UA-70978167-1

10/11/2010

Écologie : Radioactivité et déchets nucléaires, quels impacts?

 

Les essais nucléaires, une atteinte involontaire à l'intégrité physique, est-elle de la responsabilité des personnes souffrant des pathologies dont la radioactivité  ou de l'industrie nucléaire? C'est l'histoire d'une combinaison de facteurs exogènes à l'environnement si nous osons le croire.

 

A la recherche de l'air pur, il y a des industries chimiques qui ont leur raison d'être.

 

Selon leur loi d'apparition, il y aurait deux types d'effets somatiques à savoir :

- Ceux qui adviennent obligatoirement chez tous les irradiés dès que la dose a dépassé un seuil, ce sont les effets obligatoires;

- Ceux qui surviennent au hasard parmi une population faible, même aux fortes doses. Ce sont les effets aléatoires.

 

La gravité de ces effets dépend du type de radiation (alpha, bêta, gamma) et de fortes doses de radiations pouvant provoquer des lésions caractéristiques.

 

La physique nucléaire génère-t-elle des coûts ? Comment quantifier les impacts ?

 

Sans être atomophobe, il y aurait matière à réflexion.

 

Ill'Mama

 

 

10:16 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : énergie nucléaire, atomophobie |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

vous seriez très étonné de savoir dans quel degré d'insalubrité on vivait en suisse et ce jusque dans les années 60,le Trix était à tous les coins d'appartement pour lutter contre la vermine,le DDT employé avait endurci notre comportement,les décharges à air libre était notre terrain de jeu favori,nous jouions parmi les métaux lourds,sans jouet,curieux de nature,nous accompagnions les Yenishs suisses parqués dans ces zones qui seraient jugées dangereuses maintenant mais qui firent de nous des humains à l'esprit très ouvert et très résistants,le lac regorgeait de rats,de déchets qui feraient fuir aujourd'hui,près des égouts nous nous baignions allégrement,sans oublier les fameux baptêmes de certaines églises qui plongeaient leurs adeptes dans la même eau,sans sourciller,sans se préoccuper,le devoir avant tout quand au médecin il soignait en échange d'un poulet si le patient guérissait,la fumée de charbon plombait nos ciels d'hiver,la neige était noire ,nous en mangions,beaucoup s'en souviennent mais comme cela n'intéresse personne ,ils préfèrent se taire,dommage,car la pollution a toujours existé,elle est un mal nécessaire pour développer les fameux anticorps,sinon au moindre microbe,les gens sont malades,cependant les fumées toxiques des usines d'incinération balayant notre ciel tous les jours,ont remplacé les techniques de l'époque/1946-1970/ les cantonniers assumaient ce travail en brûlant les ordures quand la météo le permettait,irradiés nous le fûmes aussi,nous étions les premiers cobayes humains du futur,c'est à dire de ceux qui aidèrent la médecine à progresser!
toute bonne journée à vous

Écrit par : Elena | 11/11/2010

Les commentaires sont fermés.