UA-70978167-1

12/10/2010

Allocations chômages « Nobelisées » ? Prix Nobel d'Economie 2010!

Enfin ! On pensait à un nom, surprise trois noms ! Sans s'accorder avec les différentes acceptions sur le marché du travail en rapport aux théorie classique, néo-classique, keynésienne ou néo keynésienne, Peter A. Diamond, Dale T. Mortensoen et Christopher A. Pissarides apportent une analyse des marchés où l'offre et la demande peinent à se rencontrer.

Ces trois économistes dont 2 septuagénaires et 1 sexagénaire ont remporté hier le Prix Nobel d'économie 2010. En d'autres termes, ils se partagent le Prix Nobel d'économie 2010, belle récompense pour leurs recherches débutées dans les années 70 et 80.

Ils introduisent leur propre notion pour améliorer la thèse classique par leur propre théorie dénommée : DMP (pour Diamond, Mortensen, Pissarides), qui souffrait jusque là d'imperfections.

Ils relèvent notamment que la rencontre entre l'offre et la demande est parfois longue et coûteuse, qu'un niveau élevé d'allocations peut accroître le chômage, qu'un employeur, malgré des besoins, renâcle à embaucher parce qu'il craint des coûts imprévus, explique le comité.

Selon le même comité, leurs travaux  permettent de comprendre «pourquoi le nombre de logements en vente, la durée nécessaire à trouver un acheteur et le temps pour que les parties se mettent d'accord sur le prix varient selon les périodes».

L'expérience sur l'immobilier est adéquat ainsi que les autres secteurs de l'économie.

"Pourquoi y a-t-il autant de gens sans travail alors qu'au même moment il y a de nombreuses offres d'emplois? Comment la politique économique influence-t-elle le chômage?", s'est interrogé le comité du Nobel, et de continuer, "les lauréats de cette année ont developpé une théorie qui peut être utilisée pour répondre à ces questions".

 

Ill'Mama

 

10:52 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nobel, prix nobel d'économie, a. diamond, t. mortesoen, christopher a. |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.