UA-70978167-1

08/09/2010

OGM : le lait de vache clonée en Europe ?

 

Une poignée d'éleveurs  auraient  importé des Etats-Unis de la semence et des embryons provenant d'animaux clonés ou de leur progéniture, afin d'obtenir des bêtes plus grasses et plus productives. Et bien qu'aucun distributeur ne l'admette publiquement, il est fort probable que de la viande ou des produits laitiers issus de ce genre d'élevage soient déjà en vente dans les rayons des supermarchés selon le New York Times du 29 juillet 2010, article de James Kanter.

 

Cloning-articleInline.jpg

Il n'est pas certain que tout le monde puisse se réjouir de cette nouvelle. Le clonage animal serait potentiellement dangereux et immoral si on le retrouvait dans nos plats, de cette « viande clonée » quelque peu néfaste pour la sécurité alimentaire.

 

« Toute entreprise désireuse de commercialiser de la viande ou des produits laitiers issus d'animaux clonés doit se mettre en conformité avec la réglementation européenne sur les nouveaux aliments, censée couvrir les innovations du secteur agroalimentaire. » affirment  certains responsables politiques en Europe selon la même source.

 

Entre petits producteurs et grands groupes de production et de distribution grâce à la technologie d'OGM (organisme génétiquement modifié) même si cette technique innovante réduit des coûts de production de ces derniers, il n'en demeure pas moins que ces grands groupes en sont les principaux bénéficiaires. Le principe de précaution veut que nous acceptions la nouveauté, mais qui sont les gagnants et qui sont les perdants? D'aucuns diraient les consommateurs en seraient les perdants et les grands groupes des éventuels bénéficiaires.

 

Cette technologie ne comporte-t-elle pas des risques ? Doit on savoir d'où vient ce qu'on absorbe ? Que fait donc l'office des brevets ?

 

 

Ill'Mama

 

10:42 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brevet |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.