UA-70978167-1

30/08/2010

Samir Amin et l’échange international : le centre et la périphérie.

 

Selon la théorie néo classique, les pays développés et les pays sous développés sont égaux dans l'échange international et y ont tous avantage. L'un des pères de cette théorie est David Ricardo s'initiant de la doctrine libérale d'Adam Smith, et qui dégage deux idées principales à savoir :

  • Seul le travail est productif, donc toute valeur marchande est issue du travail, qu'il soit direct ou indirect (équipement, énergie, biens de production).
  • Le libre-échange pousse chaque pays à se spécialiser dans les domaines pour lesquels il est comparativement le mieux placé, si bien que même le pays le moins bien placé dispose de domaines d'activité possibles, qui sont ceux dans lesquels les autres sont « relativement » moins performants.

L'économiste égyptien Samir Amin  constate lui le contraire, a-t-il raison lorsqu'il pense que le système économique mondial serait construit sur les relations asymétriques entre le « centre » dominant (les pays développés) et la  « périphérie » dominée (les pays du tiers-monde) ?

 

Ill'Mama

 

09:31 Publié dans Economie/Commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : centre, périphérie |  Facebook | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.