrage exprimé - (1er Tour GBAGBO + 1er Tour ADO)
= 4 590 219 - (1 738 889 + 1 473 970)
= 4 590 219 - 3 212 859
= 1 377 360. Ce nombre est supérieur au nombre de voix de BEDIE et de tous les autres candidats au 1er Tour (1 356 399). Quand on sait qu'il ya eu des empêchements de votes, des personnes qui se sont abstenues et d'autres qui étaient en voyage, on devrait avoir un nombre beaucoup plus bas. FRAUDE.

Merci de faire circuler ce message afin que tout le monde puisse se rendre compte du holdup électoral orchestré par les ennemis de la Côte D'Ivoire qui ne veulent pas la voir émerger. Nous Ne cédons pas aux provocations, restons mobilisés, séreins et faisons prévaloir la force des arguments parce que nous sommes intelligents. la Côte D'Ivoire est le terminus, leur "BORI BANA". Plus jamais ça en Afrique, on doit se faire respecter.

Bonne réception
Pensez environnement n'imprimez que si nécessaire.

Écrit par : Pierre | 25/01/2011

Une reference de sujet, perso, j en redemande merci bien.

Écrit par : site pari sportif | 27/05/2014

Quel article exceptionnelle, j'ai dégoté ce que je cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : pronostics france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.