UA-70978167-1

25/11/2010

Politiques conservatrices d'austérité et changements structurels dans toute l'Europe ?

 

espa.gifSi certains pays européens ont cru que l'union monétaire prévoyait la prospérité sans fin, s'ils se sont endettés pour importer des produits allemands au lieu de moderniser leur économie et de renforcer leur propre dynamique d'exportation, l'Allemagne estime que cela n'entraîne pour elle aucune responsabilité.

 

Par ailleurs, la chancelière allemande souhaite que les investisseurs privés qui détiennent des obligations d'Etat assument une partie des pertes en cas de problème, comme c'est déjà souvent le cas pour les pays émergents.

 

Une traduction de la figure à gauche pour vous chers lecteurs :

 

De grands ennuis commencent avec l'Espagne

 

La dette souveraine a ravagé l'Europe, incitant la Grèce et l'Irlande à être soutenus financièrement par l'UE (Union européenne) et le FMI (Fonds monétaire international). Le Portugal est le prochain pays souverain le plus faible et les nuages orageux  se construisent déjà. Si les ennuis peuvent être contenus d’ici là, seulement 6.1 % de l'économie de la zone Euro, la région devrait finalement prévaloir. Cependant, si l'Espagne (11.6 %) est entraînée dans la tempête, le fonds de sauvetage actuel ne peut pas être assez grand.

 

 

Va-t-on assister à l'effet domino ou à un risque systémique des marchés?

 

 

Ill'Mama

 

09:19 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : euro |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.