UA-70978167-1

05/11/2010

Système bancaire et économie libérale?

 

Les achats, par le biais de dépôts en compte, donnent aux banques centrales le pouvoir de détenir des réserves excédentaires nécessaires pour elles-mêmes. Pour induire une stimulation de l'économie, en créant des fonds nouveaux, la multiplication de dépôts des prêts va accélerer les réserves fractionnaires.

La création monétaire ex nihilo (à partir de rien) effectuée par les banques centrales dans des contextes particuliers, étant donné que les systèmes monétaires ne sont pas toujours les mêmes, les déséquilibres constatés sur les marchés demeurent. Une banque centrale met en œuvre l'assouplissement quantitatif d'abord créditer son propre compte avec l'argent qu'elle crée ex nihilo. Il achète ensuite des actifs financiers, y compris des obligations d'État, Agence de la dette, titres adossés à des hypothèques et des obligations de sociétés, de banques et autres institutions financières dans un processus dénommé opérations de marché ouvert (open market).

En outre, la création de monnaie à l'infinie n'est pas un danger mais sa vitesse de création peut toutefois l'être. Lorsque dans un pays donné, la démographie est en plein essor, il devient nécessaire de créer de la monnaie. En ce moment, la monnaie devient un bien autrement, il se crée une restriction abusive (déflation) pour la population de ce territoire et réciproquement.

Un modèle de croissance basé sur la consommation (> ou égal à 70% du PIB par exemple pour certains pays),  ne peut relancer la croissance qu'en prenant de nouvelles mesures de relance. Les exportations ne peuvent être qu'un moteur accessoire.

Plus d'argent suite à de bons cours en bourse, inciterait les spéculateurs à  des dépenses tout en stimulant l'économie. Un pays exportateur de bons du trésor et de produits financiers titrisés  ne peut être comparé à un autre exportateur de produits industriels à forte valeur ajoutée.

Pour rappel, l'économie libérale est un système dans lequel les agents économiques (entreprises, individus) ont la liberté de vendre et d'acheter des biens, des services et des capitaux. Une économie de marché s'oppose à une économie planifiée dans laquelle toutes les grandes décisions sont prises par l'État.

 

Ill'Mama

10:44 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | Pin it! | |

Commentaires

le système bancaire a évolué lui,sans doute plus rapidement que le système médical quoique en y regardant de plus prés quand on lit traitement de votre argent,les deux on ceci en commun,vous faire croire au père Noel,bien joué de la part des banques ne s'étant pas trompé de victimes potentielles,je veux parler des gens qui pensant avoir mis leur bas de laine en sécurité se retrouvent face à des contingences héritées de l'oncle Sam,la corruption terme oublié a refait surface mais surtout en défaveur des gens se retrouvant subitement seuls face à de dangereux adversaire qui tout comme les asiatiques vous enrôbe d'un sourire, qui transformera le vôtre en couleur jaune,assurances et banques se donneraient-elles la main pour connaitres vos petits écus,allez savoir,mais je me tâte par trop de coincidences!
bonne journée à vous!

Écrit par : Elena | 06/11/2010

Merci de votre commentaire

Écrit par : Ill'Mama | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.